Dorothea Tanning


Dorothea Tanning

Dorothea Tanning (née le 25 août 1910) est un peintre américain, éditeur, sculpteur et écrivain. Elle a aussi confectionné des décors et des costumes pour des ballets et des spectacles.


Sommaire

Sa vie

Dorothea Tanning née à Galesburg (Illinois) le 25 août 1910, dans une famille d'origine suédoise. Passionnée par le dessin, elle suit des études d'art et quitte sa famille en 1930 pour suivre un temps les cours de l’académie of Arts Institutes de Chicago. Puis elle s'installe à New York où elle exerce le métier de dessinatrice publicitaire.

En 1936, elle visite la grande exposition « Fantastic-art, Dada, surrealism », ce qui marquera ses choix artistiques futurs. En 1942, elle se joint au groupe surréaliste de New York sous la direction d'André Breton.

Alors qu'elle exposait avec d'autres femmes peintres pour la Julien Levy Gallery, elle rencontre le peintre et sculpteur allemand, artiste majeur des mouvements Dada et surréaliste, Max Ernst en 1943. Ils passent tous les deux cet été-là dans le désert de l'Arizona, à Sedona.

En octobre 1946, Ernst épouse Dorothea Tanning à Beverly Hills, Californie, dans un double mariage atypique : Man Ray et Juliet Browner convolent en justes noces durant la cérémonie commune avec Ernst et Tanning.

Dorothea devient alors la quatrième femme de Ernst, après Luise Straus-Ernst en 1918, Marie-Berthe Aurenche en 1927, et Peggy Guggenheim en 1942. Max Ernst et Dorothea s'installent ensemble à Sedona, en Arizona. Il l’introduit rapidement au cercle des surréalistes de qui elle tire son langage plastique. En 1948, alors que Ernst écrit Beyond Painting, ils partent voyager en Europe et découvrent la France.

Dès 1953, Dorothea et Max Ernst s'installent à Paris. En 1955, ils achètent une maison à Huismes en Touraine puis déménagent en 1963 dans une petite ville du Sud de la France, Seillans, dans le Var.

Max Ernst décède le 1er avril 1976 à Paris et Dorothea Tanning retourne à New York en 1978.

Son œuvre

Dorothea Tanning est premièrement dans sa carrière un peintre surréaliste. Dans les années 1940, lorsqu’elle était l’une des artistes résidents de la Julien Levy’s Gallery, Dorothea Tanning utilisait le langage de la représentation surréaliste. Son œuvre la plus connue est Petite musique de nuit, une peinture sombre emplie de symbolisme, ironiquement renommé par la suite Mozart's light-hearted serenade.

Au milieu des années 1950, son travail change radicalement. Comme elle l’explique « vers 1955, mes toiles ont littéralement éclaté… J’ai brisé le miroir, pourrait-on dire. » Elle devient alors l’une des premières femmes qui ose renverser la perspective érotique dans l’art. Ses peintures expriment les fantasmes de la femme, considéré comme un individu à part entière en non plus seulement la projection du désir de l'homme. En effet, les femmes qui gravitent autour des surréalistes sont presque toutes liées aux peintres en tant que muse ou épouse et correspondent aux critères esthétiques et mentales propre au mouvement : ce ne sont pas des femmes « comme il faut », bonne mère et épouse fidèle, mais elles doivent être belles, fascinantes, disponibles et sans inhibitions.


En 1949, Dorothea réalise son premier album de lithographies intitulé Les Sept Périls spectraux. En 1952, elle expose pour la première fois, à Paris dans la galerie Frustemberg puis en 1954 à Londres.

En 1972, elle entre dans l’atelier d'art de Pierre Chave, lithographe à Saint-Paul de Vence. Puis en 1974, au Centre national d’art contemporain de Paris est organisée une grande rétrospective de son œuvre.

Le 24 juin 1994, Dorothea revient à Seillans en France pour quelques jours afin d’inaugurer « Le Génie de la Bastille » réalisé pour la commune. Vous pouvez le voir sur la place de la République où il surplombe la plaine de Seillans.

En 2005, Charles Stuckey rédige un ouvrage monographique pour la Kent Gallery intitulé “Dorothea Tanning: insomnias 1955-1965 ». Le titre est tiré d’une toile de Tanning elle-même réalisée en 1957. Cette œuvre aujourd’hui au musée Moderne de Stockholm, est pour Stuckey « une incursion dans le royaume des énergies évoquées ». Elle représente un changement fort dans une période particulière d’après-guerre qui continue à avoir des répercussions de nos jours. Charles Stuckey décrit ces « paysages de l’esprit vraisemblablement multi-dimensionnels » comme « au-delà des plus sophistiquées et ambitieuses peintures abordant le dilemme de l’imagination et la culture dans une nouvelle ère atomique, de la course à l’Espace ».

Une rétrospective de son œuvre est réalisée au Centre Pompidou par Pontus Hultén en 1974. L’exposition la plus récente organisée par le Museum d’Art de Philadelphie, « Birthday and Beyond » est marquée par l’acquisition du plus célèbre autoportrait de l’artiste datant de 1942 : « Birthday ».

À près de 100 ans (en 2010), Dorothea Tanning publie régulièrement des poésies dans le New Yorker, ainsi que de nombreux ouvrages. Sa plus récente nouvelle est « Chasm » (que l’on peut traduire par abîme, gouffre ou précipice), en 2004.

Anecdotes

  • Dorothea Tanning réalise pour le Château Mouton-Rothschild l’illustration de l’étiquette du grand cru de 1965, comme de nombreux artistes avant elle depuis 1924. [1]
  • En automne 1951, Dorothea Tanning invite pour un week-end d'excursion Alexina « Teeny » et l'artiste Marcel Duchamp. Cette rencontre les marquera fortement puisqu’ils se marient peu de temps après.
  • Daniel Filipacchi, président d’honneur de la plus grande maison d’édition et de presse « Hachette Filipacchi Médias », est passionné par le surréalisme et publie de nombreux ouvrages monographiques sur des artistes surréalistes comme Dorothea Tanning.
  • Ghérasim Luca, poète roumain et un théoricien du surréalisme, rédige L'Extrême-Occidentale, aux Éditions Mayer en 1961, avec 7 gravures de Dorothea Tanning, Jean Arp, Victor Brauner, Max Ernst, Jacques Hérold, Wilfredo Lam et Roberto Matta.
  • En 1946, Elizabeth "Lee" Miller, photographe américaine et modèle rendue célèbre par Man Ray et Picasso, rend visite à Max Ernst et son épouse Dorothea Tanning, en Arizona.

Sources


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Dorothea Tanning de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Dorothea Tanning — Max Ernst and Dorothea Tanning in 1948. Photo by Robert Bruce Inverarity in the Smithsonian Institution collection. Born August 25, 1910 (1910 08 25) …   Wikipedia

  • Dorothea Tanning — (* 25. August 1910 in Galesburg, Illinois, USA) ist eine US amerikanische Malerin, Bildhauerin und Schriftstellerin. Sie entwarf ebenfalls Bühnenausstattungen und Kostüme für Ballett und Theater. Tanning war ab 1946 mit dem deutschen Künstler Max …   Deutsch Wikipedia

  • Dorothea Tanning — Saltar a navegación, búsqueda Dorothea Tanning (nacida el 25 de agosto de 1910), es una pintora, ilustradora, escultora y escritora estadounidense. También ha diseñado decorados y trajes para ballet y teatro. Contenido 1 Biografía 2 Bibliografía …   Wikipedia Español

  • Tanning — Dorothea Tanning (* 25. August 1912 in Galesburg, Illinois, USA) ist eine US amerikanische Künstlerin und lebt in New York. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Weblinks 3 Werke 4 Literatur …   Deutsch Wikipedia

  • Tanning — Tanning, Dorothea …   Enciclopedia Universal

  • Tanning —   [ tænɪȖ], Dorothea, amerikanische Malerin, * Galesburg (Illinois) 25. 8. 1910; Autodidaktin, ab 1946 Ȋ mit M. Ernst. Ihre Werke (Gemälde und Objekte) sind vom Surrealismus geprägt …   Universal-Lexikon

  • Tanning, Dorothea — (1910 Galesburg, IL ) (USA); aka Ernst, Dorothea    Self taught painter, lithographer, collagist, sculptor, set and costume designer. She was influenced by the surrealists and her work emphasizes the feminine. Married to surrealist Max Ernst. She …   Dictionary of erotic artists: painters, sculptors, printmakers, graphic designers and illustrators

  • Tanning, Dorothea — ► (n. 1910) Pintora estadounidense. Autora de Estricta intimidad …   Enciclopedia Universal

  • Max Ernst — and Dorothea Tanning in 1948 Born April 2, 1891(1891 04 02) Brühl, Germany …   Wikipedia

  • Art of This Century — Einladung zur Eröffnung von „Art of this Century“ Art of This Century war ein von Peggy Guggenheim am 20. Oktober 1942 eröffnetes Museum in Manhattan, New York, das gleichzeitig Galerie war. Den Auftrag für die Gestaltung der Räume hatte sie dem… …   Deutsch Wikipedia