Dominique Sordet


Dominique Sordet

Dominique Sordet (1889-1945), journaliste et critique musical français.

Fils d'un général de la cavalerie, il est un ancien saint-cyrien lui-même, ancien combattant de la guerre 14-18, durant laquelle il fut blessé deux fois. Il démissionna de l'armée après l'armistice.

Après avoir publié des études sur des compositeurs et des chefs d'orchestre durant les années 1920, il collabora à plusieurs journaux, à "L'Echo national" d'André Tardieu, à Je suis partout et à Candide en tant que critique musical et à Ric et Rac. Et surtout à L'Action française de Charles Maurras à partir de juillet 1929, pendant onze ans.

Il fonde en 1937 l'agence de presse Inter-France, qu'il dirige jusqu'en 1944.

En 1940, il se rallia au Régime de Vichy et surtout à la collaboration avec l'Allemagne. Il fut l'auteur de plusieurs écrits collaborationnistes. Ainsi cet article d'Inter-France en 1943: "La France politique que nous avons sous les yeux est, confusément ou consciemment, soit fasciste et collaborationniste, soit démocratique et pro-anglo-américaine. dans un camp, les tenants de la démocratie, qui ont voulu en découdre avec les Etats fascistes, qui se refusent à croire perdue une guerre que les Anglais, les Américains et les soviets continuent pour eux. dans l'autre, ceux qui ne veulent plus de la démocratie ni des alliances extérieures qui nous asservissent, ceux qui tiennent la défaite de 1940 pour définitive, et après tout salutaire, puisqu'elle nous débarrassera des hommes et des idéologies qui ont présidé à la déchéance de notre patrie, ceux qui estiment inévitable et nécessaire la collaboration franco-allemande[1]".

Maurras en parle alors avec aversion dans La Seule France (éd. Lardanchet, Lyon, 1941, p. 286): "Les Français n'ont pas oublié comment, l'été dernier, un galopin de théâtre et de concerts, nommé Sordet, s'était permis de faire fi, publiquement, de ce qui reste de souveraineté nationale." Il fut d'ailleurs chassé de l'Action française durant l'été 1940. Henry du Moulin de Labarthète, directeur du cabinet civil du maréchal Pétain, en dresse le portrait suivant: "Dominique Sordet, directeur de l'agence Inter-France, ancien officier je crois, et critique musical de valeur, mais bien le plus plat valet qu'il m'ait été donner de rencontrer. Ce garçon gras et flasque, au regard fuyant, à la dialectique insinuante, partageait avec le colonel Michel Alerme le triste privilège d'avoir ouvert à Vichy la première agence de presse allemande"[2]. Proche de Marcel Déat, de Philippe Henriot, de Pierre Laval et de Georges Albertini il a préfacé et contribué à la publications de différents ouvrages de propagande liée à l'Agence Inter-France. Dominique Sordet mourut peu après la Libération. Inter-France avait été fermée et ses collaborateurs étaient dispersés ou internés.

Publications

  • avec Xavier de Magallon, et Pierre Laval, Inter-France (« Trois anniversaires », par Xavier de Magallon, « Six ans de combat », par Dominique Sordet, « Message » de M. Pierre Laval, Paris, Imprimerie de Hardy, 1942.
  • Le Ministère du 12 juillet ou l'Horoscope vérifié, Paris, Inter-France, Imprimerie Guillemot et de Lamothe, [1942].
  • Août 1940. Naissance de l'anglophilie, Paris, Inter-France, Imprimerie de Guillemot et de Lamothe, [1943].
  • Le Coup du 13 décembre, suivi de : « Il faut les chasser », par Marcel Déat, Paris, Inter-France, Imprimerie de Guillemot et de Lamothe, 1943.
  • « Avant propos » à Léon Émery, La Troisième République, Paris, Éditions du centre d'études de l'agence inter-France, 1943.
  • Philippe Henriot, Et s'ils débarquaient ?, préface d'Émile Vuillermoz, avec une lettre de Dominique Sordet, Paris, Éditions du Centre d'études de l'agence inter-France, 1944.


Bibliographie

  • Pierre-Marie Dioudonnat, "Les 700 rédacteurs de "Je suis partout": 1930-1944", SEDOPOLS, 1993


Notes et références

  1. Cité par Dominique Venner, "Histoire de la collaboration", Pygmalion-Gérard Watelet, 2000, p. 647
  2. Henry du Moulin de Labarthète, "Le temps des illusions. Souvenirs, juillet 1940-avril 1942", A l'enseigne du cheval ailé, 1947, p. 296



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Dominique Sordet de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Yann Sordet — est un bibliothécaire et historien français né en 1971[1]. Biographie Yann Sordet est sorti major de l École nationale des chartes en 1997 avec une thèse consacrée à l histoire des pratiques bibliophiliques (L Amour des livres au Siècle des… …   Wikipédia en Français

  • Agence de presse Inter-France — L agence de presse Inter France était une agence de presse française fondée à Paris en 1937, connue surtout pour son orientation collaborationniste sous le Régime de Vichy. « Lancée en 1937 par des journalistes d Action française et des… …   Wikipédia en Français

  • Agence de presse inter france — L agence de presse Inter France était une agence de presse française fondée en 1937, connue surtout pour son orientation collaborationniste sous le Régime de Vichy. Son siège était à Paris. Elle était destinée à l origine à apporter aux… …   Wikipédia en Français

  • Centre d'étude de l'agence Inter-France — Agence de presse Inter France L agence de presse Inter France était une agence de presse française fondée en 1937, connue surtout pour son orientation collaborationniste sous le Régime de Vichy. Son siège était à Paris. Elle était destinée à l… …   Wikipédia en Français

  • Centre d'études de l'agence inter-france — Agence de presse Inter France L agence de presse Inter France était une agence de presse française fondée en 1937, connue surtout pour son orientation collaborationniste sous le Régime de Vichy. Son siège était à Paris. Elle était destinée à l… …   Wikipédia en Français

  • Inter-France — Agence de presse Inter France L agence de presse Inter France était une agence de presse française fondée en 1937, connue surtout pour son orientation collaborationniste sous le Régime de Vichy. Son siège était à Paris. Elle était destinée à l… …   Wikipédia en Français

  • Inter france — Agence de presse Inter France L agence de presse Inter France était une agence de presse française fondée en 1937, connue surtout pour son orientation collaborationniste sous le Régime de Vichy. Son siège était à Paris. Elle était destinée à l… …   Wikipédia en Français

  • Radio inter-france — Agence de presse Inter France L agence de presse Inter France était une agence de presse française fondée en 1937, connue surtout pour son orientation collaborationniste sous le Régime de Vichy. Son siège était à Paris. Elle était destinée à l… …   Wikipédia en Français

  • Action française (quotidien) — L Action française (quotidien) Pour les articles homonymes, voir Action française (homonymie).  L Action française {{{nomorigi …   Wikipédia en Français

  • Action française quotidien — L Action française (quotidien) Pour les articles homonymes, voir Action française (homonymie).  L Action française {{{nomorigi …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.