Givre


Givre
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Givre (homonymie).
Arbre pris par le givre.
Givrage d'un flocon de neige en colonne formant des protubérances sur les plaques terminales

Le givre est un dépôt de micro-gouttelettes d'eau en surfusion sur une surface lorsque la température est sous le point de congélation (°C). En effet, l'eau peut rester sous forme liquide jusqu'à -39 °C si elle ne rencontre pas de noyau de congélation. Cependant, elle passera directement à l'état solide par contact[1].

La source de gouttelettes pour le givre est un nuage ou le brouillard. Le givrage forme des cristaux de glace, comme se forme la neige, mais en se déposant sur des surfaces solides, constituant un revêtement opaque et granuleux. Il est fréquent en hiver sur le sol, la végétation, les objets et les aéronefs. Le givre peut également se déposer sur des flocons de neige dans les nuages et les enrober d'un dépôt glacé qui augmentera leur densité.


Sommaire

Givre, gelée blanche et verglas

Article détaillé : Gelée blanche.
Dépôt de givre

La gelée blanche n'est pas liée au phénomène de surfusion, au contraire du givre. Elle se déclenche immédiatement dès que le refroidissement de l'air (contenant de la vapeur d'eau) près de la surface solide, le plus souvent par rayonnement nocturne, lui a fait atteindre la température du point de gelée, et sans passer par une température plus basse. C'est donc une condensation solide (passage de l'état gazeux à l'état solide). La gelée blanche se présente généralement sous un aspect cristallin, prenant la forme d'aiguilles, de plumes, d'écailles, d'éventails etc. Ce que l'on voit sur une vitre, au sens scientifique, n'est pas du givre mais de la gelée blanche[2].

Article détaillé : Verglas.

Le verglas est de la pluie ou de la bruine qui gèle. Les gouttes sont plus grosses et ne sont pas nécessairement surfondues. En se congèlant au contact d'objets sous le point de congélation, elles forment une couche claire uniforme sur ces surfaces[3].

Conséquences du givre

Accumulation de cristaux de Givre

Sur des moteurs à carburateur (Ultra-léger motorisé, avions...), le givrage peut créer une obstruction du Venturi et donc un arrêt ou un dysfonctionnement du moteur; le problème peut être résolu par aspiration d'air préchauffé (prélevé au-dessus ou autour de l'échappement par exemple).

La détente brusque d'un gaz peut aussi conduire au givrage, le cas peut se présenter à la sortie de détendeurs de plongée sous-marine, lorsque l'eau est particulièrement froide (plongée profonde ou plongée sous glace). Dans le premier étage de décompression des gaz du détendeur, le froid ambiant, augmenté par l'effet Venturi fait parfois givrer l'air sortant de la bouteille de plongée. Les clapets se figent alors et l'air sort en débit continu vidant la bouteille en quelques minutes. Cet incident peut avoir de graves conséquences et nécessite, outre une prévention indispensable, de fermer le robinet en panne et de respirer sur un second système de détente, d'où la nécessaire assistance d'un second plongeur en cas de risque de ce type.

Le refroidissement de l'air autour d'une aile par effet Venturi peut également créer les conditions favorables à la formation de givre sur le bord d'attaque. Ce givrage peut causer de sérieux problèmes à un aéronef qui demeure un certain temps dans la zone de formation. Auquel cas, l'aérodynamisme de l'aile change et diminue la portance ce qui peut mener à un décrochage.

Voir aussi

Notes et références

  1. (fr)Givre, Météo-France. Consulté le 2007-12-05
  2. (fr)Gelée blanche, Météo-France. Consulté le 2007-12-05
  3. (fr)Verglas, Météo-France. Consulté le 2007-12-05

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Givre de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • givre — [ ʒivr ] n. m. • 1611; joivre XVe; mot prélatin 1 ♦ Couche fine et blanche de glace formée sur une surface froide par cristallisation de gouttes de vapeur d eau en état de surfusion. ⇒ frimas, gelée (blanche). Cristaux de givre. Arbres couverts… …   Encyclopédie Universelle

  • givré — givre [ ʒivr ] n. m. • 1611; joivre XVe; mot prélatin 1 ♦ Couche fine et blanche de glace formée sur une surface froide par cristallisation de gouttes de vapeur d eau en état de surfusion. ⇒ frimas, gelée (blanche). Cristaux de givre. Arbres… …   Encyclopédie Universelle

  • givre — 1. (ji vr ) s. f. Terme de blason. Serpent.    On dit aussi guivre. •   Rome a ses clefs ; Milan, l enfant qui hurle encor Dans les dents de la guivre, V. HUGO Orient. 2. HISTORIQUE    XIe s. •   Serpens e guivres, dragon et aversier [diable] …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • givré — givré, ée 1. (ji vré, vrée) adj. Qui est couvert de givre. Arbres givrés. ÉTYMOLOGIE    Givre 2 ; provenç. givrar, couvrir de givre. SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE 1. GIVRÉ, ÉE. Ajoutez :    Vanille givrée, vanille portant aux gousses des… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Givré — es un postre que consiste de un sorbete en un coco congelado o en una cáscara de fruta. Givré proviene del término francés givre’, que significa escarcha. Desde siempre los postres han tenido un componente mágico para niños y adultos, siendo una… …   Wikipedia Español

  • givre — GIVRE. s. f. Espece de glace, de frimat qui s attache aux arbres, aux buissons &c. Les arbres estoient couverts de givre …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Givré — is a dessert that consists of sorbet in a frozen fruit shell …   Wikipedia

  • givré — givré, e n. et adj. Fou. / Ivre …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • GIVRE — n. m. Légère couche de glace dont se couvrent les arbres, les buissons. etc., quand la température devient assez froide pour congeler l’humidité qui est dans l’air. Le givre est formé principalement par la vapeur des brouillards et par la rosée.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • GIVRE — s. m. Espèce de glace, de frimas qui s attache aux arbres, aux buissons, etc. Les arbres étaient couverts de givre. Cette nuit il est tombé du givre …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.