Football Club De Sète 34


Football Club De Sète 34

Football Club de Sète 34

Football Club de Sète 34
Fc sète.PNG
Club fondé en 1914
Nom précédent Olympique de Cette (1900-1914)
Football Club de Cette (1914-1927)
Football Club de Sète (1927-1989)
Surnom Les dauphins
ou Verts et blancs
Statut professionnel 1932 - 1960 / 2005 - 2008
Couleurs vert, blanc et noir
Stade Stade Louis-Michel
(8 000 places)
Affluence record 11 200 spectateurs
12 novembre 1950, Nîmes
Siège Stade Louis Michel
Rue Bachaga Boualem
BP 52 - 34201 Sète Cedex
Président France Pierre Di Tucci
Entraîneur France Gilles Beaumian
Team colours Team colours Team colours
Team colours
Team colours
Domicile
Team colours Team colours Team colours
Team colours
Team colours
Extérieur

Le Football Club de Sète 34 (FC Sète 34[1]) est un club français de football fondé en 1914, succédant à l'Olympique de Cette, créé en 1900, qui mit fin à ses activités au début de la première guerre mondiale. Le club sétois évolue en Division d'Honneur (DH) pour la saison 2009/2010, après avoir été rétrogradé de National par la DNCG, suite à une liquidation judiciaire.

Le FC Sète évolue au stade Louis-Michel, inauguré au début des années 1990 en remplacement du stade Georges Bayrou. Le club a remporté deux championnats de France (1934 et 1939) et deux coupes de France (1930 et 1934). Le FC Sète est le premier club de football français de l'Histoire à avoir réalisé le doublé coupe-championnat, en 1934.

Sommaire

Palmarès

Repères historiques

Les débuts du club

L'Olympique de Cette (Cette, orthographe de la ville jusqu’en 1927) est fondée à la fin de l’année 1900. Entre 1901 et 1903, seules les rencontres Sète-SC Nîmes présentent un intérêt dans cette région du Languedoc. Passé 1903, d’autres clubs du Languedoc émergent, mais Sétois et Nîmois garderont longtemps l’aura des pionniers. Cette est ainsi désignée « La Mecque du football français » par le journaliste sportif Gabriel Hanot[2] avant la Grande Guerre. En 1906, c’est logiquement ici que s’installe le siège de la Ligue régionale. En 1912, la ville compte pas moins de sept clubs de football. À cette même date, un club de rugby tente de s’implanter au pied du mont Saint-Clair, sans succès.

En 1907, l’Olympique de Cette prend part à sa première compétition officielle, le championnat du Languedoc, que les Dauphins[3] enlèvent facilement. Pourtant, dès la saison suivante, c’est le rival nîmois qui coiffe Cette sur le poteau.

En 1908-1909, nouveau titre régional pour Cette et arrivée au club d’un personnage haut en couleurs : Georges Bayrou. Ce dernier sera, un demi-siècle durant, le président du club. Monté à Paris pour faire carrière, il rentre au pays auréolé du titre de champion de France conquis avec le Gallia Club Paris. Autre arrivée importante en 1912 : l’Écossais Victor Gibson qui assure les rôles de joueur, entraîneur et recruteur.

Champion du Languedoc en 1910, 1911, 1912, 1913 et 1914, le club Cettois met fin à ses activités, comme presque tous les autres clubs français, en raison de la guerre. Les jeunes de la ville supportent mal cette interruption et constituent dès 1914 le club du Football Club de Cette. Ce FC Cette assure le relais pendant la Grande Guerre et reprend l’héritage de l’Olympique après le conflit en récupérant les couleurs vert et blanc, le surnom des Dauphins, et son fameux binôme Bayrou-Gibson. Certains historiens datent les débuts du FC Cette en 1914, mais cette datation ne prend pas en compte les aléas de la guerre. Certains pourraient s’étonner de l’abandon de l’ancien nom du club, mais le vocable Olympique était utilisé par de très nombreux clubs de Lille à Marseille, de Paris à Lyon, et les dirigeants cettois préférèrent abandonner ce nom devenu trop courant.

Après la guerre, le FC Cette s’affirme comme l’une des places fortes du football français en s’imposant régulièrement dans la difficile Ligue de la Méditerranée où évoluent également Nîmes, Montpellier, Nice et Marseille, notamment. La course aux recrutements dégage rapidement deux formations vedettes : Cette et Marseille.

Si Cette s’avère plus efficace que l’OM en championnat (Cette est champion de DH 1920, 1921, 1922, 1923, 1924, 1925 et 1926), la Coupe de France sourit d’abord aux Olympiens (1924) avant de rejoindre la vitrine du club cettois en 1930 et 1934 après des échecs en finale en 1923, 1924 (face à l’OM) et 1929. Sète accrochera une ultime participation en finale de Coupe de France en 1942. Entre-temps, en 1927 le nom de la ville change de Cette en Sète et le club est renommé en FC Sète.

Professionnalisation

Sète rejoint logiquement l’élite professionnelle dès 1932 et ne tarde pas à s’imposer comme l’une des meilleures formations du pays : doublé Coupe-Championnat en 1934, le premier de l’histoire du football français, puis un second titre de champion de France en 1939. La Mecque du football est toujours une expression en usage, mais ceci ne va pas durer. La Seconde Guerre mondiale est fatale au club sétois qui ne retrouvera jamais plus son niveau d’avant-guerre. Se contentant d’assurer sa survie en D1 jusqu’en 1954, le FC Sète abandonne le statut professionnel en 1960. Sur son lit de mort, le président Bayrou fait promettre à son entourage de ne jamais laisser tomber ces chers Dauphins. Peu après son décès, l’équipe pro est transférée à l'AS Cherbourg.

Période récente

Après une longue traversée du désert lors des années 1960, Sète retrouve la D2, désormais open, dès 1970. Il évolue en division 2 de 1983 à 1989. Cette saison là pour des raisons financières, le FC Sète renonce au professionnalisme et descend en division 3. D3 qui évolue en 1991 en National 1 à deux poules mais rate à la différence de buts particulière la possibilité d'évoluer en National désormais fusionné en une poule unique (troisième niveau national) à la fin de la saison 1997. Contraint de repartir en CFA, il échoue plusieurs saisons pour la remontée. Cette période est marquée toutefois par un beau parcours en coupe de France et une élimination contre l'Olympique de Marseille en 32e de finales lors de la saison 1997/98. Il parvient à accéder au championnat national en 2001. Emmené par son capitaine emblématique Christophe Rouve lors de la saison 2004/2005, le FC Sète termine à la 3° place du championnat national et gagne son ticket pour la division 2 professionnelle. Le Stade Louis-Michel est réaménagé pour atteindre une capacité de 8 000 places grâce à la mise en place d'une tribune semi-provisoire en face de la tribune présidentielle.

Les débuts en ligue 2 sont difficiles ils sont marqués par une victoire 2-0 au stade Louis Michel face au rival local Montpellier HSC dans un stade plein. À la suite des mauvais résultats, Claude Calabuig est remplacé par Ludovic Batelli. En dépit d'un certain nombre de changements lors du mercato d'hiver (arrivée notamment de Franck Silvestre) les résultats ne s'améliorent pas. Ludovic Batelli quitte le club pour rejoindre Amiens. Il est remplacé par Robert Buigues au mois de mars 2006. Le club termine à la dernière place de Ligue 2.

Après avoir terminé dernier de Ligue 2 en 2005-06, Sète évolue en National en 2006-2007.

Christian Sarramagna est le nouvel entraîneur pour la saison 2006-2007. Après un départ moyen, le club trouve son rythme de croisière et joue dans la première partie du tableau sans pour autant pouvoir se mêler à la course à la montée. Le début de saison du club est toutefois marqué par un très beau parcours en Coupe de la Ligue. Puisque après avoir éliminé le FC Tours (Ligue 2) à domicile, puis Bastia (Ligue 2) aux tirs au but à Furiani, les Sétois sont éliminés avec les honneurs 4 à 1 par Saint-Étienne après avoir ouvert la marque. Ce match sera marqué par la performance de Bafetimbi Gomis, l'avant centre stéphanois.

En dépit de la déception du président Anfosso en championnat, Christian Sarramagna est maintenu entraîneur jusqu'à la fin de la saison. Considérant que l'objectif fixé en début de saison, la remontée en ligue 2, n'est pas atteint le Président du club fait ouvertement état de sa volonté de sa séparer de l'actuel entraîneur Christian Sarramagna qui est concrétisée fin juin par la venue de Thierry Laurey.

Parallèlement, le maire de Sète a fait état de son désir de voir le statut du club passer de société d'économie mixte à celui de SAOS (société anonyme à objet sportif). Le dossier qui devait aboutir au cours de l'été 2007 est finalement suspendu en l'attente d'éventuels racheteurs.

La liquidation judiciaire du FC Sète

Le 15 juin 2009, le club est mis en liquidation judiciaire par le Tribunal de Commerce de Montpellier et jouera en 2009/2010 en DH. Ceci clos tristement une affaire qui durait depuis quelques mois déjà et ce malgré la tentative de reprise du club par Marcel Salerno.

Il faudra beaucoup d'efforts et de persévérance, pour que le club au palmarès prestigieux puisse retrouver un jour le niveau professionnel, comme lors de la saison 2005/2006, où il évoluait en Ligue 2. Le club, entraîné par Gilles Beaumian, aura pour principaux leaders les vétérans Christophe Rouve et Olivier Labruna.

Joueurs emblématiques

   

Effectif 2008-2009

Gardiens

Défenseurs

Milieux

  • Driss Benouda 10.09.1980 France France
  • Jimmy Cannac 27.01.1988 France France
  • Valentin Capelli 31.01.1988 France France
  • Mickaël Lima France France
  • Fethi Mohad 17.12.1977 France France
  • Abdel Rahil 31.01.1987 France France
  • Gabriel Sune 16.01.1989 France France
  • Florian Tissot 01.05.1989 France France

Attaquants

Notes et références

  1. 34 étant le numéro de département dans lequel la ville de Sète se trouve : Hérault.
  2. Pierre-Marie Descamps, Yannick Lebourg., Coupe de France - la folle épopée, L'Équipe, octobre 2007, 432 p. (ISBN 9782915535624) 
  3. Dauphins : surnom des joueurs du club sétois.

Lien externe


  • Portail du football Portail du football
  • Portail du Languedoc-Roussillon Portail du Languedoc-Roussillon
  • Portail de la France Portail de la France
Ce document provient de « Football Club de S%C3%A8te 34 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Football Club De Sète 34 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Football Club de Sete 34 — Football Club de Sète 34 Football Club de Sète 34 …   Wikipédia en Français

  • Football Club de Sète — 34 Football Club de Sète 34 …   Wikipédia en Français

  • Football club de sète 34 — Football Club de Sète 34 …   Wikipédia en Français

  • Football Club de Sète 34 — Saltar a navegación, búsqueda Sète Nombre completo Football Club de Sète 34 Fundación 1900 Estadio Stade Louis Michel Sète, Francia …   Wikipedia Español

  • Football Club de Sète 34 — Infobox club sportif FC Sète 34 …   Wikipédia en Français

  • Football Club de Sète 34 — El Football Club de Sète 34 es un club de fútbol francés, de la ciudad de Sète en Languedoc Rosellón. Fue fundado en 1900 y juega en la Ligue 2 de la liga francesa de fútbol …   Enciclopedia Universal

  • Bilan saison par saison du Football Club de Sète 34 — Cet article présente le bilan saison par saison du Football Club de Sète 34 depuis sa création en 1900 sous le nom d Olympique de Cette. Il contient également des informations sur les cinquante huit saisons où le club a évolué sous le statut… …   Wikipédia en Français

  • Football Club de Cette — Football Club de Sète 34 Football Club de Sète 34 …   Wikipédia en Français

  • Football club Bagnols Pont — Infobox club sportif FC Bagnols Pont Pas de logo ? Importez le logo de ce club. Généralités Surnom(s) FCBP …   Wikipédia en Français

  • Football Club de Rouen 1899 — Infobox club sportif FC Rouen 1899 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.