Elfrida


Elfrida

Elfrida, née vers 945 et morte en 1000, également appelée Alfrida, Elfthryth ou Ælfthryth, fut la seconde ou troisième épouse du roi Edgar d'Angleterre et la mère d'Ethelred II. C'est la première épouse de roi dont on sait qu'elle fut couronnée et ointe reine d'Angleterre. Elle disposait d'un pouvoir politique important, et fut impliquée dans le meurtre de son beau-fils Édouard le Martyr. Dans de nombreux contes médiévaux, elle représente la figure de la mauvaise reine et de la marâtre.

Sommaire

Jeunesse

Elfrida était la fille de l'ealdorman Orgar, et sa mère appartenait à la famille royale du Wessex. La puissance de la famille provenait de l'ouest du Wessex : Orgar fut inhumé à Exeter et son fils Ordwulf fonda (ou re-fonda) l'abbaye de Tavistock[1].

Elfrida épousa en premières noces Ethelwald, fils d'Athelstan Demi-Roi, d'après la Vie d'Oswald de Worcester rédigée par Byrtferth de Ramsey[2]. Les récits ultérieurs, comme celui de Guillaume de Malmesbury, apportent des éléments de fiabilité douteuse.

D'après Guillaume, la rumeur de la beauté de la fille d'Orgar parvint aux oreilles du roi Edgar, qui cherchait une reine. Il envoya Ethelwald à sa rencontre, lui ordonnant « de lui offrir le mariage [avec Edgar] si sa beauté était à la hauteur de sa réputation ». Lorsque Elfrida se révéla aussi belle que ce que l'on en disait, Ethelwald la prit pour femme et déclara à Edgar qu'elle ne l'était pas. Edgar découvrit le pot aux roses et décida de rendre la monnaie de sa pièce à Ethelwald : il lui dit qu'il viendrait rendre visite à la pauvre femme, ce qui alerta Ethelwald. Il demanda à Elfrida de se faire aussi laide que possible pour la venue du roi, mais elle fit exactement le contraire. Edgar tomba amoureux d'elle et tua Ethelwald lors d'une partie de chasse[3].

Les documents historiques ne donnent pas la date de décès d'Ethelwald, pas plus que sa cause. On ne lui connaît aucun enfant d'Elfrida.

Reine

Edgar avait été précédemment marié à Ethelfleda, qui lui avait donné un fils, Édouard ; et peut-être également à Wulfthryth, qui lui avait donné une fille, Eadgifu. Des raisons politiques présidèrent au mariage d'Edgar et d'Elfrida : le premier était surtout puissant en Mercie, tandis que la famille d'Elfrida était puissante au Wessex. En outre, Elfrida semble avoir été également apparentée à la famille d'Ælfhere, ealdorman de Mercie[4].

Edgar épousa Elfrida en 964 ou 965. En 966, Elfrida donna naissance à un fils, nommé Edmond. Dans une charte de la même année, l'enfant est appelé « clito legitimus » (« atheling légitime »), apparaissant avant Édouard dans la liste de témoins. Edmond mourut jeune, vers 970, mais Elfrida avait donné naissance à un deuxième fils en 968, appelé Ethelred[5].

Le roi Edgar organisa un second couronnement à Bath le 11 mai 973, peut-être pour asseoir son autorité en tant que souverain de toute la Bretagne. Lors de cette cérémonie, Elfrida fut elle aussi couronnée et ointe, lui octroyant un statut plus élevé que n'importe quelle autre reine avant elle[6].

Reine douairière

« Édouard le Martyr poignardé sur ordre d'Elfrida », gravure du XVIIIe siècle

Edgar mourut en 975, laissant deux fils, Édouard et Ethelred. Édouard était presque adulte, et disposait du soutien des archevêques Dunstan de Cantorbéry et Oswald d'York, ainsi que du frère du premier mari d'Elfrida, Æthelwine d'Est-Anglie. Les prétentions au trône d'Ethelred étaient soutenues par la reine-mère, l'évêque Æthelwold de Winchester, et Ælfhere de Mercie[7].

Le 18 mars 978, alors qu'il rendait visite à Elfrida à Corfe, Édouard fut tué par des serviteurs de la reine, permettant à Ethelred de monter sur le trône. Édouard fut rapidement considéré comme un martyr et Elfrida accusée de son meurtre. Ethelred étant encore jeune, Elfrida assura la régence jusqu'à sa majorité, en 984. À cette date, ses anciens alliés Æthelwold et Ælfhere étaient morts, et elle quitta la cour. Elle resta cependant une figure importante, chargée des enfants qu'eut Ethelred par sa première femme Ælfgifu[8].

Malgré le meurtre de son beau-fils, Elfrida était une femme dévote, particulièrement intéressée par les réformes monastiques sous le règne d'Edgar. Par la suite, elle se retira à Wherwell où elle mourut un 17 novembre, entre 999 et 1001[9].

Références

  1. Stafford, Unification, p. 52-53
  2. PASE; Stafford, Unification, p. 52-53
  3. Malmesbury, Livre 2, § 139, p. 139-140
  4. Higham, p. 6-7 ; Stafford, Unification, p. 52-53
  5. Higham, p. 6-7 ; Miller, « Edgar » ; Stafford, « Ælfthryth »
  6. Miller, « Edgar » ; Stafford, « Ælfthryth »
  7. Higham, p. 7-14 ; Stafford, Unification, p. 57-59
  8. Higham, p. 7-14 ; Stafford, « Ælfthryth » ; Stafford, Unification, p. 57-59
  9. Stafford, « Ælfthryth »

Bibliographie


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Elfrida de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Elfrida — Saltar a navegación, búsqueda Elfrida (Ælfthryth) nació en el castillo de Lydford, en Devon, en el año 945, siendo la hija de conde Ordgar, justicia de Devon. Su primer esposo fue el caballero Ethelbaldo, justicia de Anglia del Este, el cual fue… …   Wikipedia Español

  • Elfrida — nació en el castillo de Lydford, en Devon, en el año 945, siendo la hija de conde Ordgar, justicia de Devon. Su primer esposo fue el caballero Ethelbaldo, justicia de Anglia del Este, el cual fue asesinado por el rey Edgar el Pacífico de… …   Enciclopedia Universal

  • Elfrida Vipont — was the pen name of Elfrida Vipont Foulds (née Brown) (July 3, 1902 March, 1992) [ [http://www.theweeweb.co.uk/public/author profile.php?id=910 The wee web: Authors and illustrators archive: article on Vipont. (accessed 7 December 2007).] ] [… …   Wikipedia

  • Elfrida Pigou — (February 28, 1911 ndash;July, 1960) was a prominent Canadian mountaineer and pioneer with many first ascents to her credit. She was born in Vernon, British Columbia, the daughter of Meynell Pigou and his wife Lilian Mackenzie and spent her… …   Wikipedia

  • Elfrida de Wessex — Saltar a navegación, búsqueda Elfrida (o Ælfthryth, fallecida el 7 de junio de 929), fue la hija menor del rey inglés Alfredo el Grande y de su esposa Ealhswith. Fue condesa de Flandes por su matrimonio con Balduino II. Datos biográficos Diversos …   Wikipedia Español

  • Elfrida Andrée — (February 19, 1841, Visby ndash; January 11, 1929, Gothenburg) was a Swedish organist, composer, and conductor.Andrée was the pupil of Ludvig Norman and Niels Wilhelm Gade. Her sister was the singer Fredrika Stenhammar. An activist in the Swedish …   Wikipedia

  • Elfrida Rathbone — (1871 1940) was an English educationist. She was the cousin of Eleanor Rathbone.Elfrida Rathbone was convinced that all children were capable of learning. In 1916 she began to teach in a special school in the King s Cross area of London, for… …   Wikipedia

  • Elfrida Andree — Elfrida Andrée (1906) Elfrida Andrée (* 19. Februar 1841 in Visby; † 11. Januar 1929 in Göteborg) war eine schwedische Organistin und Komponistin. Die Schülerin von Ludvig Norman und Niels Wilhelm Gade war eine Vertreterin der Frauenbewegung. Sie …   Deutsch Wikipedia

  • Elfrida Andrée — Naissance 19 février 1841 Visby …   Wikipédia en Français

  • Elfrida Andrée — (um 1916) Elfrida Andrée (* 19. Februar 1841 in Visby; † 11. Januar 1929 in Göteborg) war eine schwedische Organistin und Komponistin. Die Schülerin von Ludvig Norman und Niels Wilhelm Gade war eine Vert …   Deutsch Wikipedia