André Spire

André Spire, né à Nancy (Meurthe-et-Moselle) le 28 juillet 1868 et mort à Paris le 29 juillet 1966, est un écrivain et poète français, militant sioniste.

Sommaire

Biographie

Né dans une famille juive aisée, il fait des études de lettres, puis de droit. Il entre à l'École libre des sciences politiques, puis sur concours, au Conseil d'État (1894). Quelques mois plus tard éclate l'affaire Dreyfus. Spire se bat en duel avec un polémiste de la Libre Parole (journal nationaliste et antisémite dirigé par Édouard Drumont) qui s'était, à tort, indigné du nombre de Juifs nommés au Conseil d'État, or ils y entrent sur concours, au mérite, non à la faveur. Spire est blessé au bras.

En 1896, il fonde avec un collègue catholique une société philanthropique, la Société des Visiteurs, chargée d'aider les ouvriers chômeurs, malades ou accidentés. Peu de temps après, il prend part aux activités de la Coopération des Idées, y rencontre Daniel Halévy, avec lequel il se lie d'amitié et fonde une université populaire. Parallèlement, il quitte le Conseil d'État pour entrer au ministère du Travail, puis rejoint le cabinet de Jean Dupuy, ministre de l'Agriculture du ministère Waldeck-Rousseau.

Il se lie avec Charles Péguy qui publiera son Et vous riez ! dans les Cahiers de la quinzaine (1905, poèmes qui font écho à un certain désenchantement dans son action ouvrière. En 1902, il part à Londres avec une mission de l'Office du Travail pour enquêter sur la condition ouvrière outre Manche. Il y découvre le quartier des immigrants juifs de l'East End, le quartier de Whitechapel. En 1904, il éprouve un choc en lisant ’Chad Gadya d’Israel Zangwill dans les Cahiers de la Quinzaine : c'est le récit d'un jeune Juif vénitien, issu d'une famille traditionnelle, attiré par le monde extérieur. Ne trouvant plus sa place dans aucun des deux mondes, il finit par se suicider. Spire s'engage dans la cause sioniste et rejoint le mouvement territorialiste, la Jewish Territorial Organisation fondée par Zangwill après la mort de Théodore Herzl et publie de nombreux articles militant pour un foyer juif.

Pendant la Première Guerre mondiale, non mobilisable, il doit reprendre l'usine familiale. Il est également chargé par le Ministère de l'Agriculture de réfléchir à la reconstruction. Parallèlement, il continue à écrire, d'une part de la poésie (Et j'ai voulu la paix, 1916) et d'autre part une étude sur Les Juifs et la guerre, qui paraît en 1917. Au sortir de la guerre, il fonde la Ligue des Amis du Sionisme puis crée la revue Palestine Nouvelle et passe du Territorialisme au Sionisme classique. En 1920, à l'invitation du Dr Chaim Weizmann, Spire l'accompagne en Palestine.

En 1940, il doit s'exiler aux États-Unis, où il fut invité à enseigner la littérature française à la New School for Social Research et à l'École libre des hautes études de New York. Très actif, il participe à de nombreux colloques et termine son ouvrage, désormais classique, Plaisir poétique et plaisir musculaire, essai sur l'évolution des techniques poétiques (José Corti 1949, rééd. 1986). Après la guerre, il rentre en France. Il meurt à Paris à l'âge de 98 ans.

Les funérailles d'André Spire sont conduites par le rabbin David Feuerwerker. La famille a demandé que Atara Marmor, la fille aînée du rabbin, amie de Marie-Brunette Spire, la fille d'André Spire, soit présente lors de l'enterrement privé. De la terre d'Israël est mise dans le cercueil du doyen des poètes français.

Principaux ouvrages

Poésie
  • La Cité présente, Ollendorf, 1903
  • Et vous riez !, Cahiers de la quinzaine, 1905
  • Versets (Et vous riez - Poèmes juifs), Mercure de France, 1909
  • J'ai trois robes distinguées, Moulins, Cahiers du Centre, 1910
  • Vers les routes absurdes, Mercure de France, 1911
  • Et j'ai voulu la paix !, Londres, The Egoist, 1916
  • Poèmes juifs, Genève, Kundig, 1919
  • Le Secret, Nouvelle Revue Française, 1919
  • Samaël, poème dramatique, Crès, 1921
  • Poèmes de Loire, Grasset, 1929
  • Instants, Bruxelles, Cahiers du Journal des Poètes, 19
  • Poèmes d'ici et de là-bas, New York, The Dryden Press, 1944
  • Poèmes d'hier et d'aujourd'hui, José Corti, 1953
  • Poèmes juifs, Albin Michel, 1959 ; rééd. 1978
Prose
  • Israel Zangwill, Cahiers de la quinzaine, 1909
  • Quelques Juifs, Mercure de France, 1913
  • Les Juifs et la guerre, Payot, 1917
  • Le Sionisme, 1918
  • Fournisseurs, Éditions du Monde Nouveau, 1923
  • Henri Franck, lettres à quelques amis, Grasset, 1925
  • Refuges, avec neuf bois gravés de Maurice Savin, Éditions de la Belle Page, 1926
  • Quelques Juifs et demi-Juifs, 2t., Grasset 1928
  • Plaisir poétique et plaisir musculaire, Vanni-José Corti, 1949 ; rééd. José Corti 1986
  • Souvenirs à bâtons rompus, Albin Michel, 1962

Bibliographie

  • Paul Jamati, André Spire, Seghers, 1962
  • André Duclos, Un homme différent, in Europe, n° 467, mars 1968

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article André Spire de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Andre Spire — André Spire André Spire, né à Nancy (Meurthe et Moselle) le 28 juillet 1868 et mort à Paris le 29 juillet 1966, est un écrivain et poète français, militant sioniste. Sommaire 1 Biographie 2 Principaux ouvrages …   Wikipédia en Français

  • André Spire — (July 28, 1868 in Nancy, France – 1966 in Paris, France) was a French poet, writer, and Zionist activist. BiographyBorn to a wealthy Jewish family, Spire studied literature, then law. He attended the École libre des sciences politiques , now… …   Wikipedia

  • SPIRE, ANDRÉ — (1868–1966), French poet and Zionist leader. Born in Nancy, Spire was descended from an old established family of Lorraine and the son of a rich industrialist. After studying law, he became a member of the Conseil d État in 1894, specialized in… …   Encyclopedia of Judaism

  • André Duclos — Pour les articles homonymes, voir Duclos. André Duclos est un poète français. Biographie Instituteur dans le Loir et Cher, il achève de composer son premier recueil en décembre 1958, alors qu il effectue son service militaire au Maroc. Pour René… …   Wikipédia en Français

  • Spire (Allemagne) — Spire (ville) Pour les articles homonymes, voir Spire. Spire …   Wikipédia en Français

  • Spire (ville) — Pour les articles homonymes, voir Spire. Spire …   Wikipédia en Français

  • Spire, André — (1868–1966)    French poet and Zionist. The son of an old and assimilated Lorraine family, Spire was inspector general of the French Agricultural Ministry (1902–26). The DREYFUS Affair made him an ardent Jewish nationalist, and he fought a duel… …   Who’s Who in Jewish History after the period of the Old Testament

  • Spire, André — (1868 1966)    French poet and Zionist leader. He was born in Nancy. He became a member of the Conseil d Etat in 1894, specialized in employment problems at the French ministry of labour (1898 1902), and served as inspector general in the… …   Dictionary of Jewish Biography

  • Pierre-André Taguieff — Naissance 4 août 1946 Paris Nationalité  France Profession Philosophe …   Wikipédia en Français

  • Pierre-Andre Taguieff — Pierre André Taguieff Pierre André Taguieff Naissance 4 août 1946 Paris Nationalité …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”