Lecteur (ordre mineur)


Lecteur (ordre mineur)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir lecteur et Lectorat (homonymie).
Lukijaksivihkiminen.jpg

Le ministère de lecteur est une charge confiée par l'Église catholique à certains de ses membres. Il s'agit également d'un ordre mineur de l'Église orthodoxe conféré expressément et systématiquement par le premier sacrement de l'ordre alors que cela n'est pas nécessaire pour être acolyte. Ce ministère existe donc dès l'origine de l'Église chrétienne primitive.

Sommaire

Le ministère de lecteur

Paul VI, par le motu proprio Ministeria quaedam[1] du 15 août 1972, définit ainsi la fonction du lecteur : « Le lecteur est institué pour la fonction, qui lui est propre, de lire la parole de Dieu dans l'assemblée liturgique. C'est pourquoi il doit proclamer, au cours de la Messe et des autres offices, les lectures tirées de la Sainte Écriture (excepté toutefois l'Évangile) ; lire, en l'absence du psalmiste, le psaume entre les lectures ; donner, lorsqu'il n'y a ni chantre ni diacre de disponible, les intentions de la prière universelle ; diriger le chant et la participation du peuple fidèle ; prendre enfin les dispositions nécessaires pour que les fidèles reçoivent dignement les sacrements. Il pourra aussi, s'il en est besoin, veiller à la préparation des autres fidèles qui, occasionnellement, doivent lire la Sainte Écriture au cours des célébrations liturgiques. Afin de s'acquitter de ces fonctions d'une manière toujours plus convenable et plus parfaite, il doit méditer assidûment les Saintes Écritures »

Histoire du lectorat

Office connu dès avant 251[2], sa charge est décrite par Roland Mousnier[3] : « Le lecteur était chargé de garder les livres sacrés, de lire pour celui qui prêche; de chanter les leçons; de bénir le pain et les fruits nouveaux. Il servait de secrétaire aux prêtres et aux évêques. »

Le lecteur était donc un clerc.

Par le motu proprio Ministeria quaedam[1] du 15 août 1972 de Paul VI, les ordres mineurs ont été supprimés mais le rang de lecteur a été maintenu comme ministère. Il est conféré aux séminaristes qui se préparent à l'ordination, mais des laïcs peuvent aussi être institués lecteurs. Le lecteur est le « ministre ordinaire » des lectures et des psaumes pendant la liturgie à l'exception de la lecture de l'Évangile (dont le diacre à la charge).

Annexes

Notes et références

  1. a et b Ministeria Quaedam de Paul VI sur cérémoniaire .net
  2. date de la Lettre (de Corneille) à l'évêque Fabien d'Antioche Cf. Denzinger n°109
  3. Roland Mousnier, Histoire des institutions de la France sous la monarchie absolue, Paris, PUF-Quadrige, 1974-2005, p 225

Liens internes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Lecteur (ordre mineur) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Lecteur ordre mineur de l'Église — Lecteur (ordre mineur) Pour les articles homonymes, voir lecteur et Lectorat (homonymie). Le ministère de lecteur est une charge confiée par l Église catholique à certains de ses membres. Il s agit également d un ordre mineur de l Église… …   Wikipédia en Français

  • lecteur — lecteur, trice [ lɛktɶr, tris ] n. • 1307; liturg. v. 1120; lat. lector 1 ♦ Personne qui (occasionnellement ou par fonction) lit à haute voix devant un ou plusieurs auditeurs. La chaire du lecteur dans le réfectoire d un couvent. Appos. La sœur… …   Encyclopédie Universelle

  • mineur — 1. mineur, eure [ minɶr ] adj. et n. • XIV e; lat. minor 1 ♦ Vx ou spécialt Plus petit, inférieur (opposé à majeur).⇒ moindre. (Dans quelques emplois) L Asie Mineure : l Anatolie (Turquie actuelle). Relig. Ordres mineurs. Log. Terme mineur d un… …   Encyclopédie Universelle

  • Lecteur —  Pour l’article homophone, voir Lecter. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Lecteur », sur le Wiktio …   Wikipédia en Français

  • mineur — 1. (mi neur) s. m. 1°   Celui qui fouille la mine pour en tirer la matière minérale. Les recherches des mineurs, celles de Pallas, de Saussure, de Leduc, de Dolomieu nous ont donné des généralités précieuses, quoique non encore hors de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Lecteurs — Lecteur Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Lectrice — Lecteur Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Lectrices — Lecteur Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Leserin — Lecteur Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Chantre (christianisme) — cantoria de Florence Le mot « chantre » vient du latin cantare, chanter, ce qui a donné cantor (pluriel cantores) forme latine de chantre et canticum, chant religieux, cantique. Un chantre est avant tout un chanteur, dans le chœur d une …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.