Keba Mbaye


Keba Mbaye

Kéba Mbaye

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mbaye.

Kéba Mbaye (1924-2007) était un juriste sénégalais, qui occupa les plus hautes fonctions dans la magistrature sénégalaise et le mouvement olympique.

Sommaire

Biographie

Né le 5 août 1924 à Kaolack, il fréquente l'École normale William Ponty de Sébikhotane et exerce quelque temps comme instituteur. Il poursuit aussi ses études, d'abord à la Faculté de droit de Dakar, puis à Paris à l'École nationale de la France d'outre-mer (ENFOM), dans la section magistrature.

Passionné par le sport – tennis et golf notamment –, Kéba Mbaye est membre du Comité international olympique de 1973 à 2002, également vice-président du CIO de 1988 à 1992 et de 1998 à 2002 et membre de la commission exécutive de 1984 à 1988 et de 1993 à 1998. A la demande de Juan Antonio Samaranch, il met sur pied en 1983 le Tribunal arbitral du sport, dont il reste président jusqu'à sa mort.

Entre 1988 et 1992, il s'implique fortement dans la commission Apartheid et Olympisme, permettant le retour de l'Afrique du Sud dans le mouvement olympique. Il était, au moment de son décès, Président du Tribunal arbitral du sport (TAS) depuis 1983 et président de la commission d’éthique du CIO depuis 1999.

Homme d'éthique mais également essayiste, il est l'auteur d'ouvrages tels que Les droits de l'homme en Afrique ou Le Comité international olympique et l'Afrique du Sud.

Succédant à Isaac Foster en 1963, il est président de la Cour suprême du Sénégal[1] pendant 17 ans, également président du Conseil constitutionnel du Sénégal de 1990 à 1993, il eut comme prédécesseur Youssou N'diaye. Il fut aussi vice-président de la Cour internationale de justice de La Haye de 1983 à 1991.

Il fut l'un des cinq membres du groupe d'experts internationaux chargés d'enquêter en 1992 sur les crimes commis en Yougoslavie par le Conseil de sécurité des Nations unies.

Il meurt à 83 ans, le 11 janvier 2007 à Dakar.

Principales publications

  • Le droit de la famille en Afrique Noire et à Madagascar. Études préparées à la requête de l'Unesco sous la direction de Kéba M'Baye, Paris, Éditions G.-P. Maisonneuve & Larose, 1968, 295 p.
  • « L'intérêt pour agir devant la Cour internationale de justice », Recueil des Cours de l’Académie de droit international de La Haye, tome 209 (1988-II), p. 223-346
  • (en collaboration avec Benoît Saaliu Ngom), L'arbitrage d'une démocratie en Afrique : La cour suprême du Sénégal, 190 pages, Éditions Présence Africaine, 1989 (ISBN 2-708-70511-3)
  • Les droits de l'homme en Afrique, Paris, Éditions A. Pédone, Paris, 1992, 312 p. (ISBN 2233002377)
  • Le Comité international olympique et l'Afrique du Sud : analyse et illustration d'une politique sportive humaniste, Comité international olympique, 1995
  • Propos d'un juge, Dakar, NEAS, 2007, 249 p. (ISBN 2723616207)

Notes et références

  1. Cet organe a été supprimé en 1992, puis rétabli en 2008

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

Des Mélanges en hommage au juriste sont en cours de rédaction dans le cadre de l'Université d'Amiens.

Liens externes

  • Portail du Sénégal Portail du Sénégal
  • Portail du droit Portail du droit
  • Portail des Jeux olympiques Portail des Jeux olympiques
Ce document provient de « K%C3%A9ba Mbaye ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Keba Mbaye de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Keba Mbaye — Kéba Mbaye (* 5. August 1924 in Kaolack, Senegal; † 11. Januar 2007) war ein senegalesischer Jurist (Richter) und Sportfunktionär. Mbaye ging in Dakar zur Schule und studierte Jura. Er wurde Richter und Präsident des Obersten Gerichts des Senegal …   Deutsch Wikipedia

  • Kéba Mbaye — (* 5. August 1924 in Kaolack, Senegal; † 11. Januar 2007 in Dakar) war ein senegalesischer Jurist (Richter) und Sportfunktionär. Mbaye ging in Dakar zur Schule und studierte Jura. Er wurde Richter und Präsident des Obersten Gerichts des Senegal.… …   Deutsch Wikipedia

  • Kéba Mbaye — (born April 6, 1924, Kaolack, Senegal died January 12, 2007, Dakar, Senegal) was a prominent judge and member of both the International Olympic Committee and the International Court of Justice.Mbaye was a member of the International Olympic… …   Wikipedia

  • Kéba Mbaye — Pour les articles homonymes, voir Mbaye. Kéba Mbaye (1924 2007) était un juriste sénégalais, qui occupa les plus hautes fonctions dans la magistrature sénégalaise et le mouvement olympique. Sommaire 1 Biographie …   Wikipédia en Français

  • Mbaye — is a Senegalese given name that is also used as a family name. Use as a given name Alioune Mbaye Nder (born 1969), Senegalese singer Annette Mbaye d Erneville (born 1926), Senegalese writer Mbaye Diagne (died 1994), Senegalese Army officer Mbaye… …   Wikipedia

  • Mbaye — bzw. M Baye ist ein westafrikanischer Vor und Familienname, der vor allem im Senegal verbreitet ist. Namensträger Vorname Annette Mbaye d’Erneville (* 1926), senegalesische Schriftstellerin Mbaye Diagne († 1994), senegalesischer Militär Mbaye… …   Deutsch Wikipedia

  • Mbaye — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Mbaye (ou M Baye) peut désigner : Abdoul Mbaye, un chef d entreprise sénégalais, fils de Kéba Mbaye Cheikh Tidiane Mbaye, un chef d entreprise… …   Wikipédia en Français

  • Cheikh Tidiane Mbaye — Pour les articles homonymes, voir Mbaye. Cheikh Tidiane Mbaye (2 novembre 1956, Dakar), est un chef d entreprise sénégalais Directeur Général de la Sonatel, l’opérateur global et sous régional de référence. Sommaire 1 Formation …   Wikipédia en Français

  • Abdoul Mbaye — Pour les articles homonymes, voir Mbaye. Abdoul Mbaye est un chef d entreprise sénégalais ayant occupé les fonctions de Directeur Général de la Banque de l habitat du Sénégal, de la Banque sénégalo tunisienne (BST) et de Attijari Bank Senegal.… …   Wikipédia en Français

  • Banjul-Charta — Die Afrikanische Charta der Menschenrechte und der Rechte der Völker, auch Banjul Charta genannt, wurde auf dem 18. Treffen der Staats und Regierungschefs der Organisation der Afrikanischen Einheit (OAU) im Juni 1981 in Nairobi einstimmig… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.