Etymologie


Etymologie

Étymologie

Wiktprintable without text.svg

Voir « étymologie » sur le Wiktionnaire.

L’étymologie est une discipline diachronique de la linguistique, qui étudie l’origine des mots.

Elle s’appuie sur des lois de la phonétique historique et sur l’évolution sémantique des termes envisagés.

Sommaire

Étymologie du mot

Étymologie est un mot composé savant grec, ἐτυμολογία / etumología, lui-même formé sur les radicaux ἔτυμος / étumos « véritable » et de la base -λογια -logia (dérivée de λόγος "logos" « discours, raison »), qui fournit les noms de disciplines. C'est donc, à l'origine, l'étude de la vraie signification d'un mot. Cette définition doit cependant être dépassée : l’étymologie étudie sinon l’origine, du moins un état, le plus ancien possible, des mots.

On considère que les mots d’une langue peuvent, d’un point de vue diachronique, avoir principalement trois origines :

  • ce sont des mots hérités d’un plus ancien de la même langue ou d’une langue-mère, mots qui ont donc subi les processus d'évolution phonétique ; le terme ancien à l’origine du mot nouveau est nommé étymon. Par exemple le Petit Robert donne les étymologies suivantes:
    • pour peuple : latin populus ; poblo (842) ; pueple, pople (XIe siècle) ; peuple (vers 1430)
    • pour bœuf : latin bos, bovis ; buef (XIe siècle)
  • ce sont des mots empruntés à une autre langue, qui sont donc adaptés au système phonologique et graphique de la langue réceptrice ;
  • ce sont des créations ou « néologismes » (souvent à partir de racines grecques et latines pour les langues européennes, parfois à partir de racines propres à la langue elle-même, comme pour l'islandais).

Doublets populaires et savants

Quand, dans une langue, un même étymon a été hérité et emprunté ultérieurement, les deux mots obtenus sont nommés doublets. On en trouve un grand nombre en français : la plupart des mots français proviennent en effet du latin ; certains se sont transmis depuis le latin vulgaire en se modifiant phonétiquement, ce sont les mots hérités ; le même étymon a parfois aussi été emprunté postérieurement, dans le vocabulaire savant ; les deux mots issus du même seul étymon latin mais ayant suivi deux voies différentes se nomment respectivement doublet populaire et doublet savant. Leurs sens sont la plupart du temps différents, le doublet savant gardant une acception plus proche du sens étymologique. Ainsi le mot latin potionem donne potion dans la langue savante, mais poison dans la langue populaire !

C’est aussi le cas pour l’étymon fabrica(m) :

  • le mot hérité du latin vulgaire a donné forge après avoir suivi les lois de l’évolution phonétique ;
  • le mot latin a été emprunté au XIVe siècle pour devenir le doublet savant fabrique.

D’autres doublets importants, dans l’ordre vulgaire / savant (étymon latin) : orteil / article (articulum), chose / cause (causam), frêle / fragile (fragilem), froid / frigide (frigidum), moule / muscle (musculum), métier / ministère (ministerium), tôle / table (tabulam), etc.

Il faut donc distinguer entre les mots hérités de la langue-mère qu’est le latin, et ceux qui ont été empruntés.

Consulter Doublet lexical pour d’autres informations.

Sources d’emprunts du français

La langue française s’est élaborée lentement à partir d’un latin se transformant au gré de ses rencontres avec Celtes (les gaulois), Francs, Burgondes et autres Wisigoths. C’est sans doute vers l’époque de Charlemagne que les gens s’aperçoivent de cette évolution : ils ne parlent plus le latin mais l’« ancêtre » du français. Mais il faudra attendre François Ier pour que cette langue supplante le latin comme langue écrite et bien plus longtemps encore pour qu’elle soit comprise et parlée dans toutes les régions. Elle a donc emprunté de nombreux mots à d’autres langues :

  • au francique pendant le Moyen Âge, qui a donné nombre de mots du vocabulaire de la guerre et de l’armement ;
  • au grec ancien pour former des mots savants ;
  • à l’italien ;
  • à l’allemand ;
  • à l’hébreu ;
  • aux langues amérindiennes à partir du XVIIe siècle,
  • aux langues indiennes (d’Inde),
  • à l’anglais, surtout au XXe siècle ;
  • à l’arabe, dans les domaines de l’astronomie, de la chimie, des mathématiques et du commerce ;
  • à l’espagnol, etc.

Henriette Walter dans l’Aventure des mots français venus d’ailleurs relève : « À titre indicatif, les emprunts linguistiques français sont bien réels : ainsi sur les 35 000 mots d’un dictionnaire de français courant, 4 200 sont de toute évidence empruntés à des langues étrangères », dont les principales sont : l’anglais (25 %), l’italien (16,8 %), le francique (13 %), l’arabe (5,1 %).

Pour le détail de ces emprunts, se reporter à l’article Emprunt lexical.

Bibliographie

  • Dictionnaire étymologique et historique du français, Éditions Larousse, Jean Dubois, Henri Mitterand, Albert Dauzat

Site de référence: TLF-Etym (CNRS) [1]

Voir aussi

  • Portail des langues Portail des langues
Ce document provient de « %C3%89tymologie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Etymologie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ÉTYMOLOGIE — Enfants, adultes, l’étymologie nous passionne; Proust raille pertinemment les maniaques de cette science ou de ce jeu. Alain en célèbre les vertus littéraires, que nie Paulhan. Pour des raisons faciles à comprendre, les gens qui ne pratiquent ou… …   Encyclopédie Universelle

  • Etymologie — im Verständnis der modernen Sprachwissenschaft ist die Erklärung der Entstehung eines Wortes oder Morphems in einer gegebenen Gestalt und Bedeutung. Als sprachgeschichtlich (diachron) ausgerichtete Erklärungsweise ist sie Bestandteil der… …   Deutsch Wikipedia

  • Etymologie — Sf Erforschung der Herkunft der Wörter per. Wortschatz fach. (16. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus l. etymologia, dieses aus gr. etymología, eigentlich Lehre vom Wahren , zu gr. étymos wahr, wirklich und logie. Das Gefühl, daß das Benennungsmotiv… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • etymologie — ETYMOLOGIE. s. f. Origine d un mot, La maniere dont un mot a esté formé, soit d un seul ou de plusieurs autres. Veritable, fausse etymologie …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Etymolŏgie — (v. gr.), 1) derjenige Theil in der Grammatik, welcher sich mit der Zurückführung eines Wortes auf seinen Stamm od. seine Wurzel beschäftigt, um darnach die Bedeutung desselben zu ermitteln. Da sich öfter in einer Sprache Stamm u. Wurzel eines… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Etymologie — (griech.), »die Wissenschaft vom Wahren oder Echten«, d. h. die Untersuchung der Grundbedeutung, des Ursprungs der Wörter. Etymologische Untersuchungen wurden im Zusammenhang mit der Frage nach dem Ursprung der Sprache schon von den ältesten… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Etymologie — Etymologīe (grch.), die Lehre von der Ableitung der Wörter …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Etymologie — Etymologie, derjenige Theil der Grammatik, welcher von der Abstammung der Wörter und ihrer danach bestimmten Bedeutung handelt …   Damen Conversations Lexikon

  • Etymologie — Etymologie, griech., in der Grammatik die Zurückführung der Worte auf ihre Wurzeln, um daraus die ursprüngliche und abgeleitete Bedeutung zu erkennen; ein solches Wörterbuch heißt etymolog. Wörterbuch od. Etymologicum …   Herders Conversations-Lexikon

  • étymologie — ÉTYMOLOGIE: Rien de plus facile à trouver avec le latin et un peu de réflexion …   Dictionnaire des idées reçues


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.