Crozon


Crozon

48° 14′ 45″ N 4° 29′ 15″ W / 48.245834, -4.4875

Crozon
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Bretagne
Département Finistère
Arrondissement Châteaulin
Canton Crozon (chef-lieu)
Code commune 29042
Code postal 29160
Maire
Mandat en cours
Daniel Moysan
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes de la presqu'île de Crozon
Site web Site officiel de la commune
Démographie
Population 7 680 hab. (2008[1])
Densité 96 hab./km²
Gentilé Crozonnais, Crozonnaise
Géographie
Coordonnées 48° 14′ 45″ Nord
       4° 29′ 15″ Ouest
/ 48.245834, -4.4875
Altitudes mini. 0 m — maxi. 102 m
Superficie 80,37 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Crozon est une commune française du département du Finistère, en région Bretagne. Crozon comprenait 7 684 habitants au recensement de 2006.

Sommaire

Géographie

localisation de la commune de Crozon dans le Finistère

Située au centre de la presqu'île de Crozon, c'est un chef-lieu de canton de l'arrondissement de Châteaulin.

Très étendue (8 037 ha), la commune occupe la plus grande partie de la presqu'île et comprend 155 villages et hameaux. Parmi eux, la station balnéaire de Morgat (Morgad), au sud, offre un centre nautique et Le Fret (Ar Fred), au nord, un petit port donnant sur la rade de Brest.

La baie de Morgat est limitée par Crozon à l'est et la pointe du Kador (Beg ar Gador) à l'ouest. Elle abritait autrefois le port sardinier et thonier de Morgat. Avec l'épuisement des ressources halieutiques, le port de pêche est devenu un port de plaisance.

Quartiers, lieux-dits et écarts

Le port et la plage de Morgat

Plusieurs lieux-dits sont répertoriés dans la commune de Crozon, les principaux sont :

Plages

Plage de Kersiguénou, plage de Goulien, plage de Lostmarc'h, plage de la Palue, plage de Morgat, plage du Porzic, plage de Postolonnec, plage de l'Aber, plage de la Source, plage de Poul, plage de Trez-Rouz, plage de kerloc'h.

Pointe

Cap de la Chèvre, pointe du Kador, pointe de Dinan, pointe de Lostmarc'h, pointe de Kerdra, pointe de Kerroux, pointe du Dolmen, pointe de Rostudel, pointe de Saint-Hernot, pointe des Grottes, pointe du Menhir, pointe de Trébéron, pointe de Tréboul (ou pointe du Guern), pointe du Pouldu.

Toponymie

Économie

Histoire

Héraldique

Blason de Crozon

D'or au lion morné de sable, à la bordure de gueules chargé en chef, à dextre et à senestre d'une macle d'or.

Devise : Etre daou vor (Entre deux mers)

Moyen Âge

En 1543, Ambroise Paré, qui accompagne René Ier de Rohan venu défendre la province, trouve « la population en armes, le tocsin sonnant de toutes parts » en raison de la menace d'un débarquement anglais finalement écarté. Il en profite pour décrire le jeu de la lutte bretonne alors déjà pratiquée[2].

Démographie

Évolution démographique

D'après le recensement Insee de 2007, Crozon compte 7 682 habitants (soit une augmentation de 2 % par rapport à 1999).

La commune occupe le 1 228e rang au niveau national, alors qu'elle était au 1 199e en 1999, et le 15e au niveau départemental sur 283 communes.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués à Crozon depuis 1793. Le maximum de la population a été atteint en 1866 avec 8 946 habitants.

Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population 6 200 6 492 6 664 6 393 8 034 8 209 8 858 8 576 8 815
Années 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 8 489 8 651 8 946 8 929 7 763 8 223 8 585 8 276 8 340
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 8 625 8 780 8 323 7 715 7 454 7 206 7 015 7 712 7 032
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
Population 6 741 6 895 7 297 7 525 7 705 7 537 7 684 7 682 7 680
Notes, sources, ... Sources : base Cassini de l'EHESS pour les nombres retenus jusqu'en 1962[3], base Insee à partir de 1968 (population sans doubles comptes puis population municipale à partir de 2006)[4],[5]

En 1874, la commune de Crozon est divisée en quatre sections électorales, celles de Crozon (3 147 habitants), de Saint-Fiacre (1 448 habitants), de Saint-Hernot (2 310 habitants) et de Saint-Laurent (863 habitants)[6].

Pyramide des âges

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (31,3 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (24,5 %).

À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,9 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 49,1 % d'hommes (0 à 14 ans = 16,5 %, 15 à 29 ans = 17,8 %, 30 à 44 ans = 18,2 %, 45 à 59 ans = 22 %, plus de 60 ans = 25,4 %) ;
  • 50,9 % de femmes (0 à 14 ans = 15,2 %, 15 à 29 ans = 11 %, 30 à 44 ans = 16,9 %, 45 à 59 ans = 20 %, plus de 60 ans = 36,9 %).
Pyramide des âges à Crozon en 2007 en pourcentage[7]
Hommes Classe d'âge Femmes
0,5 
90  ans ou +
1,7 
8,0 
75 à 89 ans
15,4 
16,9 
60 à 74 ans
19,8 
22,0 
45 à 59 ans
20,0 
18,2 
30 à 44 ans
16,9 
17,8 
15 à 29 ans
11,0 
16,5 
0 à 14 ans
15,2 
Pyramide des âges du département du Finistère en 2007 en pourcentage[8]
Hommes Classe d'âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
1,2 
6,7 
75 à 89 ans
11,6 
13,6 
60 à 74 ans
15,3 
21,4 
45 à 59 ans
20,2 
20,8 
30 à 44 ans
18,9 
18,4 
15 à 29 ans
16,1 
18,7 
0 à 14 ans
16,7 

Jumelages

Administration

Listes des maires

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1977 1983 Claude Yvenat PS Instituteur
1983 1989 Jean-Jacques Fabien RPR Commerçant
1989 2008 Jean Cornec DVG Principal de collège
2008 2014 Daniel Moysan DVD  
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Langue bretonne

  • À la rentrée 2007, 4,1 % des enfants de la commune étaient inscrits dans le primaire bilingue[9].

Patrimoine

Patrimoine civil

Alignements mégalithiques à Lostmarc'h

Les alignements mégalithiques de Lostmarc'h Ouest fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis le 3 mai 1980[10]. L'ensemble formé par l'oppidum et les dolmens de la pointe de Lostmarc'h fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis le 27 mars 1980[11].

Alignements de Ty-ar-C'huré

Les alignements mégalithiques de Ty-ar-C'huré (ou maison du Curé) fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques par la liste de 1862[12].

Four à chaux

Le four à chaux de l'Aber fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis le 10 mars 1988[13].

Villa Ker ar Bruck

La villa Ker ar Bruck fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis le 26 janvier 2004[14].

Patrimoine religieux

Église Saint-Pierre

L'église Saint-Pierre, et son retable des dix mille martyrs.

Chapelle de Saint-Fiacre

La chapelle Saint-Fiacre fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis le 12 décembre 1932[15].

  • La fontaine Saint-Fiacre : une tradition survivait encore au début du XXe siècle : « À Saint-Fiacre il est une fontaine renommée. Tous les ans, les habitants de Plougastel y viennent pour le pardon. Ils disent que si l'on n'arrose pas ce jour-là la tête des enfants avec l'eau de la fontaine, ils meurent soit subitement ou par maladie, autrement ils deviennent robustes et acquièrent de bonnes qualités. Aussi arrose-t-on avec cette eau la tête des enfants »[16].

Patrimoine environnemental

La pointe de Penhir vue de la pointe de Dinan. Trois gros rochers appelés les « tas de pois » la prolongent.
  • les grottes de l'Autel, et du Kador
  • l'île vierge
  • le cap de la Chèvre
  • le château de Dinan
  • les falaises de Morgat
  • La plage de l'Aber

Les peintres ont pris plaisir à rendre cette côte, tel Julien Thibaudeau, au début du XXe siècle, de la pointe du Menhir à Morgat, restituant en profondeur la plage de Postolonnec, de l'Aber et la baie.

Événements

  • le festival du bout du monde, le premier week-end d'août
  • le marché de Crozon un mercredi sur deux
  • les mardis de Morgat et autres fêtes (14 juillet, etc.) sur la plage en été

Personnalités liées à la commune

Économie

Langoustines de Crozon

Tourisme

Outre les grottes de la baie et les nombreux milieux naturels, le fort de Morgat, on peut visiter :

  • La Maison des minéraux à Saint-Hernot[17],[18].
  • Le Musée des vieux métiers à Argol
  • Le Musée de l'école rurale à Trégarvan

Notes et références

  1. Populations légales 2008 de la commune : Crozon sur le site de l'Insee
  2. http://www.wiki-brest.net/index.php/Le_jeu_de_la_lutte_en_Bretagne_en_1543
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur site de l'École des hautes études en sciences sociales. Consulté le 21 novembre 2010
  4. Évolution et structure de la population (de 1968 à 2007) sur Insee. Consulté le 21 novembre 2010
  5. Recensement de la population au 1er janvier 2006 sur Insee. Consulté le 21 novembre 2010
  6. "Rapports et délibérations du Conseil général du Finistère", année 1874 consultable sur Gallica
  7. Évolution et structure de la population à Crozon en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 21 novembre 2010
  8. Résultats du recensement de la population du Finistère en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 21 novembre 2010
  9. (fr) Ofis ar Brezhoneg : Enseignement bilingue
  10. Ministère de la Culture, base Mérimée, « Notice no PA00089899 » sur www.culture.gouv.fr.
  11. Ministère de la Culture, base Mérimée, « Notice no PA00089901 » sur www.culture.gouv.fr.
  12. Ministère de la Culture, base Mérimée, « Notice no PA00089898 » sur www.culture.gouv.fr.
  13. Ministère de la Culture, base Mérimée, « Notice no PA00089902 » sur www.culture.gouv.fr.
  14. Ministère de la Culture, base Mérimée, « Notice no PA29000041 » sur www.culture.gouv.fr.
  15. Ministère de la Culture, base Mérimée, « Notice no PA00089900 » sur www.culture.gouv.fr.
  16. Revue des traditions populaires, juillet 1906, Musée de l'Homme, Paris, consultable sur Gallica
  17. Maison des minéraux
  18. Maison des minéraux - Vidéo

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :


Articles connexes

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Crozon de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Crozon — Kraozon …   Wikipedia

  • Crozon — (Kraozon) …   Deutsch Wikipedia

  • Crozon — Saltar a navegación, búsqueda Crozon Kraozon País …   Wikipedia Español

  • Crozon — Crozon, Landzunge von Finisterre …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Crozon —   [kro zɔ̃], Halbinsel in der Bretagne, Département Finistère, Frankreich; Anbau von Frühgemüse, Erdbeeren (Plougastel) u. a. In den Buchten Fischereihäfen (Morgat, Camaret) und Seebäder …   Universal-Lexikon

  • Crozon — Original name in latin Crozon Name in other language Crozon, Kraozon, Kroazon State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 48.24643 latitude 4.48993 altitude 82 Population 8123 Date 2007 12 28 …   Cities with a population over 1000 database

  • Crozon-sur-Vauvre — Crozon sur Vauvre …   Wikipedia

  • Crozon (Begriffsklärung) — Crozon ist der Name folgender geographischer Objekte in Frankreich: Crozon, Gemeinde im Département Finistère Kanton Crozon im Département Finistère Crozon sur Vauvre, Gemeinde im Département Indre Crozon Halbinsel in der Bretagne …   Deutsch Wikipedia

  • Crozon-sur-Vauvre — Saltar a navegación, búsqueda Crozon sur Vauvre País …   Wikipedia Español

  • Crozon-sur-Vauvre — 46° 29′ 22″ N 1° 52′ 16″ E / 46.4894444444, 1.87111111111 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.