Edmond Audran


Edmond Audran
Edmond Audran
Edmond Audran par Pierre Petit,Bibliothèque nationale de France.
Edmond Audran par Pierre Petit,
Bibliothèque nationale de France.

Naissance 11 avril 1842
Lyon, Drapeau de France France
Décès 17 août 1901
Tierceville, Drapeau de France France
Activité principale Compositeur
Style Opérette
Activités annexes Organiste
Formation École Niedermeyer
Maîtres Jules Duprato
Ascendants Marius Audran
Œuvres principales
  • Le Grand Mogol (1876)
  • La Mascotte (1880)
  • Gillette de Narbonne (1882)
  • Miss Helyett (1890)

Edmond Audran est un compositeur français né le 11 avril 1842 à Lyon et mort le 17 août 1901 à Tierceville (Calvados).

La Mascotte fut son plus grand succès parmi ses nombreuses œuvres.

Sommaire

Biographie

Son père Marius Audran (1816-1887) était ténor à l'Opéra-Comique. Edmond Audran a étudié avec Jules Duprato la musique à l'École Niedermeyer[1]. Il en a remporté le prix de composition en 1859. En 1861, sa famille s'installe à Marseille, où son père est devenu professeur de chant et, plus tard, directeur du conservatoire. Audran accepte le poste d'organiste de l'église de Saint-Joseph. Il l'occupera jusqu'en 1877. Pour cette église, il écrit de la musique religieuse dont une messe, en 1873 qui sera exécutée également à Paris, à l'église Saint-Eustache. Audran a composé une messe pour les funérailles du compositeur Giacomo Meyerbeer qui a connu un certain succès, diverses autres pièces sacrées dont un oratorio, La Sulamite (Marseille, 1876), ainsi que des chansons en dialecte provençal et de nombreuses pièces brèves.

Il est cependant connu presque exclusivement comme compositeur d'opéras-comiques et d'opérettes. Sa première incursion dans le genre de la « musique légère » a lieu en 1862 avec L'Ours et le Pacha, composé pour un des vaudevilles d'Eugène Scribe. Vient ensuite La Chercheuse d'Esprit (1864), un opéra-comique, également produit à Marseille. Il connaît son premier succès parisien avec Les Noces d'Olivette en 1879. Cette opérette est reprise durant plus d'un an au Strand Theatre de Londres (1880-1881) sous le titre Olivette et dans une traduction anglaise de Henry Brougham Farnie, à qui l'on doit la plupart des adaptations des œuvres d'Offenbach, Hervé, Lecocq et Planquette.

Les œuvres d'Audran ont connu autant de faveur en France qu'en Angleterre, nombre d'entre elles ayant été adaptées en anglais. Parmi celles-ci, on peut citer :

  • Le Grand Mogol (Marseille, 1876 ; Paris, 1884 ; Londres, 1884, sous le titre The Grand Mogul, version anglaise de H. B. Farnie)
  • Gillette de Narbonne (Paris, 1882 ; Londres, 1883 sous le titre Gillette)
  • La Cigale et la Fourmi (Paris, 1886 ; Londres, 1890 sous le titre La Cigale, version anglaise de F. C. Burnand)
  • Miss Helyett (Paris, 1890 ; Londres, 1891, sous le titre Miss Decima, version anglaise de Burnand)
  • La Poupée (Paris, 1896 ; Londres, 1897).

Mais la plus connue aujourd'hui encore reste La Mascotte (Paris, 1880 ; Londres, 1881 sous le titre The Mascotte, version anglaise de H. B. Farnie[2]) et son célèbre « duo des dindons et de moutons ».

Audran a été un des principaux successeurs de Jacques Offenbach dans le genre de l'opéra-bouffe et de l'opérette.

Œuvres principales

  • La Chercheuse d'esprit (1864)
  • Le Grand Mogol (1877)
  • Les Noces d'Olivette (1879)
  • La Mascotte (1880)
  • Gillette de Narbonne (1882)
  • Les Pommes d'or (1883)
  • La Dormeuse éveillée (1883)
  • Serment d'amour (1886)
  • La Cigale et la fourmi (1886)
  • La Fiancée des verts poteaux (1887)
  • Le Puits qui parle (1888)
  • La Petite Fronde (1888)
  • La Fille à Cacolet (1889)
  • L'Œuf rouge (1890)
  • Miss Helyett (1890)
  • L'Oncle Célestin (1891)
  • Article de Paris (1892)
  • La Sainte Freya (1892)
  • Madame Suzette (1893)
  • Mon Prince (1893)
  • L'Enlèvement de la Toledad (1894)
  • La Duchesse de Ferrare (1895)
  • La Poupée (1896)
  • Monsieur Lohengrin (1896)
  • Les Petites Femmes (1897)
  • Les Sœurs Gaudichard (1898)

Sources

  • Cet article est essentiellement une traduction de la version anglaise de Wikipédia, qui reprend le texte de l'Encyclopædia Britannica, onzième édition, une publication aujourd'hui dans le domaine public.
  • R. Traubner, Operetta: a Theatrical History, New York 1983.

Notes et références

  1. Fameuse école de chant religieux fondée par Louis Niedermeyer. En sont issus également Gabriel Fauré, André Messager et Claude Terrasse. Camille Saint-Saëns y fut enseignant.
  2. C'est cette œuvre qui a introduit le mot « mascotte » en anglais.

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Edmond Audran de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Edmond Audran — (* 11. April 1842 in Lyon, Dept. Rhône; † 17. August 1901 in Tierceville, Dept. Calvados) war ein französischer Organist und erfolgreicher Operetten Komponist …   Deutsch Wikipedia

  • Edmond Audran — (11 April 1842 17 August 1901) was a French composer best known for several internationally successful operettas, including Les noces d Olivette (1879), La mascotte (1880), Gillette de Narbonne (1882), La cigale et la fourmi (1886), Miss Helyett… …   Wikipedia

  • Audran — ist der Familienname folgender Personen: Benoît Audran der Ältere (1661–1721), französischer Kupferstecher Claude Audran der Ältere (1591–1674), französischer Kupferstecher Claude Audran der Jüngere (1639–1684), Schüler von Charles Lebrun und… …   Deutsch Wikipedia

  • Edmond — ist der Familienname von: Frank Edmond (* 1966), deutscher Fußballspieler William Edmond (1755–1838), US amerikanischer Politiker Edmond ist der Vorname folgender Personen: Edmond About (1822–1885), französischer Schriftsteller Edmond Aman Jean… …   Deutsch Wikipedia

  • Audran — The Audrans were a family of French artists, natives of Paris and Lyons. *Charles Audran I (1594 1674) *Claude Audran I (1597 1677) *Germain Audran (1631 1710), son of Charles I *Claude Audran II (1639 1684), nephew of Charles I *Gérard Audran… …   Wikipedia

  • Audran — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. René Audran, haut fonctionnaire au ministère de la Défense en France, décédé en 1985 ; Stéphane Audran, actrice française, née en 1932. Edmond Audran …   Wikipédia en Français

  • Audran — (spr. ōdrāng), 1) Gérard, franz. Kupferstecher, geb. 1640 in Lyon, gest. 1703 in Paris, bildete sich in Paris, dann drei Jahre in Rom. Ludwig XIV. ernannte ihn zum Hofkupferstecher und ließ die Alexanderschlachten Lebruns von ihm stechen.… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Maurice Ordonneau —  Pour l’article homonyme, voir Louis Ordonneau.  Maurice Ordonneau, né le 18 juin 1854 à Saintes et mort en 1916 à Paris, est un dramaturge et compositeur français. Fils d un négociant en eau de vie, Maurice Ordonneau fut un… …   Wikipédia en Français

  • Les Matelots De La Dendre — La société royale les Matelots de la Dendre est une des plus anciennes de Belgique. Elle est aussi une des seules à se consacrer en Wallonie encore exclusivement au répertoire de l opéra comique et de l opérette. Le siège est à Ath, dans la… …   Wikipédia en Français

  • Les matelots de la dendre — La société royale les Matelots de la Dendre est une des plus anciennes de Belgique. Elle est aussi une des seules à se consacrer en Wallonie encore exclusivement au répertoire de l opéra comique et de l opérette. Le siège est à Ath, dans la… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.