Karl Mack


Karl Mack
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mack.
Karl Mack von Leiberich
Karl Mack von Leiberich.jpg
Naissance 25 août 1752
Nennslingen
Décès 22 décembre 1828 (à 76 ans)
Sankt Pölten
Origine Bavière Bavière
Allégeance Drapeau d'Autriche Autriche
Arme Cavalerie
Grade Général

Karl Freiherr Mack von Leiberich, né le 25 août 1752 à Nennslingen, en Bavière, et mort le 22 décembre 1828 à Sankt Pölten, est un général autrichien qui a principalement commandé pendant les guerres napoléoniennes.

Sommaire

Jeunesse

En 1770, il s'engage dans un régiment de cavalerie autrichien dans lequel son oncle, Leiberich est commandant d'escadron. Il devient officier 7 ans plus tard. Durant la brève guerre de Succession de Bavière, il est choisi pour être au service du comte Kinský et donc sous l'autorité du commandant en chef, le Feldmarschall comte Lacy. Il fait un excellent travail et est promu premier lieutenant en 1778 et capitaine rattaché au quartier général en 1783. Le comte Lacy, alors le plus réputé des généraux de l'armée autrichienne, a la plus haute opinion de son jeune assistant. En 1785, Mack se marie avec Katherine Gabrieul, et est anobli sous le titre de Mack von Leiberich.

Dans la guerre contre les Turcs, il est affecté au quartier général, devenant en 1788, major et aide de camp personnel de l'empereur. En 1789, il est nommé lieutenant-colonel. Il se distingue dans l'assaut contre Belgrade. Peu de temps après, des désaccords avec Laudon, devenu commandant en chef, poussent ce dernier à exiger que Mack passe en cour martiale et quitte le front. Il est cependant nommé colonel en 1789 et décoré de l’ordre de Marie-Thérèse. En 1790, Mack et Laudon, réconciliés, sont de nouveau ensemble sur le champ de bataille. Durant ces batailles, Mack est sévèrement blessé à la tête, blessure dont il ne se remettra jamais complètement.

Guerres de la Révolution française

En 1793, il est fait Intendant général (chef du personnel) du prince Josias de Saxe-Cobourg, commandant des Pays-Bas où il accroît sa réputation dans une nouvelle campagne militaire. Le jeune archiduc Charles, qui a gagné ses premiers lauriers dans l'action le 1er mars 1793, écrit après la bataille : « Surtout nous devons remercier le colonel Mack pour ces succès. »

Mack se distingue de nouveau sur le champ de bataille de Neerwinden et tient une grande part dans les négociations entre Cobourg et Dumouriez. Il continue de servir comme intendant général et est nommé chef (Inhaber) d'un régiment de cuirassiers. Il est blessé à Famars mais en 1794 se retrouve encore une fois au combat, ayant entre temps été fait major-général. Mais l'échec des alliés, bien qu'il soit dû à des facteurs et idées politiques et militaires sur lesquels Mack n'a pas de contrôle, lui est imputé, comme lui avaient été attribués les succès de mars et avril 1793. Il tombe donc en disgrâce. En 1797, il est promu lieutenant-Feldmarschall et l'année suivante, à la demande personnelle de l'empereur, il prend le commandement de l'armée napolitaine.

Menant 60000 hommes en tout dont plus de 50 000 vont vraiment combattre contre les 8000 hommes du général républicain Championnet, il subit une défaite magistrale du fait d'une stratégie on-ne-peut-plus sous-estimant les forces françaises, et reperd Rome qu'il venait d'occuper. On peut cependant attribuer cette défaite également à la lacheté des soldats napolitains, peu habitués aux grandes batailles[1]. Face au danger réel d'être assassiné par ses propres troupes, il se réfugie dans le camp français. On lui promet un laissez-passer pour retourner en Autriche mais Bonaparte ordonne qu'il soit envoyé en France comme prisonnier de guerre.

Guerres napoléoniennes

Caricature française de Mack en « General San Gennaro ».

Deux ans plus tard, il s'échappe de Paris en se déguisant. L'allégation qu'il aurait rompu sa parole est fausse. Il est inaffecté quelques années mais en 1804 quand le parti de la guerre, à la cour autrichienne, cherche un général pour s'opposer à la politique de paix de l'archiduc Charles, Mack est fait intendant général de l'armée avec instructions de préparer la guerre contre la France. Il fait tout ce qui lui est possible pour réformer l'armée et au déclenchement des hostilités en 1805, il est nommé intendant général auprès du commandant en chef en titre en Allemagne, l'archiduc Ferdinand. Dans les faits, il est le vrai responsable du commandement de l'armée qui s'oppose à Napoléon en Bavière. Mais sa position est mal définie et son autorité traitée avec légèreté par les autres officiers généraux. Il est considéré comme responsable de la défaite autrichienne à Ulm. Après Austerlitz, Mack est traduit devant une cour martiale qui se tient de février 1806 à juin 1807. Il est condamné à être déchu de son rang, de son régiment et de l'ordre de Marie-Thérèse et à être emprisonné 2 ans.

Il est libéré en 1808 et en 1819, quand la victoire finale des alliés a quelque peu effacé des mémoires les désastres des débuts, il est, à la demande de Karl Philipp de Schwarzenberg, réintégré dans l'armée comme lieutenant-Feldmarschall et dans l'ordre de Marie-Thérèse. Il meurt en 1828 à l'âge de 76 ans.


Notes et références

  1. La San-Felice, Alexandre Dumas

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Karl Mack de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Karl Mack — ist der Name folgender Personen: Karl Mack (Physiker) (1857–1934), deutscher Physiker und Meteorologe Karl Mack (Mathematiker) (1882–1943), österreichischer Mathematiker Karl Mack von Leiberich (1752–1828), österreichischer General Diese Sei …   Deutsch Wikipedia

  • Karl Mack von Leiberich — Karl Mack Freiherr von Leiberich (* 24. August 1752 in Nennslingen, Fürstentum Ansbach als Karl Mack; † 22. Oktober 1828 in St. Pölten) war ein österreichischer General und Ritter des Maria Theresia …   Deutsch Wikipedia

  • Karl Mack von Lieberich — Karl Mack Pour les articles homonymes, voir Mack. Karl Mack von Leiberich Naissance 25 …   Wikipédia en Français

  • Karl Mack (Physiker) — Karl Friedrich Mack (* 29. August 1857 in Ludwigsburg; † 27. Januar 1934 in Stuttgart) war ein deutscher Physiker und Meteorologe. Mack war von 1888 bis zu seiner Emeritierung 1925 Professor für Physik und Meteorologie an der Landwirtschaftlichen …   Deutsch Wikipedia

  • Karl Mack von Leiberich — Karl Freiherr Mack von Leiberich (August 25, 1752 December 22, 1828), Austrian soldier, was born at Nenslingen, in Bavaria.In 1770 he joined an Austrian cavalry regiment, in which his uncle, Leiberich, was a squadron commander, becoming an… …   Wikipedia

  • Karl Mack von Lieberich — Mack von Lieberich. Karl Freiherr Mack von Leiberich (25 de agosto de 1752 22 de diciembre de 1828) fue un militar austriaco. Nacido en Nenslingen, Baviera, se alistó en un regimiento de caballería austriaco en 1770 en el que su tío Leiberich era …   Wikipedia Español

  • Karl Mack von Lieberich — Karl Freiherr Mack von Leiberich (25 de agosto de 1752 †22 de diciembre de 1828), militar austriaco. Nacido en Nenslingen, Baviera, se unió a un regimiento de caballería austriaco en 1770 en el que su tío Leiberich era comandante de escuadrón, y… …   Enciclopedia Universal

  • Mack — ist der Familienname folgender Personen: Alexander Mack (1679–1735), deutscher Religionsführer (Church of the Brethren) Allison Mack (* 1982), US amerikanische Schauspielerin Big Derill Mack, deutscher Rapper Bill Mack (* 1932), US amerikanischer …   Deutsch Wikipedia

  • Mack GmbH — Mack Holding GmbH Mack Holding GmbH Fondateur(s) Karl Mack …   Wikipédia en Français

  • Mack Holding GmbH — Fondateurs Karl Mack Forme juridique GmbH Siège social …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.