André eulry

André Eulry

André Eulry, né à Sainte-Savine (près de Troyes en Champagne) le 30 septembre 1930 et mort le 13 juillet 1980 à Céret (Pyrénées-Orientales), est un peintre français.

Sommaire

Biographie

Puisqu'il aime le bois, André Eulry choisit à 14 ans de devenir menuisier-ébéniste. Entré en apprentissage à l'école Saint-Joseph, il est vite remarqué par les frères qui l'encouragent à suivre des cours à l'école des Beaux-Arts. Très vite, il se passionne pour la peinture et part pour Paris à 17 ans.Il y rencontre le peintre Victor Galière et fréquente assidûment les musées, notamment celui de l'Orangerie, où il est fasciné pour les impressionnistes français, en particulier Cézanne.

De retour à Troyes, il gagne sa vie en réalisation affiches et reproductions. Il reçoit deux fois de suite le prix de la Société Académique de l'Aube. Il se marie en 1951 et part vivre en Corse l'année suivante. La découverte du paysage insulaire le touche profondément. A 25 ans, il s'installe en 1955 à Céret dans le Vallespir avec sa famille. Il éprouve un vrai coup de foudre pour ce pays lumineux qui sans qu'il le sache a inspiré tant de peintres avant lui (Picasso, Braque, Soutine…).

Il vit ces premières années à Céret comme touché par la grâce. Profondément croyant, il se plonge dans la foi et dans la peinture avec la même passion. Il fréquente les jeunes artistes du pays, découvre la Philosophie, la Littérature, inonde son atelier de Musique classique. Il ne fait qu'une exposition individuelle, préférant les expositions collectives. Souvent insatisfait, il détruira de nombreuses toiles. Mal à l'aise devant un acheteur, il préfère pratiquer l'échange ou le don.

Les années passent, toujours en peignant, mais l'espoir se teinte de doutes puis de mélancolie et d'angoisse. Il meurt accidentellement le 13 juillet 1980.

Son œuvre

André Eulry a construit toute son œuvre autour des mouvements de la nature (des "rythmes cosmiques"), dans laquelle il recherche tous les aspects de la création. On peut classer son œuvre sous trois grandes pèriodes d'après ce que lui-même avait suggéré :

  • La pierre 1956-1959
  • L'eau 1960-1970
  • La danse 1970-1980

A son arrivée à Céret il fait de grandes promenades et peint des fragments de roches, d'écorces, de racines, tout entier à la découverte "des rapports qui unissent toutes choses". Il s'amuse d'être qualifié d'abstrait, "car pour moi je n'ai jamais été aussi concret"[1]. Lors de vacances en Sologne en 1959 il découvre la beauté des étangs. Alors que son travail était dominé jusque là par l'élément terre, il se consacrera à l'élément eau durant plus d'une décennie. Il sort de l'atelier, recherche une matière mobile, fuit le statique, le cérébral.

Pendant les années 1960, son temps est également très pris par des commandes de fresques et de vitraux. Il réalise en particulier le grand vitrail de la chapelle de l'École Saint-Joseph à Troyes, dans le même atelier que celui où a œuvré Chagall. Au-delà des contraintes techniques, c'est une grande joie pour lui que d'unir en une seule œuvre la peinture, la musique et le sacré. Il cherche à exprimer comme dans sa peinture les rythmes de la nature, mais en ascension vers Dieu, comme un "hymne à la création toute entière".

De retour à Céret il continue ses études d'eau, mais commence à aspirer à autre chose : « Je voudrais sortir de l'espèce de néo-impressionnisme dans lequel je m'étais engagé comme malgré moi et qui m'empêtrait terriblement »[1]. Il s'intéresse désormais surtout à la lumière, puis aux rythmes, à la danse enfin, qui rappelle ses premières études de failles, d'écorces. Les dernières œuvres sont rythmées, aux couleurs violentes, comme affolées.

Notes et références

  1. a  et b catalogue d'exposition André Eulry, Céret 1955-1980

Voir aussi

Bibliographie

  • 'catalogue d'exposition André Eulry, Céret 1955-1980, Les Amis du Musée d'art moderne de Céret, 2004 (ISBN 2901298443) 

Liens externes

Articles connexes

  • Portail de la peinture Portail de la peinture
  • Portail des arts Portail des arts
  • Portail de l’art contemporain Portail de l’art contemporain
  • Portail des Pays catalans Portail des Pays catalans
Ce document provient de « Andr%C3%A9 Eulry ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article André eulry de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • André Eulry — André Eulry, né à Sainte Savine (près de Troyes en Champagne) le 30 septembre 1930 et mort le 13 juillet 1980 à Céret (Pyrénées Orientales), est un peintre français. Sommaire 1 Biographie 2 Son œuvre 3 Notes et références …   Wikipédia en Français

  • Franck Eulry — Frank Eulry, né à Perpignan (Pyrénées Orientales) le 28 septembre 1958, fils du peintre André Eulry, est un musicien français (pianiste, compositeur, arrangeur) et réalisateur. Discographie sélective Album Lys Love, Laurent Voulzy 2011… …   Wikipédia en Français

  • Sainte-Savine — 48° 17′ 44″ N 4° 02′ 59″ E / 48.2955555556, 4.04972222222 …   Wikipédia en Français

  • Ceret — Céret Céret Ceret Pays …   Wikipédia en Français

  • Céret — 42° 29′ 21″ N 2° 45′ 08″ E / 42.4891666667, 2.75222222222 …   Wikipédia en Français

  • Palol — Céret Céret Ceret Pays …   Wikipédia en Français

  • À la légère — est un album de chansons interprétées par Jane Birkin, sorti en 1998. C est le premier album de cette chanteuse à ne contenir aucun titre de Serge Gainsbourg. L album repose sur des collaborations avec de nombreux auteurs français, amis de longue …   Wikipédia en Français

  • A la legere — À la légère À la légère est un album de chansons interprétées par Jane Birkin, sorti en 1998. C est le premier album de cette chanteuse à ne contenir aucun titre de Serge Gainsbourg. L album repose sur des collaborations avec de nombreux auteurs… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”