Herve Gaymard


Herve Gaymard

Hervé Gaymard

Hervé Gaymard
Herve gaymard1.jpg
Parlementaire français
Naissance 31 mai 1960
Décès
Mandat Député
Début du mandat mars 1993
Fin du mandat {{{fin du mandat}}}
Circonscription deuxième circonscription de la Savoie
Groupe parlementaire Union pour un mouvement populaire
Ve république

Hervé Gaymard, est un homme politique français né le 31 mai 1960 à Bourg-Saint-Maurice en Savoie. Ancien ministre de l'Économie, des Finances et de l'Industrie dans le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin. Il est actuellement député UMP de la 2e circonscription de Savoie et président du conseil général de la Savoie.

Sommaire

Biographie

Origines, études et famille

Son père, Aristide Gaymard, commerçant, fut conseiller municipal et chef de corps des sapeurs-pompiers de Bourg Saint Maurice.

Licencié en droit, Hervé Gaymard est aussi diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris et ancien élève de l'École nationale d'administration, promotion Diderot (1986).

Marié à Clara Lejeune, fille du professeur Jérôme Lejeune, il est père de huit enfants : Philothée, Bérénice, Thaïs, Amédée, Eulalie, Faustine, Jérôme-Aristide, Angélico. Fervent catholique ; Hervé Gaymard est par ailleurs un grand amateur de littérature (il a écrit un livre sur l'œuvre d'Alexandre Vialatte), d'histoire et de bande dessinée.

Carrière civile

  • 1986 - 1990 : directeur d'Études et maître de conférences de Finances publiques et d'Économie financière à l'Institut d'études politiques de Paris,
  • 1986 - 1990 : administrateur civil au ministère du Budget, en charge successivement des secteurs de la Défense, des PTT, de l'environnement et de l'aménagement du Territoire.
  • 1990 - novembre 1992 : attaché financier pour le Proche et le Moyen-Orient auprès l'ambassade de France du Caire en Égypte,
  • Novembre 1992 - mars 1993 : chef du Bureau du Financement des Retraites au ministère du Budget
  • 1998 - juin 2002 : président de l'ANENA (Association nationale pour l'étude de la neige et des avalanches)[1],

Carrière politique

Fonctions au sein de partis politiques

Il adhère à l'UDR en 1975, puis au RPR lors de sa création en 1976. Militant en Savoie, il sera également président de la section du RPR de Sciences-Po Paris au cours de ses études (1979-1981). Suppléant de Michel Barnier en 1993, il devient député quand celui-ci est nommé Ministre de l'environnement dans le gouvernement d'Édouard Balladur. En août 1994, Jacques Chirac lui demande de coordonner les équipes en charge de son projet présidentiel. Lors de cette élection, Michel Barnier soutiendra Édouard Balladur et Hervé Gaymard Jacques Chirac, sans que leurs relations n'en pâtissent.

  • Membre du bureau politique du Rassemblement pour la République (RPR) 1995-2002)
  • Membre du bureau politique de l’UMP (2002-2005)
  • Printemps 2006 : président de la fédération départementale de l'UMP depuis sa création en 2002, Hervé Gaymard renonce à briguer un second mandat. C'est Dominique Dord, député-maire d'Aix-les-Bains qui lui succèdera. Hervé Gaymard expliquera à l'occasion de cette élection interne, dans un courrier à l'ensemble des militants UMP de Savoie, qu'il avait été « lâché » au cours de l'affaire de son appartement par un grand nombre de responsables et ministres du mouvement UMP, faisant localement une allusion à peine voilée à Michel Bouvard, vice-président du conseil général de la Savoie et député. Il précisait aussi dans ce courrier que l'affaire avait été rendue publique par des membres de son propre parti (UMP).

Fonctions électives

Pays de Tarentaise
  • mars 2005 : élu le 3 mars 2005 président de l'Assemblée du Pays de Tarentaise Vanoise (regroupant 43 communes)
Conseil général
  • Mars 1994 : élu conseiller général du canton de Moûtiers en Savoie ; président de la commission de la vie sociale du conseil général de Savoie, réélu en 2001
  • Septembre 1999 : élu président du conseil général de la Savoie. Il cesse d'occuper ce poste en mai 2002, suite à sa nomination au gouvernement ; le sénateur Jean-Pierre Vial est désigné pour lui succèder. Il demeure cependant vice-président du conseil général.
  • 9 mars 2008 : réélu conseiller général de Moûtiers au 1er tour de scrutin.
  • 20 mars 2008 : élu président du conseil général de la Savoie.
Conseil régional
  • Mars 2004 : élu conseiller régional de Rhône-Alpes, il prend la présidence du groupe UMP. À ce titre, il cosigne un communiqué commun aux autres groupes politiques de la région Rhône-Alpes dénonçant les propos de Bruno Gollnisch sur la Shoah. Ce qui lui valu, à l'instar des autres signataires, d'être mis en examen puis renvoyé devant le Tribunal correctionnel de Lyon pour diffamation. Il sera relaxé en première instance le 18 janvier suivant. Réélu député de la Savoie le 10 juin 2007, il démissionne de son mandat régional en juillet 2007 pour se conformer aux dispositions relatives au cumul des mandats.
Assemblée nationale
  • mars 1993 : accède à l'Assemblée nationale en tant que député (RPR) de la deuxième circonscription de la Savoie, après la nomination, au gouvernement, de Michel Barnier, dont il était le suppléant,
  • juin 1997 : élu député (RPR) de la 2e circonscription de la Savoie,
    • mai 1993 - juin 2002 : membre de la Commission des finances, de l'économie générale et du Plan,
    • octobre 1993 - février 1994 : nommé parlementaire en mission par le Premier ministre Édouard Balladur : Rapport sur le droit à la « pluriactivité »,
    • février 1994 - juin 1995 : membre de la Commission spéciale chargée d'examiner deux projets de loi sur la bioéthique,
    • mars 1998 - Juillet 1998 : membre de la Commission spéciale chargée d'examiner le projet de loi d'orientation relatif à la lutte contre l'exclusion,
    • octobre 1999 - avril 2000 : membre de la Commission d'enquête sur la transparence et la sécurité sanitaire de la filière alimentaire en France,
    • octobre 2000 - juin 2002 : membre de la Commission spéciale chargée d'examiner la proposition de loi organique relative aux lois de finances,
    • Vice-président du groupe d'études sur la Protection sociale,
    • Président du Groupe d'Amitié France-Somalie,
    • Président du Groupe d'études France-Érythrée.
  • juin 2002 - juin 2002 : réélu député RPR puis UMP) de la 2e circonscription de Savoie. Son suppléant Vincent Rolland l'a remplacé après sa nomination comme ministre.
  • 10 juin 2007 - : réélu député (UMP) de la 2e circonscription de Savoie au 1er tour de scrutin.

Fonctions ministérielles

Parcours

L'affaire Gaymard

Article détaillé : Affaire Gaymard.

Le 16 février 2005, une polémique éclate suite à un article du Canard enchaîné, suivi par de nouvelles révélations de Libération et du Parisien, sur le coût et l'importance de la surface de l'appartement de fonction de M. Gaymard. Le journal révèle qu'Hervé Gaymard, son épouse Clara et leurs huit enfants sont logés dans un duplex privé de 600 m2 loué par l'État au prix de 14 000 euros par mois. Suite à ce qui est devenu l'affaire Gaymard, le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin instaure des règles précises sur la surface des logements de fonction des membres du gouvernement pris en charge par le budget de l'État et le ministre annonce son départ de l'appartement.

Mais la polémique continuant, le 25 février 2005 Hervé Gaymard démissionne de son poste de ministre de l'Économie, des Finances et de l'Industrie. Il est remplacé par Thierry Breton. M. Gaymard a remboursé les frais occasionnés par les travaux ainsi que les loyers dus par l'État. Il a précisé à cette occasion son patrimoine personnel : propriétaire d'un appartement de 200 m² à Paris, d'une maison familiale de deux appartements à Bourg-Saint-Maurice en Savoie ainsi que de sa permanence parlementaire dans ce même département.

Le 26 août il retrouve son poste d'administrateur civil hors classe au ministère des Finances. Il est alors chargé par le Premier ministre d'une mission sur la politique française vis-à-vis des pays émergents.

En septembre 2005, il remboursera, pour respecter l'engagement pris publiquement au moment de sa démission, la somme de 58 894 euros correspondant aux dépenses engagées lors de son installation dans l'appartement de fonction de la rue Jean-Goujon.

Bibliographie

  • Pour le livre : Rapport sur l'économie du livre et son avenir, Gallimard, 2009 (ISBN 978-2070126576)
  • Un nouvel usage du monde. - Mille et Une Nuits, 2006.
  • Pour Malraux. - Table Ronde, 1996 - ISBN 2-7103-0762-6, réédité en 2006.
  • La route des Chapieux : la politique et la vie, Fayard, 2004. - ISBN 2-213-62133-0.
  • Pour le Droit à la Pluriactivité, rapport au Premier ministre Édouard Balladur, 1994
  • Feuille de route pour l'opposition ; Relance de la décentralisation, réforme de l'État, la révolution nécessaire
  • Une politique de la France dans l’océan Indien
  • Pax Economica : l'économie de la paix au Moyen-Orient
  • Contre la politique frénétique
  • Sous la gauche…
  • Engagement politique et nation, lu le 18 juin 2001, devant l'Académie des sciences morales et politiques
  • L'Affaire Gaymard, par Noël Communod, Éditions Mirno Graphie 2006

Notes

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Commons-logo.svg

Précédé par Hervé Gaymard Suivi par
François Patriat
Ministre de l'Agriculture de l’Alimentation, de la Pêche et de la Ruralité
2002 - 2004
Dominique Bussereau
Nicolas Sarkozy
Ministre de l'Économie, des Finances et de l'Industrie
2004-2005
Thierry Breton
  • Portail de la Savoie Portail de la Savoie
Ce document provient de « Herv%C3%A9 Gaymard ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Herve Gaymard de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Herve Gaymard — Hervé Gaymard im November 2003 Hervé Gaymard (* 31. Mai 1960 in Bourg Saint Maurice) ist ein französischer Politiker. Gaymard ist Sohn eines Kleinwarenhändlers, Mitglied in der Partei der Gaullisten und zeitweise Gemeinderatsmitglied, er ist mit… …   Deutsch Wikipedia

  • Hervé Gaymard — (born May 31 1960 in Bourg Saint Maurice, Savoie) is a French politician and a member of UMP conservative party. He served as the country s Minister of Finances from 30 November 2004 until his resignation on 25 February 2005. Gaymard attended the …   Wikipedia

  • Hervé Gaymard — (* 31. Mai 1960 in Bourg Saint Maurice) ist ein französischer Politiker. Gaymard ist Sohn eines Kleinwarenhändlers, Mitglied in der Partei der Gaullisten und zeitweise Gemeinderatsmitglied, er ist mit Clara Lejeune verheiratet und Vater von acht… …   Deutsch Wikipedia

  • Hervé Gaymard — (nacido el 31 de mayo en 1960 en Bourg Saint Maurice, Savoie) es un político francés y miembro del partido conservativo UMP. Sirvió como Ministro de Finanzas del país desde el 30 de noviembre de 2004 hasta su resignación el 25 de febrero de 2005 …   Wikipedia Español

  • Hervé Gaymard — Pour les articles homonymes, voir Gaymard. Hervé Gaymard Mandats …   Wikipédia en Français

  • Gaymard — Hervé Gaymard im November 2003 Hervé Gaymard (* 31. Mai 1960 in Bourg Saint Maurice) ist ein französischer Politiker. Gaymard ist Sohn eines Kleinwarenhändlers, Mitglied in der Partei der Gaullisten und zeitweise Gemeinderatsmitglied, er ist mit… …   Deutsch Wikipedia

  • Hervé — is a French given name of Germanic origin. In English it is sometimes rendered Harvey or Hervey. It is derived from a Frankish name that appears in Latin sources of the eighth century as Charivius . A later Latin form is Herveus . This form may… …   Wikipedia

  • Gaymard — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Gaymard est un nom de famille et peut désigner : Clara Lejeune Gaymard, haut fonctionnaire, épouse de Hervé Gaymard (1960). Hervé Gaymard, homme… …   Wikipédia en Français

  • Clara Gaymard — Clara Gaymard, née le 27 janvier 1960 à Paris, est une personnalité française du monde des affaires et de la haute fonction publique, ainsi qu un écrivain. Elle est actuellement présidente de GE France et vice présidente de GE International… …   Wikipédia en Français

  • Affaire Gaymard — L affaire Gaymard concerne en 2005 le logement du ministre de l Économie, des Finances et de l Industrie français Hervé Gaymard. Elle est déclenchée par un article du Canard enchaîné, paru le 15 février 2005, révélant que le ministre,… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.