George buchanan (humaniste)


George buchanan (humaniste)

George Buchanan (humaniste)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir George Buchanan.
George Buchanan
George Buchanan by Arnold van Brounckhorst.jpg

Naissance 1506
Killearn
Décès 28 septembre 1582 (à 76 ans)
Édimbourg

George Buchanan, né en février 1506 près de Killearn et mort le 28 septembre 1582 à Édimbourg, est un poète latinisant, dramaturge et historien écossais.

Sommaire

Vie

Éduqué en Ecosse, Buchanan arrive en 1520 à Paris, où il reste deux ans avant de repartir dans son pays. Il fut professeur au collège Sainte-Barbe et devint le précepteur d’un fils naturel de Jacques V d'Écosse, le comte de Murray. Ayant écrit une satire contre les Franciscains, il fut emprisonné (1539) puis se réfugia en France, et enseigna pendant plusieurs années à Bordeaux et à Paris. Appelé au Portugal pour enseigner à Coïmbre (1547), il éprouva dans ce pays de nouvelles difficultés à cause de la hardiesse de ses opinions.

Il repassa en Écosse en 1560 et y embrassa le protestantisme. La reine Marie Stuart le chargea de la direction d’un collège, et voulut lui confier l’éducation de son fils ; il ne s’en déclara pas moins contre cette princesse dans les troubles qui suivirent et fut nommé par les États précepteur du jeune roi Jacques VI. Il consacra les dernières années de sa vie à des compositions historiques. Buchanan a écrit en latin.

Œuvre

des poèmes qui comprennent :

  • des élégies
  • des silves, où se trouve un éloge du cheval (DE EQVO ELOGIVM, Caetera rerum opifex animalia finxit ad usus...)
  • des épigrammes,
  • deux satires contre les moines : Fratres frterrimi et Franciscanus
  • une Paraphrase des Psaumes,
  • le poème de la Sphère,

des tragédies : 

  • Jephtes (1554) (Jephté) : cette tragédie a été traduite par Claude de Vesel (1566) et par Florent Chrestien (1567).
  • des ouvrages en prose, dont les principaux sont : De Maria regina ejusque conspiratione, libelle qui en déshonorant Marie Stuart a nui à la réputation de l’auteur lui-même ; De jure regni apud Scotos, remarquable par le libéralisme des idées et l’Histoire d’Écosse (1582),le plus estimé de tous.

On a donné ses éditions complètes de ses Œuvres :

Éditions

  • Georgii Buchanii... Franciscanus et fratres. Elegiarum liber I, Silvarum liber I, Hendecasyllabôn liber I, Epigrammatôn libri III, de Sphæra fragmentum, Francfort, 1584 [B.N.F. YC-9638]
  • Georgii Buchanani Scoti, Poetarum sui seculi facile principis, Opera Omnia, en 2 volumes in folio édité par Thomas Ruddiman (Édimbourg, Freebairn, 1714) et 2 volumes in-4, Leyde, 1725. Ses ouvrages sont à l’Index Librorum Prohibitorum à Rome.

Liens externes

Commons-logo.svg

Source

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.
  • Portail de l’Écosse Portail de l’Écosse
  • Portail de la poésie Portail de la poésie
Ce document provient de « George Buchanan (humaniste) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article George buchanan (humaniste) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • George Buchanan (humaniste) — Pour les articles homonymes, voir Buchanan et George Buchanan. George Buchanan …   Wikipédia en Français

  • BUCHANAN (G.) — BUCHANAN GEORGE (1506 1582) Humaniste écossais reconnu comme un des plus grands poètes latins modernes, George Buchanan appartenait à une famille pauvre de Killearn, dans le comté de Stirling. Après avoir fait quelques études à Paris, il… …   Encyclopédie Universelle

  • Buchanan — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Toponymes Buchanan (Liberia), capitale du Comté de Sinoe au Liberia. Patronymes Barry Buchanan (né en 1968), connu comme (Bull Buchanan), catcheur… …   Wikipédia en Français

  • Diogo de Teive (humaniste) — Pour les articles homonymes, voir Diogo de Teive. Diogo de Teive (c.1514 ap.1569), est un écrivain et humaniste portugais de la Renaissance. Biographie Né à Braga en 1513 ou 1514, fils de Sebastiao Gonçalves da Paz et d Isabel Fernandes de Teive …   Wikipédia en Français

  • PORTUGAL — Malgré l’absence de frontières naturelles nettement dessinées, le Portugal constitue une région dont la personnalité n’a cessé de s’affirmer au cours de l’histoire. Les limites politiques séparant le domaine linguistique du galégo portugais de… …   Encyclopédie Universelle

  • Nicolas II De Russie — Pour les articles homonymes, voir Nicolas II.  Pour les autres membres de la famille, voir : Maison Romanov …   Wikipédia en Français

  • Nicolas II de Russie — Pour les articles homonymes, voir Nicolas II. Pour les autres membres de la famille, voir : Maison Romanov. Nicolas II …   Wikipédia en Français

  • Nicolas ii de russie — Pour les articles homonymes, voir Nicolas II.  Pour les autres membres de la famille, voir : Maison Romanov …   Wikipédia en Français

  • Nikolaï II de Russie — Nicolas II de Russie Pour les articles homonymes, voir Nicolas II.  Pour les autres membres de la famille, voir : Maison Romanov …   Wikipédia en Français

  • Louis Magnet — Louis Magnet, 1575 1657, fut un humaniste. Il est élevé chez les jésuites, enseigna la grammaire, les humanités, rhétorique et la théologie morale avant de devenir recteur à Reims, Metz et Charleville. Il soutenait la comparaison avec George… …   Wikipédia en Français