Luciano Moggi

Luciano Moggi, né le 10 juillet 1937 à Monticiano, dans la province de Sienne, en Toscane a été directeur général de la Juventus Football Club entre 1994 et 2006. Impliqué dans un scandale de matches truqués, Moggi a démissionné de ses fonctions au mois de mai 2006. Son fils Alessandro Moggi dirige la société d'agents de joueurs GEA World, également mise en cause par la justice italienne.

Sommaire

Biographie

Débuts dans le football

Ancien employé des chemins de fer, Moggi devient recruteur de jeunes talents pour la Juventus de Turin grâce à Italo Allodi, personnage controversé qui était alors directeur général de la Juve. Il travaille ensuite pour l'AS Rome, la Lazio puis au Torino. En 1987 Moggi est nommé directeur sportif du Napoli. En 1991 il retourne au Torino, alors présidé par Gianmauro Borsano, en 1993 il est à nouveau employé par l'AS Roma[1],[2].

Directeur général de la Juve

Moggi est nommé directeur général de la Juve en 1994. Responsable des transferts, il gère le club en compagnie de Roberto Bettega, vice-président, et Antonio Giraudo, administrateur délégué. Les trois dirigeants bianconeri, surnommés "la Triade", font appel à l'entraîneur Marcello Lippi entre 1994 et 1999, puis de 2001 à 2004. Lippi permet à la Juve de renouer avec le succès en championnat et en Ligue des champions.

Au printemps 2006 un scandale éclate suite à la publication dans la presse italienne de compte-rendus d'écoutes téléphoniques ordonnées par la justice deux ans plus tôt. Le public prend connaissance des conversations de Luciano Moggi et Pierluigi Pairetto, ancien arbitre, chargé par la fédération italienne de football de sélectionner les arbitres pour les rencontres de championnat entre 1999 et 2004. Ce scandale implique plusieurs clubs évoluant dans le championnat d'Italie de football : la Juventus de Turin, le Milan AC, la Lazio de Rome et la Fiorentina[3].

Les douze membres du Conseil d'administration de la Juve, dont faisait partie Moggi, démissionnent le 11 mai 2006[4].

Mis en examen et accusé d'association de malfaiteurs destinée à la fraude sportive par le parquet de Naples, chargé de l'enquête, Luciano Moggi a été suspendu de toute fonction sportive pour une durée de cinq ans. Rétrogradée en Serie B, la Juve a été déchue des titres acquis dans le Calcio lors des saisons 2004-2005 et 2005-2006 et ne pourra prendre part à l'édition 2006-2007 de la Ligue des champions[5].

Ces douze années passées à la Juventus sont les plus victorieuses de sa carrière, ce qui fait de lui un des dirigeants les plus important au niveau national et international. Pendant ces 12 ans la Juventus remporte 7 scudetti (dont 2 révoqués), 1 coupe d'Italie, 4 Supercoupe d'italie, 1 Champions League, 1 Coupe Intercontinentale, 1 Supercoupe UEFA et 1 Coupe Intertoto.En plus de ces nombreux succès, les bianconeri arrivent 2 fois en finale de coupe d'Italie, 1 fois en coupe uefa et 3 fois de suite en champion's league. Ces résultats sont dus à une excellente gestion des transfert. En effet, il achète beaucoup de joueur, dont certains méconnus, qui deviendront par la suite des joueurs de haut niveau comme par exemple Ciro Ferrara, Didier Deschamps, Zinedine Zidane, Edgar Davids, Filippo Inzaghi, Thierry Henry, Edwin van der Sar, Gianluca Zambrotta, Gianluigi Buffon, Lilian Thuram, Pavel Nedvěd, Mauro Camoranesi, David Trezeguet, Fabio Cannavaro, Emerson, Zlatan Ibrahimović, Patrick Vieira, Adrian Mutu, Giorgio Chiellini. Tous ces transferts se sont révélés très avantageux pour la Juventus au niveau sportif mais aussi parfois au niveau financier. De plus, Luciano moggi engage comme entraineur: Marcello Lippi, Carlo Ancelotti e Fabio Capello, 3 entraineurs de haut niveau.

L'affaire GEA World

Luciano Moggi est également poursuivi dans l'affaire mettant en cause GEA World, la société d'agents de joueurs dirigée par son fils Alessandro. Le parquet de Rome a ouvert une information judiciaire pour concurrence déloyale avec violences et menaces. Davide Lippi, fils de Marcello Lippi, ancien entraîneur de la Juventus et ex-sélectionneur de l'équipe nationale italienne, a été employé comme consultant par GEA World[6].

Notes et références

  1. cf. « Juve's top official branded by critics », The Guardian, 14 mai 2000
  2. cf. « Luciano Moggi, la caída del hombre más poderoso del fútbol italiano », El Mundo, 6 mai 2006
  3. cf. Et l'Inter de Milan, jusqu'alors non condamné faisant preuve d'une " immunité " déloyale... D'ailleurs lors du " Calciopoli Bis " cette disparité de jugement fut mis en avant et désormais, l'Inter de Milan coure de gros risques autant au point de vue italien qu'européen.« Quand la Juve choisit l'arbitre… », L'Équipe, 5 mai 2006
  4. cf. « Le conseil démissionne », L'Équipe, 11 mai 2006
  5. cf. « La Juventus en Serie B », L'Équipe, 14 juillet 2006
  6. cf. « Les juges interrogent Marcello Lippi », France 2, 19 mai 2006



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Luciano Moggi de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Luciano Moggi — Nombre Luciano Moggi Nacimiento 10 de julio …   Wikipedia Español

  • Luciano Moggi — (* 10. Juli 1937 in Monticiano, Toskana) ist ein italienischer Fußball Manager und Spielervermittler. Als Manager von Juventus Turin ist er von den italienischen Medien als die zentrale Figur des italienischen Fußballskandals 2006 definiert… …   Deutsch Wikipedia

  • Luciano Moggi — (born July 10, 1937) is a controversial Italian football managing director. He was the general director of Juventus F.C. from 1994 until May 2006.BiographyMoggi was born at Monticiano, in the province of Siena.He worked as railway station… …   Wikipedia

  • Moggi — Luciano Moggi (* 10. Juli 1937 in Monticiano, Toskana) ist ein italienischer Fußball Manager und Spielervermittler. Als Manager von Juventus Turin ist er von den italienischen Medien als die zentrale Figur des italienischen Fußballskandals 2006… …   Deutsch Wikipedia

  • Luciano (Vorname) — Luciano ist ein italienischer, spanischer und portugiesischer männlicher Vorname.[1][2] Die französische Form des Vornamens ist Lucien; zu Herkunft und Bedeutung des Namens siehe dort. Bekannte Namensträger Luciano Benetton (* 1935), Vorsitzender …   Deutsch Wikipedia

  • 2006 Italian football scandal — The 2006 Italian football scandal (Italian: Calciopoli or Moggiopoli , sometimes referred to as Calciocaos[1]) involved Italy s top professional football leagues, Serie A and Serie B. The scandal was uncovered in May 2006 by Italian police,… …   Wikipedia

  • Italy — /it l ee/, n. a republic in S Europe, comprising a peninsula S of the Alps, and Sicily, Sardinia, Elba, and other smaller islands: a kingdom 1870 1946. 57,534,088; 116,294 sq. mi. (301,200 sq. km). Cap.: Rome. Italian, Italia. * * * Italy… …   Universalium

  • Affaire Des Matches Truqués Du Calcio — L affaire des matches truqués du Calcio (aussi appelé Calciopoli, voire Moggiopoli[1] pour la presse hostile à la Juventus, du nom de Luciano Moggi) est un scandale sportivo financier secouant en 2006 le championnat de football italien. Plusieurs …   Wikipédia en Français

  • Affaire des matches truques du Calcio — Affaire des matches truqués du Calcio L affaire des matches truqués du Calcio (aussi appelé Calciopoli, voire Moggiopoli[1] pour la presse hostile à la Juventus, du nom de Luciano Moggi) est un scandale sportivo financier secouant en 2006 le… …   Wikipédia en Français

  • Affaire des matches truqués du Calcio — L affaire de la désignation des arbitres du Calcio (aussi appelé Calciopoli[1]) est un scandale sportivo financier secouant en 2006 le championnat de football italien. Plusieurs clubs sont accusés d avoir influencé la désignation des arbitres… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”