Dadonville


Dadonville

48° 08′ 35″ N 2° 15′ 11″ E / 48.1430555556, 2.25305555556

Dadonville
Le château de Denainvilliers
Le château de Denainvilliers
Administration
Pays France
Région Centre
Département Loiret
Arrondissement Pithiviers
Canton Pithiviers
Code commune 45119
Code postal 45300
Maire
Mandat en cours
Claude Laurent
2008-2014
Démographie
Population 2 066 hab. (2008)
Densité 113 hab./km²
Aire urbaine 16 811 hab. ()
Gentilé Dadonvillois[1]
Géographie
Coordonnées 48° 08′ 35″ Nord
       2° 15′ 11″ Est
/ 48.1430555556, 2.25305555556
Altitudes mini. 96 m — maxi. 125 m
Superficie 18,21 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Dadonville est une commune française située dans le département du Loiret et la région Centre.

Sommaire

Géographie

La commune est située dans l'aire urbaine de Pithiviers.

Lieux-dits et écarts

Communes limitrophes

Rose des vents Rose des vents
N
O    DADONVILLE    E
S

Histoire

Administration

De 1926 à 1942, Dadonville, comme toutes les communes du canton de Pithiviers, dépendantes depuis 1800 (an VIII) de l'arrondissement de Pithiviers, fut rattachée à l'arrondissement d'Orléans, durant la suppression temporaire de l'arrondissement. La réforme de 1942 reconstitua cet arrondissement dans les limites et le découpage qui étaient les siens jusqu'en 1926.

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
  jusqu'au 1er Juin 2011 Claude Laurent PS ancien conseiller général

Démographie

Évolution démographique

En 2008, Dadonville comptait 2 066 habitants (soit une augmentation de 10 % par rapport à 1999). La commune occupait le 4 861e rang au niveau national, alors qu'elle était au 4 902e en 1999, et le 62e au niveau départemental sur 334 communes.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués à Dadonville depuis 1793.

Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par loi du 27 février 2002, dite loi de démocratie de proximité[2], afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises.

Pour les communes dont la population est inférieure à 10 000 habitants, les enquêtes sont exhaustives et ont lieu chaque année par roulement au cours d'une période de cinq ans[3]. Pour Dadonville, le premier recensement a été fait en 2006[4], les suivants étant en 2011, 2016, etc. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1e janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006, qui, pour Dadonville, est un recensement exhaustif[5].

Le maximum de la population a été atteint en 2008 avec 2 066 habitants.

Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population 840 691 681 694 732 761 704 717 727
Années 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 723 703 694 680 677 634 600 613 619
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 609 616 631 558 596 550 570 616 616
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 -
Population 613 735 854 1 249 1 715 1 873 2 000 2 066 -
Notes, sources, ... Sources : base Cassini de l'EHESS pour les nombres retenus jusqu'en 1962[6], base Insee à partir de 1968 (population sans doubles comptes puis population municipale à partir de 2006)[7],[8]

Pyramide des âges

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (19,8 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (21,4 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (51,2 % contre 48,4 % au niveau national et 48,8 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 51,2 % d’hommes (0 à 14 ans = 19,1 %, 15 à 29 ans = 17,3 %, 30 à 44 ans = 19,5 %, 45 à 59 ans = 24,3 %, plus de 60 ans = 19,8 %) ;
  • 48,8 % de femmes (0 à 14 ans = 19,4 %, 15 à 29 ans = 14,7 %, 30 à 44 ans = 19,5 %, 45 à 59 ans = 26,7 %, plus de 60 ans = 19,8 %).
Pyramide des âges à Dadonville en 2007 en pourcentage[9]
Hommes Classe d'âge Femmes
0,1 
90  ans ou +
0,4 
4,9 
75 à 89 ans
6,5 
14,8 
60 à 74 ans
12,9 
24,3 
45 à 59 ans
26,7 
19,5 
30 à 44 ans
19,5 
17,3 
15 à 29 ans
14,7 
19,1 
0 à 14 ans
19,4 
Pyramide des âges du département du Loiret en 2007 en pourcentage[10]
Hommes Classe d'âge Femmes
0,4 
90  ans ou +
1,2 
6,2 
75 à 89 ans
9,1 
12,6 
60 à 74 ans
13,2 
20,5 
45 à 59 ans
20,2 
20,8 
30 à 44 ans
20,1 
19,7 
15 à 29 ans
18,1 
19,7 
0 à 14 ans
18,1 

Patrimoine

L'église Saint-Denis
  • Château de Denainvilliers.

Commencée dès la levée des séquestres qui grevaient la terre, en 1622, la reconstruction du corps de logis s’achevait en 1625. D’après les comptes manuscrits de Claude Duhamel, celle des pavillons latéraux, chapelle et grand pavillon, fut menée de 1632 à 1638.

Les façade, côtés et toitures du bâtiment principal du château de Denainvilliers, les pièces ci après désignées, avec leurs décors : au rez-de-chaussée, la salle à manger, salon de compagnie et petit salon attenant, à l’étage, la chambre ovale, furent inscrits sur l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques : arrêté du 9 octobre 1969.

Les communs XVIIe s., le moulin à la polonaise, à l’intérieur du château : méridienne du rez-de-chaussée, cadran solaire de l’escalier, furent inscrits sur l’Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques : arrêté du 20 décembre 1985. Les façade, côtés et toitures du château de Denainvilliers, les intérieurs du rez-de-chaussée du château, la cage d’escalier du château avec son cadran solaire, les communs, les façade, côtés et toitures du moulin à la polonaise sont classés parmi les Monuments historiques : arrêté du 23 juin 1988.

La chambre ovale, au 1er étage, avec son décor, reste inscrite sur l’Inventaire des Monuments Historiques : arrêté du 9 octobre 1969. Les murs et les piliers de l’entrée, la tour ronde XIVe s., la tour carrée XVIIIe s. sont inscrits sur l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques : arrêté du 23 juin 1988.

13 septembre 1787. Ici mes compagnons, désirant retourner aussi rapidement que possible à Paris, ont pris la route qui y mène directement ; moi, qui l’avais déjà suivie, j’ai préféré celle qui, par Pétivier [Pithiviers], conduit à Fontainebleau. L’un de mes motifs pour la prendre, c’est qu’elle passe à Denainvilliers, la résidence de feu le célèbre M. Duhamel, où il a fait les expériences d’agriculture qu’il a décrites dans plusieurs de ses œuvres. A Pithiviers, j’en étais tout près et je m’y rendis à pied pour voir les terres dont j’avais lu si souvent la description, les considérant avec une sorte de respect classique. Son homme d’affaires, qui dirigeait la ferme étant mort, je ne pus me procurer les renseignements sur lesquels je comptais. M. Fougeroux, le propriétaire actuel, n’étais pas chez lui, sans quoi, sans aucun doute, j’aurais eu toutes les indications que je désirais. J’examinai le sol, point essentiel pour toutes les expériences, quand il y a des conclusions à en tirer, et je prix aussi des notes sur l’agriculture usuelle. L’ouvrier qui m’accompagnait m’ayant appris que les charrues-semoirs [drill-ploughs] se trouvaient encore dans le grenier de l’un des communs, je les vis avec plaisir et je trouvai, autant que je pouvais me le rappeler, qu’ils étaient représentés très exactement dans les planches que leur ingénieux inventeur avait données. J’étais heureux de les trouver à l’abri, en un endroit où ils pourraient être conservés jusqu’au jour où un autre agriculteur en voyage, aussi enthousiaste que moi-même, pourrait voir les reliques d’un génie bienfaisant. Il y a un poêle et une étuve pour sécher le blé, qu’il a décrits également.

Dans un enclos derrière la maison, se trouve une plantation de divers arbres exotiques, curieux, bien venus, et aussi des rangées de frênes, d’ormes et de peupliers, le long des routes, près du château, tous plantés par M. Duhamel.

Ce fut encore pour moi un grand plaisir de voir que Denainvilliers est un domaine considérable. L’étendue des champs, le château important, les communs, les jardins, etc., tout cela montre que c’est la résidence d’un homme fortuné ; on voit par là que cet infatigable inventeur, bien que quelques unes de ses entreprises aient échoué, reçut de son gouvernement la récompense qu’à son honneur il ne lui marchanda pas, et qu’il ne fut pas, comme d’autres, laissé dans l’obscurité, sans autres récompenses que celles que peut leur conférer leur seul talent (Arthur Young, Voyages en France, p.170-171, traduction Henri Sée, édition Armand-Colin, 1931).

  • Église Saint-Denis. XIVe s.

Notes et références

  1. Gentilés des communes du Loiret sur www.habitants.fr. Consulté le 9 septembre 2010
  2. Loi no 2002-276 du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V "des opérations de recensement".
  3. INSEE : Les grandes étapes : 2002 – 2009
  4. Calendrier des recensements des communes du département du Loiret sur www.insee.fr, Insee. Consulté le 12 février 2011
  5. Par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de 5 ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 d’afficher dans le tableau des recensements : la population 2006, première population légale connue post-1999, les populations légales suivantes correspondant aux années réelles de recensement et enfin la dernière population légale publiée par l’INSEE. Dans le graphique sont par contre représentés l’ensemble des populations légales connues
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur site de l'École des hautes études en sciences sociales. Consulté le 12 février 2011
  7. Évolution et structure de la population (de 1968 à 2007) sur Insee. Consulté le 12 février 2011
  8. Recensement de la population au 1er janvier 2008 sur Insee. Consulté le 12 février 2011
  9. Évolution et structure de la population à Dadonville en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 12 février 2011
  10. Résultats du recensement de la population du Loiret en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 12 février 2011

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Dadonville de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Dadonville — Dadonville …   Wikipedia

  • Dadonville — Saltar a navegación, búsqueda Dadonville País …   Wikipedia Español

  • Dadonville — Original name in latin Dadonville Name in other language Dadonville State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 48.15776 latitude 2.2715 altitude 116 Population 2014 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Pithiviers — Pour les articles homonymes, voir Pithiviers (homonymie). 48° 10′ 21″ N 2° 15′ 09″ E …   Wikipédia en Français

  • Aire urbaine de Pithiviers — Pithiviers, centre de l aire urbaine L’aire urbaine de Pithiviers est une aire urbaine française centrée sur la ville de Pithiviers dans le département du Loiret et la région Centre. Elle possède un périmètre identique à celui de l’unité ur …   Wikipédia en Français

  • Bouilly-en-Gâtinais — Pour les articles homonymes, voir Bouilly et Gâtinais (homonymie). 48° 05′ 46″ N 2° …   Wikipédia en Français

  • Canton de Pithiviers — Situation du canton de Pithiviers dans le département Loiret Administration Pays France …   Wikipédia en Français

  • Paroisses de l'ancien diocese d'Orleans — Paroisses de l ancien diocèse d Orléans Voir aussi : Diocèse d Orléans, Liste des évêques d Orléans Liste ne reprenant pour le moment que les paroisses dont le territoire relevait de ce qui est devenu le département du Loiret. Les paroisses… …   Wikipédia en Français

  • Paroisses de l'ancien diocèse d'Orléans — Cette page répertorie la liste des paroisses de l ancien diocèse d Orléans, un ancien diocèse français situés autour de la ville d Orléans. Cette liste ne reprend pour le moment que les paroisses dont le territoire relevait de ce qui est devenu… …   Wikipédia en Français

  • Paroisses de l'ancien diocèse d'orléans — Voir aussi : Diocèse d Orléans, Liste des évêques d Orléans Liste ne reprenant pour le moment que les paroisses dont le territoire relevait de ce qui est devenu le département du Loiret. Les paroisses situées dans les actuels départements d… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.