François-Désiré Froment-Meurice


François-Désiré Froment-Meurice
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir : Froment-Meurice.

François-Désiré Froment-Meurice né le 31 décembre 1802 à Paris mort dans cette même ville le 17 février 1855 est un orfèvre français, fils de François Froment, également orfèvre, (1773-1803) et père d'Émile Froment-Meurice qui poursuit l'œuvre familiale jusqu'en 1913. Le nom Froment-Meurice désigne une véritable dynastie d'orfèvres.

Sommaire

Biographie

La mère de François-Désiré, veuve de François Froment, épouse en deuxième noce un autre orfèvre : Pierre Meurice qui, dès 1832 reprend l'atelier familial avec succès. il obtient même le titre d'orfèvre-joailler de la ville de Paris [1], titre disparu depuis. En 1839, il obtient deux médailles d'argent à l'Exposition des produits de l'industrie, une médaille d'or en 1844 et dès 1849, il triomphe à Londres et dans toute l'Europe.

D'abord apprenti ciseleur [2], il devient rapidement un orfèvre de renom.

Installé dans le quartier de l'Hôtel de Ville de Paris en 1828, il se déplace dans le quartier de la Madeleine après 1848. Pendant ces journées, il fait partie de la Garde nationale au service de l'hôtel de ville. Puis il déménage au 50 rue du faubourg Saint-Honoré. Il meurt en pleine gloire, peu avant l’Exposition universelle de 1855. Il comptait parmi sa clientèle des écrivains et des dandys parmi lesquels Balzac et Théophile Gautier qui étaient les plus assidus.

A sa mort, son fils, Émile Froment-Meurice (1837-1913) qui n'a que dix-sept ans lui succède brillamment après quelques années de tâtonnement. Il débute à l'Exposition universelle de 1867 où la maison Froment-Meurice expose un monumental dessus de cheminée, destiné à l'Hôtel de Ville où il disparaîtra dans l'incendie de la Commune.

Quelques œuvres remarquables

  • La coupe des vendanges, 1844, en plusieurs exemplaires
  • La canne aux singes, dessinée par Pierre-Jules Cavelier, que Balzac offre à son beau-frère Georges Mniszech et qui a pour sceau le portrait de la Comtesse Hanska, (à ne pas confondre avec la canne à ébullitions de turquoises réalisée par Lecointe en 1834, actuellement exposée à la Maison de Balzac).
  • Le coffret à épaulettes du Général Cavaignac, Musée de la Vie romantique, Paris
  • La table du duc de Luynes, entièrement réalisée au repoussé.
  • Le tabernacle portatif de l'église de la Madeleine, Paris, 1848.
  • La Toilette de la Duchesse de Parme, 1846 (Musée d'Orsay).

Notes et références

  1. Larousse en 10 volumes, 1986, vol 5, p. 4566
  2. http://www.culture.gouv.fr/culture/actualites/celebrations2005/meurice.htm Direction des archives de France : François-Désiré Froment-Meurice.

Exposition

Les Froment-Meurice, Orfèvres romantiques parisiens, sous la direction de Daniel Marchesseau, cat. exp. Musée de la Vie romantique, Paris, 2003


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article François-Désiré Froment-Meurice de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Froment-Meurice —  Cette page d’homonymie répertorie des personnes (réelles ou fictives) partageant un même patronyme. Froment Meurice est le nom d une famille d orfèvres parisiens. La dynastie comprend : François Froment (Mons, 1773 Paris, 1803) Louise… …   Wikipédia en Français

  • Émile Froment-Meurice — Pour les autres membres de la famille, voir : Froment Meurice. Émile Froment Meurice Nom de naissance Pierre Henri Émile Froment Meurice Naissance 21 mars& …   Wikipédia en Français

  • Jacques Froment-Meurice — Pour les articles homonymes, voir Meurice. Jacques Charles François Marie Froment Meurice, né à Paris le 7 octobre 1864, mort à Maisons Laffitte le 9 décembre 1947 est un sculpteur français. Il fut élève de Chapu. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Meurice — may refer to: François Désiré Froment Meurice (1802–1855), French goldsmith Jean Michel Meurice (* 1938), French cineaste and artist Paul Meurice (1818–1905), French novelist and playwright Pedro Meurice (1932–2011), Archbishop of the Archdiocese …   Wikipedia

  • Arts décoratifs au musée d'Orsay (1848-1889) — Allier l art et l industrie, adapter la création artistique à la mécanisation et à l industrialisation croissante de la société de la seconde moitié du XIXe siècle a été un des grands défis relevés par les arts décoratifs de cette période.… …   Wikipédia en Français

  • Фроман-Мёрис, Анри — Анри Альфред Жермен Фроман Мёрис Henri Alfred Germain Froment Meurice …   Википедия

  • Arts decoratifs au musee d'Orsay (1848-1889) — Arts décoratifs au musée d Orsay (1848 1889) Allier l art et l industrie, adapter la création artistique à la mécanisation et à l industrialisation croissante de la société de la seconde moitié du XIXe siècle a été un des grands défis… …   Wikipédia en Français

  • Musée de la Vie Romantique — The Musée de la Vie Romantique in Paris The Musée de la Vie romantique (The Museum of Romantic Life, or Museum of the Romantics) stands at the foot of Montmartre hill in the IXe arrondissement, 16 rue Chaptal, Paris, France in a 1830 hôtel… …   Wikipedia

  • Léon Lefébure — Pour les articles homonymes, voir Lefébure. Léon Albert Lefébure, né à Wintzenheim le 31 mars 1838 et mort à Orbey le 4 avril 1911, est un publiciste, journaliste et homme politique français. Député du Haut Rhin de 1869 à 1870 …   Wikipédia en Français

  • Musée de la vie romantique — Informations géographiques Pays   …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.