Hubert Beuve-Mery


Hubert Beuve-Mery

Hubert Beuve-Méry

Hubert Beuve-Méry, né le 5 janvier 1902 à Paris et mort le 6 août 1989 à Fontainebleau (Seine-et-Marne), est un journaliste français, fondateur du quotidien Le Monde.

Sommaire

Biographie

Malgré une enfance difficile à cause de la Première Guerre mondiale et issu d'une famille modeste[1], il obtient le soutien lui permettant de faire des études supérieures. Devenu docteur en droit, il part enseigner le droit à l'Institut français de Prague où il devient également conseiller technique au ministère des Affaires étrangères de la jeune république tchécoslovaque[1]. Il y étudie la montée des périls militaristes en Europe et devient également le correspondant de plusieurs quotidiens parisiens, dont Le Temps, qui est le journal officieux du Quai d'Orsay.

En 1938, pour protester contre l'abandon de la Tchécoslovaquie, il démissionne de son poste[1].

En 1940-1941, Hubert Beuve-Méry participe, comme directeur des études, aux activités de l'École des cadres d'Uriage, une école de cadres créée initialement par le régime de Vichy[2], pour fournir des cadres aux chantiers de jeunesse. Dans un article intitulé « Révolutions nationales, révolution humaine », publié dans Esprit en 1941, Beuve-Méry déclare : « Il faut à la révolution un chef, des cadres, des troupes, une foi, ou un mythe. La Révolution nationale a son chef et, grâce à lui, les grandes lignes de sa doctrine. Mais elle cherche ses cadres ».

Lorsque l'École des cadres d'Uriage est fermée par Pierre Laval en décembre 1942, une partie de ses animateurs, dont Beuve-Méry par la suite, s'engagent dans la Résistance. Il participe aux combats de la Libération avec le maquis du Tarn. En 1943-1944, il est lieutenant aux Forces françaises de l'intérieur (FFI).

À la veille du débarquement de Normandie, en 1944, Beuve-Méry écrit : « Les Américains constituent un réel danger pour la France (...) Les Américains peuvent arrêter une révolution nécessaire, et leur matérialisme n'a pas la grandeur tragique du matérialisme des régimes totalitaires »[3].

En octobre 1944, Hubert Beuve-Méry est rédacteur en chef de l'hebdomadaire Temps présent quand il est appelé par le général de Gaulle à créer, avec l'aide du gouvernement français, un quotidien de référence pour remplacer le quotidien Le Temps[1]. C'est ainsi que naît Le Monde dont le premier numéro sort le 18 décembre 1944 (daté du 19), dont il va être le directeur jusqu'à sa retraite en 1969[1], en publiant des éditoriaux sous le pseudonyme de Sirius, nom sous lequel « il exerce une critique permanente de la politique gaulienne »[1].

Il est lauréat de la plume d'or de la liberté en 1972.

Notes et références

  1. a , b , c , d , e  et f Jean Planchais, « Hubert Beuve-Méry 1902-1989 », Universalia 1990, Encyclopædia Universalis, 1990, p. 565-566.
  2. [pdf] L'école de cadre d'Uriage, Musée de la Résistance et de la déportation de l'Isère
  3. Cité par Jean-François Revel in L'Obsession anti-américaine : son fonctionnement, ses causes, ses inconséquences, Plon, 2002.

Publications

  • Réflexions politiques 1932-1952
  • Le Suicide de la IVe République
  • Onze Ans de règne

Bibliographie

  • Paroles écrites, texte mis en forme par Pierre Henry Beuve-Méry à partir d'entretiens réalisés par Jean-Claude Barreau et Pierre-André Boutang.
  • Portail de la presse écrite Portail de la presse écrite
  • Portail de la France Portail de la France
Ce document provient de « Hubert Beuve-M%C3%A9ry ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Hubert Beuve-Mery de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Hubert beuve-méry — Hubert Beuve Méry, né le 5 janvier 1902 à Paris et mort le 6 août 1989 à Fontainebleau (Seine et Marne), est un journaliste français, fondateur du quotidien Le Monde. Sommaire 1 Biographie 2 Notes et référ …   Wikipédia en Français

  • Hubert Beuve-Méry — Hubert Beuve Méry, né le 5 janvier 1902 à Paris et mort le 6 août 1989 à Fontainebleau (Seine et Marne), est un journaliste français, fondateur du quotidien Le Monde. Sommaire 1 Biographie 2 Notes et références …   Wikipédia en Français

  • Hubert Beuve-Méry — (París, 1902 id., 1989) fue un periodista francés. Trabajó como corresponsal de Le Temps en Praga (1934 1938). Fundó y dirigió de 1944 a 1969 Le Monde, consiguiendo que su periódico tuviera gran influencia política, al tiempo que mantenía su… …   Wikipedia Español

  • Beuve-Méry — Hubert Beuve Méry Hubert Beuve Méry, né le 5 janvier 1902 à Paris et mort le 6 août 1989 à Fontainebleau (Seine et Marne), est un journaliste français, fondateur du quotidien Le Monde. Sommaire 1 Biographie 2 Notes et référ …   Wikipédia en Français

  • Beuve Méry — Hubert Beuve Méry Hubert Beuve Méry, né le 5 janvier 1902 à Paris et mort le 6 août 1989 à Fontainebleau (Seine et Marne), est un journaliste français, fondateur du quotidien Le Monde. Sommaire 1 Biographie 2 Notes et référ …   Wikipédia en Français

  • BEUVE-MÉRY (H.) — BEUVE MÉRY HUBERT (1902 1989) Né à Paris, après avoir fait des études de lettres et passé son doctorat en droit, Hubert Beuve Méry devient, de 1928 à 1939, directeur de la section juridique de l’Institut français de Prague, en même temps que… …   Encyclopédie Universelle

  • Beuve-Méry, Hubert — (1902 1989)    journalist    Born in Paris, Hubert Beuve Méry was a correspondent in Prague for Le Temps (1934). However, because of his disagreement with that newspaper s position regarding the Munich Pact, he resigned his post. After having… …   France. A reference guide from Renaissance to the Present

  • Beuve-Méry, Hubert — ▪ French publisher and editor born Jan. 5, 1902, Paris died Aug. 6, 1989, Fontainebleau, near Paris       French publisher and editor who directed Le Monde (Monde, Le) from the paper s founding in 1944 until 1969. Under his direction, Le Monde… …   Universalium

  • Beuve — Pour les articles homonymes, voir Sainte Beuve, Sainte Beuve et Hubert Beuve Méry. Beuve …   Wikipédia en Français

  • Le Monde — Cet article concerne le journal français « Le Monde ». Pour les autres significations associées au mot monde, voir Monde. Le Monde Pays …   Wikipédia en Français