Festival international du film de femmes de Créteil


Festival international du film de femmes de Créteil

Festival international de films de femmes de Créteil

Le Festival International de Films de Femmes de Créteil, surnommé AFIFF, est un festival cinématographique créé en 1978 et dédié aux films dont la réalisation est confiée à des femmes. Les projections ont lieu notamment à la Maison des Arts et de la Culture de Créteil.

Sommaire

Genèse du Festival

  • Un peu d'histoire : Le Festival International de Films de Femmes est né en 1979 dans une conjoncture très défavorable aux premières tentatives des réalisatrices. Ce festival soutient les femmes dans leurs premiers films et jusqu’à la sortie en salle. Le nombre des réalisatrices qui représentaient alors 2% dans la profession en Europe est évalué en 2008 à 12% en Europe (15 à 20% en France).

Les fondatrices ont donc eu l’intuition de cette percée, à la fois historique, artistique et sociologique, qui aujourd’hui fait la une des sorties en salle. L'équipe du festival est fiere d’avoir accompagné ce phénomène dès ses débuts et heureuse de la reconnaissance dont jouissent les réalisatrices aujourd’hui, principalement en Europe.

Le cinéma des femmes a dû s’inventer en marge, il occupe aujourd’hui les écrans. À l’aube du 30e Festival en 2008, que peut-on dire de l’histoire de ce festival et des films de femmes, pour lesquels le festival a été très influents, afin de définir efficacement un projet pour l’avenir dans un contexte technologique en pleine mutation ?

L'équipe était partie dans l’euphorie identitaire à la recherche d’un cinéma de femmes, elle est passée progressivement par plusieurs phases pour arriver à un espace « films de femmes » qui implique une multiplicité des regards, des courants artistiques variés, des recherches identitaires multiples. Sans renoncer à souligner les éléments de ce qui a bouleversé le cinéma grâce à l’apport des femmes (le temps, le lien très fort espace public/privé, le temps ralenti ...etc), l’option découverte, exploration, recensement a propulsé dans tous les pays du monde à travers toutes les époques afin de souligner l’importance des femmes dans la profession: à la fois quantitative et qualitative avec l’arrivée croissante des jeunes générations et des femmes réalisatrices des pays défavorisés ou émigrées en Europe.

Le retard dans le recensement ne sera jamais comblé mais le festival réussi à rendre la visibilité des réalisatrices de chaque continent à la fois dans l’espace et le temps.

  • Les fondatrices : Jackie Buet & Elisabeth Tréhard
  • Les membres du Conseil d'Administration : Ghaïss Jasser (Présidente), Martine Aumaître (secrétaire), Dominique Fargeot (trésorier), Françoise Bossu, Jeanine Chauvet
  • L'équipe : Jackie Buet (Directrice), Christophe Bacon, Martine Delpon, Chiara Dacco, Frédérique Royer, Sonia Bressler, #REDIRECT Gisèle Abomo, Claire Lemaitre-Smith, Norma Guevara, Roger Bourdeau, Nathalie Coutard.

Déroulement du Festival

Le Festival pendant 10 jours propose un ensemble de films mais aussi de dispositifs qui permet à chacun de faire son itinéraire selon ses goûts, ses envies. La grille affiche près de 150 films à voir, à découvrir. Les séances à la Maison des Arts commencent à midi et se terminent vers minuit et demie. Trois salles en continu, des lieux de débats, des rencontres...

  • La compétition : chaque année, cinquante films inédits sont présentés. Avec 10 longs-métrages de fiction, 10 longs-métrages documentaires, 30 courts-métrages.
  • Section thématique ou géographique : dès le début, le festival met en place des sections pour rendre visible le travail des femmes dans le monde du cinéma. Chaque année un éclairage est fait sur une région du monde, sur un pays ou bien autour d'un métier.
  • Les Hommages ou carte blanche : ce sont des clins d'oeil, des surprises faites à des réalisatrices que l'équipe du festival suit depuis leur début. Déjà plusieurs réalisatrices sont venues : Ruth Beckermann, Mira Nair, María Klonári & Katerína Thomadáki,
  • Histoires de voir : cette section créée par Sonia Bressler, au sein de l'équipe du Festival, en 2004, permet de s'interroger autour de grands thèmes. Cette programmation regroupe en majorité des documentaires qui soulèvent et proposent de décrypter l'actualité. Déjà les notions d'asile, d'exil, de différence(s), les utopies, les désirs sont passés au microscope de cette section inventive et rebelle.
  • Les Vidéos Femmes de Créteil : mises en place par Martine Delpon dans le cadre des actions de quartier réalisées auprès des femmes issues de l'immigration. Chaque année, un stage de réalisation se déroule avant le festival. L'objectif est de permettre à chacune de réaliser un film d'une minute sur un thème (comme les âges, les recettes de cuisine, "insoumises"). Tous les films sont ensuite montrés lors du festival dans une séance spéciale qui regroupe les Vidéos une Minute du monde entier.
  • Graine de Cinéphage : depuis 1990, le festival offre la possibilité aux lycéens et aux collégiens de découvrir l'envers du décor du cinéma. L'équipe du festival leur propose de participer au festival pendant les 10 jours et non-stop. Des ateliers leur sont proposés le matin (avec une initiation aux métiers du journalisme, ou de réalisation, ou d'initiation à un métier du cinéma : son, décor, costume, etc), à l'issue desquels ils doivent produire un film, un reportage, un journal, etc. Pendant 10 jours, ils découvrent le festival. Depuis 2005, l'initiation aux métiers du journalisme leur est proposée. Le Lycée Guillaume Budé de Limeil-Brévannes, participe, chaque année, à la création de Festimages, le journal Télé du Festival. La classe encadrée par leurs enseignants : Sylvie Planchard, Jean-Philippe Jacquemin,Guillaume Poitrat, doit réaliser des reportages (tourner, monter, trouver des sujets, etc.) en vue d'une diffusion à 20h - en prime time.Le lycée Léon Blum de Créteil participe avec une classe à la réalisation du quotidien écrit du festival. Tous les jours les élèves sont au Festival, ils réalisent des interviews, la mise en place du journal, son impression ainsi que sa diffusion à la fois en salle et sur internet.

Pendant 10 jours, le festival essaye ainsi de sensibiliser le public et les jeunes à une cinématographie sensible, inédite, différente. L'équipe met en place et montre ces ateliers afin de faire prendre conscience qu'un festival ce n'est pas seulement dix jours de festivités, c'est aussi une année de travail et de réflexion. C'est aussi pour cette raison que le festival a mis en place un Centre de Ressources IRIS, accessible à l'année.

Les Lieux du Festival

  • La Maison des Arts et de la Culture : Place Salvador Allende 94000 Créteil. Elle accueille la compétition, les grands rendez-vous, les rencontres, les forums (avec les personnalités)... Métro : Créteil Préfecture / Site : [1]
  • Le cinéma La Lucarne : Séances : 14h30, 16h30, 18h30, 21h / La Lucarne accueille aussi les scolaires pour des séances en matinée

MJC du Mont Mesly 100, rue Juliette Savar - 94000 Créteil Tél. : 01 45 13 17 00 Métro : Créteil Préfecture / Site : [2]

  • Les cinémas du Palais : ses trois salles organisent des avant-premières. Les séances de 20h30 sont suivies d’un débat. Centre Commercial du Palais - 40, allée Parmentier – Créteil. Tél. 08 92 68 91 23

Métro : Créteil Université / Site : [3]

  • Pour avoir des renseignements sur le Festival, tout au long de l'année, téléphonez au 01 49 80 38 98 ou bien regardez le site internet : [4] ou encore le blog : [5]

Les éditions

  • La 31e édition du festival s'est tenue du 13 mars au 22 mars 2009. L'accent a été mis sur les réalisatrices américaines qui ont délivré des témoignages sur la lutte des classes, la marginalité, la pauvreté, le racisme, les nouveaux migrants, la guerre en Irak, la politique. L'autoportrait fut consacré à Anna Karina. De La fille aux chaussures (1954) à Victoria (2007) en passant par Pierrot le fou et le mythique Anna. Les membres du Grand Jury furent Harold Cobert, Diastème, Claude Garnier, Xavier Hirigoyen, Véronique Le Bris, Claire Nebout et Aurélien Recoing.
  • La 29e édition du festival s'est tenue du 23 mars au 1er avril 2007. Cette édition fut riche de rencontres, de mises en place de ponts jetés entre les rives et les cultures. Elle a interrogé avec malice les désirs sous toutes leurs formes. Les festivaliers ont pu dégusté le cinéma britannique. Un véritable bonbon sucré salé qui a donné envie de retraverser la Manche. Charlotte Rampling, a fait l'honneur de revenir et de partager avec les festivaliers le renouveau de sa carrière. Noëlle Châtelet, Daniel Vigne, Loïc Magneron, Philippe Grandrieux, Laura Benson, Marylin Alasset, Maryse Wolinski, ont participé au Grand Jury.
  • La 28e édition du festival s'est tenue du 10 au 19 mars 2006. Avec plus de 140 films venus des quatre coins du monde, le Festival 2006 est placé sous le signe des utopies. Plurielles, elles sont au centre de la réflexion du festival, en image et hors-champ, afin d'interroger nos sociétés et mesurer ce qu'elles sont capables d'inventer pour qu'enfin advienne un monde meilleur. Jane Birkin s'est jointe au festival. Philippe Collin, Marie-France Pisier, Biyouna, Bruno Deloye, Marie Rivière, Jacqueline Victor, Mylène Bresson ont orchestré le grand Jury.
  • La 27e édition du festival s'est tenue du 11 au 20 mars 2005. Dix films de longs métrages de fiction, dix longs métrages documentaires et trente courts métrages étaient en compétition. Outre les cinquante films en compétition, plus de 300 films ont été projetés à l'occasion d'un festival attirant sur dix jours plus de 30 000 spectateurs. A noter la présence annoncée de Simone Veil à l'occasion de la diffusion du film hors compétition : « Un siècle au féminin », portrait de Simone Veil. Présence annoncée également pour une dizaine de réalisatrices asiatiques, et les actrices françaises Juliette Binoche, Julie Delpy et Julie Gayet.

Palmarès

Grand prix du Jury

Prix décerné à un long métrage de fiction.

Prix du Public Meilleur long métrage fiction

Prix du Public Meilleur long métrage documentaire

  • 2005 : Prostitution bag sloret (Prostitution behind the veil) de Nahid Persson (Danemark)
  • 2006 : Zero degree of separation de Elle Flanders (Canada)
  • 2007 : Resistencia de Lucinda Torre (Espagne)
  • 2008 : Babel Caucase toujours ! de Mylène Sauloy (France)
  • 2009 : Slingshot Hip Hop de Jackie Reem Salloum (États-Unis)

Prix du Public Meilleur court métrage français

Prix du Public Meilleur court métrage étranger

Prix Canal +

Les court métrages étrangers sélectionnés sont tous passés sur la chaîne.

  • 2005 : Hoi May / Salut Maya de Claudia Lorenz (Suisse)
  • 2006 : Stalk de Leigh Hodgkinson (Royaume-Uni)
  • 2007 :
  • 2008 : Un hombre tranquilo de Arantzazu Gomez Bayon (Espagne)
  • 2009 : Oh, my God ! de Anne Sewitsky (Norvège)

Prix de l'Association Beaumarchais

Prix décerné à un court métrage francophone.

Prix du jury Graine de Cinéphage

Prix AFJ

Prix décerné par l'Association des Femmes Journalistes.

  • 2005 : Prostitution bag sloret (Prostitution behind the veil) de Nahid Persson (Danemark)
  • En 2006 le prix devient Prix ACRIF Docs-Lycéens

Prix ACRIF Docs-Lycéens

Ce prix remplace celui de l'AFJ, il est désormais attribué par un jury de lycéens

  • 2006 : Oyun de Pelin Esmer (Turquie) mention spéciale à Balordi de Mirjam Kubescha (Italie / Allemagne)
  • 2007 : Enemies of Happiness de Eva Mulvad (Danemark) mention spéciale à Dialogues in the Dark de Melek Taylan (Turquie)
  • 2008 : A côté de Stéphane Mercurio (France)

Prix Anna Politkovskaïa

Ce prix remplace celui de l'ACRIF Docs-Lycéens. Il est décerné par un jury constitué de journalistes presse et radio à un long métrage documentaire.

  • 2009 : Kommunalka de Françoise Huguier (France)

Prix du jury Paris XII

Depuis 1994, le jury de l'université Paris 12 Val de Marne récompense un court métrage européen.

Prix du scénario Le Manuscrit

De 2004 à 2008, les éditions Le Manuscrit ont soutenu l'écriture du cinéma féminin en publiant le scénario d'une auteure choisie par un jury de professionnels du livre et du cinéma.

Iris - Centre de Ressources

Centre d’informations et de documentation dédié à l’histoire du cinéma et des femmes, Iris s’inscrit comme outil de mémoire dans une démarche de valorisation et de diffusion du patrimoine cinématographique international découvert et mis à jour par le Festival International de Films de Femmes de Créteil depuis 28 ans.

  • Iris est un lieu pluriculturel d’information, de consultation, d’édition, de diffusion, d’échanges et de confrontation sur l’image des femmes. Son rôle est de mettre à disposition l’ensemble de ses ressources documentaires et de les rendre accessibles au plus grand nombre grâce aux technologies les plus avancées.
  • Iris dispose d’une médiathèque (12 000 films en VHS, umatic ou beta), d’archives papier (20 000 dossiers de films inscrits au festival avec photos, dossiers de réalisatrices, dossiers de films) et d’une bibliothèque (publications du festival et catalogues de presque 300 autres festivals du monde depuis 1985).
  • Iris gère son fonds à l'aide d'une base de données professionnelle informatique (4D). Ces fonds enrichis en permanence proposent des services adaptés à toutes les demandes.
  • Iris est un espace ouvert à destination d’un large public :

Festivals de cinéma, salles de cinéma, vidéothèques, médiathèques, bibliothèques, centres d’archives, universités, chercheurs, associations féminines, artistiques, culturelles et sociales, MJC, médias, mairies, ministères, ambassades, comités d’entreprises, écoles, centres de formation…

SES ACTIVITES

- conseil en programmation et en organisation - recherches des ayants droit et localisation des copies - documentation sur les films (synopsis, photos…) - recherche d’adresses - possibilité d’utilisation des sous-titres français (système-électronique DUNE) - catalogues existants des festivals

Des éditions

Actuellement disponible :

- "Films de Femmes - six générations de réalisatrices", 1999, 15€ - "L'épopée des femmes dans le 7e art, en Europe", 1996, - "20 ans de théories féministes sur le cinéma", 1993, Cinémaction, - Catalogues du festival de 1982 à 2007, 3€

En préparation :

- Une collection vidéo (en 2000) de films primés depuis 1985 - Un dictionnaire des réalisatrices européennes sur papier et CD-Rom - Les programmes thématiques du centre sur K7 vidéo et CD-Rom

Des productions Vidéo :

- Les leçons de cinéma : ce sont des leçons enregistrées pendant le Festival. Chaque année, Jackie Buet, la directrice et créatrice du Festival, réalise des entretiens avec l'ensemble des réalisatrices présentes au festival. Toutes sont filmées, cela donne ainsi une magnifique vision de la réalisation. Dans nos archives nous avons des leçons de réalisatrices connues comme d'autres méconnues. Catherine Breillat, Mirjam Kubescha, Agnès Varda, Marie Mandy, Ruth Beckermann, Mira Nair, Laetitia Masson, Margarethe von Trotta, Dominique Blanc, Carine Alder, Collectif Amber...

Contacts IRIS / AFIFF : Chiara Dacco, responsable du centre - Tel : 33 1 49 80 38 98 - Du Mardi au Jeudi de 10h - 13h et 14h - 17h / Métro : Ligne 8, terminus Créteil préfecture Maison des Arts (entrée des artistes, 1er étage gauche)

Liens

Liens externes

Liens internes

Un autre festival : Festival de création vidéo de l'académie de Créteil


Voir aussi

  • Portail du cinéma Portail du cinéma
  • Portail des femmes Portail des femmes
Ce document provient de « Festival international de films de femmes de Cr%C3%A9teil ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Festival international du film de femmes de Créteil de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Festival international de films de femmes de Créteil — Le Festival international de films de femmes de Créteil, surnommé AFIFF, est un festival cinématographique créé en 1978 et consacré aux films dont la réalisation est confiée à des femmes. Les projections ont lieu notamment à la Maison des arts et …   Wikipédia en Français

  • Creteil — Créteil Créteil Vue de l hôtel de ville de Créteil Détail …   Wikipédia en Français

  • Festival de creation vidéo de l'académie de créteil — Festival de création vidéo de l académie de Créteil Sommaire 1 Le festival 2 Les primés 2.1 2000 2.2 2001 2.3 2002 …   Wikipédia en Français

  • Créteil — 48° 47′ 28″ N 2° 27′ 46″ E / 48.791111, 2.462778 …   Wikipédia en Français

  • Festival de création vidéo de l'académie de Créteil — Sommaire 1 Le festival 2 Les primés 2.1 2000 2.2 2001 2.3 2002 …   Wikipédia en Français

  • Film français — Cinéma français La France exerce depuis plus d un siècle une influence majeure sur le cinéma européen et même mondial, des Frères Lumière à Amélie Poulain, de la Nouvelle vague à l avant garde, de Georges Méliès au Centre national de la… …   Wikipédia en Français

  • Festival Resistances — Festival Résistances Le festival de films Résistances se déroule à Foix (Ariège) début juillet avec une programmation d une centaine de films. Les types de films projetés sont très diversifiés, allant du documentaire à la fiction, en passant par… …   Wikipédia en Français

  • Festival Résistances — Le festival de films Résistances se déroule à Foix (Ariège) début juillet avec une programmation d une centaine de films. Les types de films projetés sont très diversifiés, allant du documentaire à la fiction, en passant par les films d animation …   Wikipédia en Français

  • Butterfly (Film, 2004) — Pour les articles homonymes, voir Butterfly. Butterfly (Hu die) est un film hongkongais réalisé par Mak Yan Yan, sorti en 2004. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique …   Wikipédia en Français

  • Butterfly (film, 2004) — Pour les articles homonymes, voir Butterfly. Butterfly (Hu die) est un film hongkongais réalisé par Mak Yan Yan, sorti en 2004. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.