Elytis


Elytis

Odysséas Elýtis

Odysséas Elýtis (en grec Οδυσσέας Ελύτης), pseudonyme d’Odysséas Alepoudélis (Οδυσσέας Αλεπουδέλης), est un poète grec né le 2 novembre 1911 à Héraklion et mort le 18 mars 1996.

Il a reçu le prix Nobel de littérature en 1979.

Il était proche de poètes surréalistes français et de peintres comme Picasso et Matisse qui ont illustré certaines de ses œuvres.

Ses poèmes ont été mis en musique par deux des compositeurs grecs les plus célèbres du 20ème siècle, Míkis Theodorákis et Mános Hadjidákis. D'autres ont été popularisés en France par Angélique Ionatos.

Biographie

Il appartenait à la famille Alepoudhelis, une vieille famille industrielle de Lesbos. Il est né à Héraklion en Crète le 2 novembre 1911. Sa famille s'installa ensuite à Athènes où il fit ses études secondaires. Il suivit ensuite les cours de droit de l'Université d'Athènes.

En 1935, Elytis, à la suggestion de ses amis dont Georges Séféris, publia son premier poème dans la revue Nouvelles Lettres (Νέα Γράμματα). Ce poème est un de ceux qui ouvrirent une nouvelle période dans la poésie grecque.

Il fit son service militaire à partir de 1937, dans le corps des cadets. Il suivit donc d'abord la formation de l'Académie militaire de Corfou. En tant que second lieutenant, il fut rattaché à l'état-major de la Ire Armée, puis au 24e régiment d'infanterie. Il se trouva alors en première ligne lors des combats de la seconde guerre mondiale.

Après la guerre, il devint directeur de l'ERT, la radio nationale grecque, d'abord en 1945-1946 puis en 1953-1954. Il fit un premier séjour à Paris en 1948-1952. Il choisit aussi l'exil parisien lors de la dictature des colonels. À chaque fois, il anima des séminaires de philologie et de littérature à la Sorbonne.

Œuvres disponibles en traduction française

  • Il est digne (Axion Esti) -1959- traduction Xavier Bordes et Robert Longueville. Míkis Theodorákis en a tiré un oratorio.

Comprend, dans l'édition blanche Poésie Gallimard, la traduction du « Photodendron », « l'Arbre Lucide » magnifique poème sur la Grèce également, et celle du « Journal d'un invisible Avril », écrit par Elytis peu avant sa mort.

  • Vingt-quatre heures pour toujours Traduction Soufarapis Malamati
  • Les Stèles du Céramique Traduction Soufarapis Malamati
  • Voie privée
  • Autoportraits
  • Six plus un remords pour le ciel (Exi ke miá típsis yia ton uranó) Traduction Lacarrière -1960
  • Marie des Brumes (Maria Nefeli) traduction Xavier Bordes et Robert Longueville
  • Le monogramme traduction Natalie Depraz
  • Le monogramme traduction de Bordes et Longueville (Revue NRF Gallimard)
  • Les clepsydres de l’inconnu

Il existe aussi en revue[1] une traduction des Consanguins par Bordes et Longueville

Autres œuvres

Des essais : Cartes sur Tables, (Anichta Chartia), etc.

Adaptation-recomposition en grec moderne de poèmes de Sappho de Mytilène (en fragments retrouvés).

  1. titre inconnu


Précédé de :
Isaac Bashevis Singer
Prix Nobel de littérature
1979
Suivi de :
Czesław Miłosz


  • Portail de la Grèce Portail de la Grèce
  • Portail de la littérature Portail de la littérature
  • Portail de la poésie Portail de la poésie
Ce document provient de « Odyss%C3%A9as El%C3%BDtis ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Elytis de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ELYTIS (O.) — Deuxième prix Nobel (1979) après Georges Séféris (1963), Odysseus Elytis est sans doute un des poètes majeurs de la Grèce contemporaine. Sa réputation de « poète de la mer Égée » ne doit pas tromper. Ce n’est pas, bien entendu, dans la peinture… …   Encyclopédie Universelle

  • Elytis — Elytis, Odysseus …   Enciclopedia Universal

  • Elytis — (Odhysséas Alepudh^lis, dit Odysseus) (1911 1996) poète grec. Le lyrisme solaire et dionysiaque de ses débuts se conjugue ensuite à l engagement politique. P. Nobel 1979 …   Encyclopédie Universelle

  • Elytis — Elytis,   Elitis, Odysseas, neugriechischer Dichter, eigentlich O. Alepudelis, * Heraklion 2. 11. 1911, ✝ Athen 18. 3. 1996; gehörte zum Kreis um G. Seferis, der die neugriechische Dichtung in den 1930er Jahren erneuerte. Er schuf naturverbundene …   Universal-Lexikon

  • Elytis — Odysseas Elytis Odysseas Elytis (griechisch Οδυσσέας Ελύτης, eigentlich Οδυσσέας Αλεπουδέλης, Odysseas Alepoudelis; * 2. November 1911 in Iraklio auf Kreta; † 18. März 1996 in Athen) war ein …   Deutsch Wikipedia

  • Elytis — biographical name Odysseus 1911 1996 Greek poet …   New Collegiate Dictionary

  • Elytis — E•ly•tis [[t]ɛˈli tis[/t]] n. big Odysseus(Odysseus Alepoudelis), 1911–96, Greek poet: Nobel prize 1979 …   From formal English to slang

  • Elytis, Odysseus — or Odysseas Elytēs, orig. Odysseus Alepoudhelis born Nov. 2, 1911, Iráklion, Crete died March 18, 1996, Athens, Greece Greek poet. The scion of a prosperous Cretan family, he began publishing verse influenced by French Surrealism in the 1930s.… …   Universalium

  • Elytis,Odysseus — El·y·tis (ĕlʹē tēs ), Odysseus. 1911 1996. Greek poet. He won the 1979 Nobel Prize for literature. * * * …   Universalium

  • Elytis, Odysseus — ► (1911 96) Poeta griego, introductor del surrealismo en su país. Fue premio Nobel de Literatura en 1979. Autor de El primer sol (1943) y Canto heroico y fúnebre por el subteniente caído en Albania (1945). * * * u Odysseas Elytes orig. Odysseus… …   Enciclopedia Universal


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.