François-Louis Perne


François-Louis Perne

François-Louis Perne (parfois François Perne), né le 4 octobre 1772 à Paris et mort à Laon le 26 mai 1832[1], est un musicographe et compositeur français.

Il est surtout connu, d’une part pour ses écrits sur l’histoire de la musique, d’autre part pour avoir dirigé le Conservatoire de Paris.

Sommaire

Biographie

François-Louis Perne suit sa formation musicale comme enfant de chœur à la paroisse Saint-Jacques-de-la-Boucherie. En 1792, il entre dans les chœurs de l’Opéra de Paris et y reste jusqu'en 1799, date à laquelle il passe dans l’orchestre à un poste de contrebassiste. À partir de 1802, il cumule ce poste avec une fonction équivalente à la chapelle des Tuileries[2].

Entre temps, il s’était perfectionné dans l’étude de l'harmonie, grâce à l’abbé Haudimont. Il enseigne cette discipline en donnant des cours particuliers, puis est nommé en 1811 professeur adjoint auprès de Charles Simon Catel. En 1813, il devient bibliothécaire adjoint au Conservatoire ; il devient professeur d’harmonie titulaire en 1814 au départ de Catel.

Il abandonne en 1816 ses fonctions à l’Opéra et à la Chapelle, et prend en 1816 la direction de l’École royale de musique et de déclamation, nom donné alors au Conservatoire, avec le titre d’inspecteur général des études. À la mort de l’abbé Roze en 1819, il cumule la fonction d’inspecteur général et celle de bibliothécaire.

Le 19 mars 1822, il demande sa retraite et est remplacé le mois suivant par Luigi Cherubini[3].

Travaux historiques

François-Louis Perne avait rencontré Guillaume André Villoteau qui stimule son goût pour l’histoire de la musique. Il s’intéresse dès lors aux sources musicales de l’Antiquité et du Moyen Âge, et en particulier à l’histoire de la notation musicale. Une de ses premières communications, en 1815, porte sur le Traité du rythme musical, texte du IVe siècle[4]. La même année, il fait une première communication devant l’Institut sur la notation grecque de la musique, et il utilise cette notation pour récrire l’Iphigénie en Tauride de Gluck.

Il édite des manuscrits tels la Lettre apocryphe de saint Jérôme et le traité d’Aristide Quintilien. Selon lui, la notation musicale existait dès le XVe siècle av. J.‑C. et c’est la poésie qui l’a empêchée de se développer[5]. Il insiste sur le fait que l’on ne peut étudier l’histoire de la musique sans s’inquiéter aussi des autres arts et de l’évolution sociale, vision assez novatrice à l'époque.

Il affirme aussi que le chant grégorien est l’héritier direct de la musique antique, et le considère comme un monument de l’art. Il s’intéresse aussi aux chansons du XIIIe siècle attribuées à Raoul, dit le châtelain de Coucy. Il publie encore un article sur un traité de Jérôme de Moravie sur la vielle et le rebec[6].

Perne a publié ses travaux essentiellement sous forme d’articles publiés dans plusieurs périodiques, mais surtout dans la Revue et gazette musicale de Paris de Fétis.

Œuvres

Écrits

  • Cours élémentaire d'harmonie (vers 1823)
  • Ancienne musique des chansons du châtelain de Coucy mise en notation moderne (Paris, 1830)

Œuvres musicales

  • Fugue à trois partes, trois modes, quatre sujets et quatre faces (1800)
  • Canon à sept parties et à nombreuses mutations
  • Trois messes

Notes et références

  1. Notice de Frédéric de La Grandville dans Dictionnaire de la musique en France au XIXe siècle, p. 956.
  2. Notice de Frédéric de La Grandville...
  3. Anik Devriès, « Cherubini directeur du Conservatoire de musique et de déclamation » dans Des Menus-Plaisirs à la Cité de la Musique, Buchet & Chastel, Paris, 1996, p. 39-96, spécialement p. 46.
  4. Sophie-Anne Leterrier, Le Mélomane et l'historien, Armand Colin, Paris, 2005, p. 53.
  5. Anne-Sophie Leterrier, Le Mélomane et l'historien, p. 61.
  6. Anne-Sophie Leterrier, Le Mélomane et l'historien, p. 63.

Voir aussi

Lien interne

Bibliographie

  • Pierre Lefèvre, « Un Savant musicologue : François-Louis Perne (1772-1832) » dans Mémoires de la Fédération des Sociétés d’histoire et d’archéologie de l’Aisne, 1966, t. 12, p. 55-64


Précédé par François-Louis Perne Suivi par
Bernard Sarrette
Directeur du Conservatoire de musique et de déclamation
1816-1822
Luigi Cherubini

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article François-Louis Perne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Francois-Louis Perne — François Louis Perne François Louis Perne (parfois François Perne), né le 4 octobre 1772 à Paris et mort à Laon le 26 mai 1832[1], est un musicographe et compositeur français. Il est surtout connu, d’une part pour ses écrits sur l’histoire de la… …   Wikipédia en Français

  • François-louis perne — (parfois François Perne), né le 4 octobre 1772 à Paris et mort à Laon le 26 mai 1832[1], est un musicographe et compositeur français. Il est surtout connu, d’une part pour ses écrits sur l’histoire de la musique, d’autre part pour avoir dirigé le …   Wikipédia en Français

  • François-Louis Perne — (also known as François Perne) was a French composer and musicographer, who was born October 4 1772 in Paris and died at Laon on May 26 1832.He is known both for his writings on the history of music, and also for being a director of the Paris… …   Wikipedia

  • Perne — bezeichnet Perne (Triebischtal), einen Ortsteil von Triebischtal, Landkreis Meißen, Sachsen Perne (Insel), in der antiken Geographie eine kleine Insel vor der ionischen Küste, durch ein Erdbeben mit dem Gebiet Milet vereinigt Perne ist der… …   Deutsch Wikipedia

  • François-Joseph-Marie Fayolle — François Joseph Marie Fayolle, né à Paris le 15 août 1774, décédé le 12 février 1852 dans la même ville est un homme de lettres et musicologue français, auteur du Dictionnaire historique des musiciens, artistes et… …   Wikipédia en Français

  • Alexandre-Pierre-François Boëly — (pastel par Edmond Pellerin, Musée Lambinet de Versailles) Alexandre Pierre François Boëly est un compositeur français né à Versailles, au 21 rue des Bourbonnais, le mardi 19 avril 1785 et mort à Paris, au 27 de la rue Ponthieu …   Wikipédia en Français

  • Перн Франсуа-Луи — (François Louis Perne; 1772 1832) композитор и писатель о музыке, автор мессы, сонат для фортепиано и др., а также следующих сочинений: Exposition de la séméiographie ou notation musicale des Grecs (1815), Cours d harmonie et d accompagnement etc …   Энциклопедический словарь Ф.А. Брокгауза и И.А. Ефрона

  • Luigi Cherubini — Portrait par Dominique Ingres. Nom de naissance …   Wikipédia en Français

  • Cherubini — Luigi Cherubini Luigi Cherubini Portrait par Dominique Ingres. Nom de naissance …   Wikipédia en Français

  • Conservatorio de París — El Conservatorio Nacional Superior de Música y Danza de París (CNSMDP) es una institución pública de carácter administrativo, que tiene su origen en el Conservatoire de musique fundado el 3 de agosto de 1795 (16 de thermidor, año III) por la… …   Wikipedia Español