Harry Belafonte


Harry Belafonte
Harry Belafonte (2011)

Harold George Belafonte Jr., nom originel Belafonete, surnommé Harry Belafonte, né le 1er mars 1927 à Harlem dans la ville de New York, est un chanteur et acteur américain.

Sommaire

Biographie

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Merci d'ajouter en note des références vérifiables ou le modèle {{Référence souhaitée}}.
Sidney Poitier, Harry Belafonte et Charlton Heston lors de la marche pour les droits civiques à Washington (1963).

Né le 1er mars 1927 à Harlem, quartier noir de New York, Harold George (dit Harry) Belafonte Jr. passa sa prime jeunesse et sa scolarité en Jamaïque, l’île natale de sa mère, y baignant dans le folklore caribéen, véritable réservoir culturel, où il puisa souvent l'inspiration exotique originale caractérisant sa carrière artistique.

S’étant libéré de ses obligations militaires dans l'US Navy, Harry Belafonte retourna à New York où il exerça divers petits boulots (portier adjoint dans un magasin de vêtements...). Mais c’est seulement en pénétrant le monde du spectacle, lorsqu’on lui offrit deux places pour le Théâtre Noir Américain où se jouait Home is the Hunter, qu’il découvrit sa vocation de comédien.

Harry Belafonte chantant (1954)

Il intégra un cours d’art dramatique, « The Dramatic Workshop of the School of Social Research » que dirigeait Erwin Piscator, le fameux réalisateur allemand. Il y fit ses classes en compagnie de Marlon Brando, Tony Curtis pour ne citer que ces deux-là… s’ancrant définitivement au monde artistique.

Monty Kaye, le promoteur réputé du Royal Roost, ayant souvent apprécié ses talents de chanteur, l'aida lorsque sa bourse d'État vint à expiration en l’engageant dans son fameux club de jazz comme chanteur intermittent. Le public lui manifesta un intérêt bienveillant, même s'il était plus familier avec les orchestres habituels, ceux de Charlie Parker, Miles Davis, Max Roach et Tommy Potter.

Une succession de prestations dans divers night clubs le mena à Broadway où sa première comédie musicale John Murray Anderson's Almanac fit sensation, et pour cette première prestation sur Broadway, le jeune chanteur obtint le Tony Award pour sa performance.

Quelques mois plus tard, il signa pour ce qui devait être un long et fructueux contrat avec la RCA Victor. En 1955, son troisième album Calypso fut le premier album a atteindre le million d'exemplaires vendus !

Parallèlement à sa carrière artistique, Harry Belafonte consacra sa vie à plusieurs causes humanitaires et pacifiques. En 1960, J.F. Kennedy, alors président des États-Unis, le nomma consultant culturel dans le « Corps pour la Paix ». Il était le premier membre du show business à exercer cette fonction, et s'y dévoua durant cinq ans.

Mais c'est dans la lutte pour l'égalité des droits civiques aux États-Unis qu'il s'investit le plus énergiquement. Sa quête fervente et tenace pour une justice égalitaire et équitable ne se découragea jamais.

Au début des années 1950, Harry Belafonte fit la connaissance du jeune docteur Martin Luther King, lors du passage historique de celui-ci à New York. Dès ce jour, jusqu'à l'assassinat du leader noir, Harry et Martin développèrent une fidèle et profonde amitié, qui resta l'une des plus précieuses expériences de la vie d'Harry Belafonte.

Dans la carrière cinématographique d'Harry Belafonte on peut remarquer d'excellents films dont le fond traduit parfois ses préoccupations concernant l'égalité entre tous les êtres humains, comme dans Bright Road, Le Coup de l'escalier ou plus récemment White Man's Burden, avec dans ce dernier une pointe d'humour décalé, tellement nécessaire pour faire passer ce genre de message.

En 1985, profondément touché et perturbé par la guerre et la famine, cruels événements qui accablèrent une partie de l'Afrique, et influencé par le travail accompli par Mohammed Amin et Bob Geldorf, Harry Belafonte contribua à lancer la campagne caritative We are the World.

En 1987, il accepta le poste d'ambassadeur de l'Unicef, et fut donc le second Américain après Danny Kaye à se consacrer à la charge de secourir la détresse des enfants du monde, y entraînant d'autres personnalités du spectacle.

Dans les années 2000, Harry Belafonte a poursuivi son engagement dans toutes les causes consacrées aux droits de l'homme, focalisant son action en particulier sur les États-Unis et l'Afrique du Sud. La relation amicale qu'il entretient avec Nelson Mandela lui donna la satisfaction de recevoir le leader sud-africain lors de sa visite mémorable aux États-Unis.

Depuis très longtemps on entend des versions toujours renouvelées de sa chanson Try to remember dans la publicité des cafés Carte Noire. En 2009, sa chanson Jump in the line est reprise pour la publicité de Axe.

Discographie

Filmographie

Comme acteur

  • 1949 : Sugar Hill Times (série TV) : apparitions régulières
  • 1953 : Bright Road : Principal de l'école
  • 1954 : Carmen Jones : Joe
  • 1957 : The Heart of Show Business
  • 1957 : Une île au soleil (Island in the Sun) : David Boyeur
  • 1959 : Le Monde, la chair et le diable (The World, the Flesh and the Devil) : Ralph Burton
  • 1959 : Le Coup de l'escalier (Odds Against Tomorrow) : Johnny Ingram
  • 1970 : The Angel Levine : Alexander Levine
  • 1972 : Buck et son complice (Buck and the Preacher) : Le prêcheur
  • 1974 : Uptown Saturday Night : Geechie Dan Beauford
  • 1981 : Grambling's White Tiger (TV) : Coach Eddie Robinson
  • 1995 : White Man (White Man's Burden) : Thaddeus Thomas
  • 1996 : Jazz '34, Remembrances of Kansas City Swing (Jazz '34) : Narrateur
  • 1996 : Kansas City : Rarement vu
  • 1999 : Vote sous influence (Swing Vote) (TV) : Will Dunn
  • 2006 : Bobby d'Emilio Estévez : Nelson

Comme producteur

Comme compositeur

Voir aussi

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Harry Belafonte de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Harry Belafonte — auf der Tribeca Film Festival 2011 Harry Belafonte (* 1. März 1927 als Harold George Belafonete, Jr. in Harlem, New York) ist ein US amerikanischer Sänger, Schauspieler und Entertainer. In letzter Zeit is …   Deutsch Wikipedia

  • Harry Belafonte — for popularizing the Caribbean musical style with an international audience in the 1950s. Belafonte is perhaps best known for singing the Banana Boat Song , with its signature lyric Day O . Throughout his career, he has been an advocate for civil …   Wikipedia

  • Harry Belafonte — Harold George Belafonte, Jr. Belafonte en 2011 Datos generales Nombre real Harold George Belafonte, Jr …   Wikipedia Español

  • Harry Belafonte — ➡ Belafonte * * * …   Universalium

  • Harry Belafonte — …   Википедия

  • Midnight Special (Harry Belafonte album) — Midnight Special Studio album by Harry Belafonte Released 1962 …   Wikipedia

  • The Essential Harry Belafonte — Infobox Album Name = The Essential Harry Belafonte Type = compilation album Artist = Harry Belafonte Released = Oct 4, 2005 Recorded = 1952 1977 Length = Label = Legacy Producer = Bob Bollard, Frantz Casseus, Bill Eaton, Dennis Farnon, Hy Grill,… …   Wikipedia

  • Belafonte — ist der Name folgender Personen: Harry Belafonte (* 1927), US amerikanischer Sänger, Schauspieler, Entertainer und Bürgerrechtler Shari Belafonte (* 1954), US amerikanische Schauspielerin, Tochter von Harry Belafonte Diese Seite ist eine …   Deutsch Wikipedia

  • Harry — es un nombre masculino, forma medieval del nombre Henry. En tiempos modernos se usa como diminutivo de Henry o Harold[1] y puede referirse a: Deborah Harry, cantante y actriz estadounidense. Grupo Blondie. Harry Abend, escultor polaco. Harry… …   Wikipedia Español

  • Harry Rigby — (born circa 1925 died January 17, 1985) was a Tony Award winning American theatre producer and writer. Born in Pittsburgh, Pennsylvania, Rigby joined forces with Jule Styne and Alexander H. Cohen to produce the short lived 1951 Hugh Martin… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.