Constantin Virgil Gheorghiu


Constantin Virgil Gheorghiu

Virgil Gheorghiu

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Virgil Gheorghiu (homonymie) et Gheorghiu (homonymie).

Constantin Virgil Gheorghiu est un écrivain roumain.

Prêtre orthodoxe et fils de prêtre, né le 15 septembre 1916 à Valea Albă, en Moldavie, dans le nord de la Roumanie, et mort en 1992 en France.

Biographie

Virgil Gheorghiu est né à Valea Albă , un hameau de la commune de Războeni, dans le judeţ de Vaslui en Roumanie. Son père, comme ses ancêtres, est prêtre orthodoxe à Petricani.

Sa famille le destine, tout d'abord, au séminaire et à la prêtrise, mais doit y renoncer faute d'argent.

De 1928 à 1936, il fait ses études à l'école militaire de Chişinău. Durant cette période, il compose des poèmes dont certains sont publiés dans la presse. En 1936, il fait véritablement ses débuts littéraires à Bucarest. Il vit de divers petits emplois, et suit des études à la faculté de Philosophie de Bucarest. Il se marie en 1939 avec Ecaterina Burbea.

Il reçoit en 1940 le Prix Royal de poésie pour son recueil Calligraphies sur la Neige.

En 1943, il est nommé attaché culturel à l'ambassade de Zagreb. C'est en Croatie qu'il entend par la radio, le soir du 23 août 1944, l'annonce par le roi Michel de la capitulation sans condition de la Roumanie face à l'Armée rouge. C'est le début de quarante-cinq ans d'un régime de terreur et de servitude.

Son épouse et lui sont arrêtés par les Américains en 1945, pour le motif que « les ennemis des Soviétiques sont aussi les ennemis des Américains ». Ils sont libérés en 1947, et se retrouvent à Heidelberg, dans des conditions précaires. Virgil s'inscrit à la faculté de Théologie, et se remet à étudier et à écrire. Mais il souffre de la faim et sa santé est chancelante. En 1948, après trois tentatives infructueuses, ils parviennent à traverser la frontière française.

C'est à Heidelberg, quelques mois après sa libération, que Virgil Gheorghiu a écrit La vingt-cinquième heure. Il arrive à Paris avec le manuscrit de son livre. Le philosophe et écrivain Gabriel Marcel, directeur littéraire chez Plon, en prend connaissance et en réclame immédiatement une traduction française. Le livre, préfacé de façon exceptionnelle par Gabriel Marcel, sort en librairie au printemps 1949. Il est très vite traduit et édité dans le monde entier, à l'exception des pays emprisonnés derrière le rideau de fer.

En 1967, Henri Verneuil réalisera le film tiré de cette œuvre, avec Anthony Quinn dans le rôle du paysan Iohann Moritz, et Serge Reggiani dans le rôle du fils du prêtre Koruga, Traian, celui qui prend conscience que la vingt-cinquième heure est arrivée.

Le 23 mai 1963, Virgil Gheorghiu est ordonné prêtre de l'Église orthodoxe roumaine de Paris. En juin 1966, le patriarche de Roumanie accorde au prêtre écrivain la croix de patriarchie roumaine, pour ses activités liturgiques et littéraires.

Virgil Gheorghiu a écrit ses derniers livres directement en français.

La vingt-cinquième heure

Ce roman est une remise en question radicale de l'homme du XXe siècle, de son indifférence à autrui, de sa cruauté. La menace de la robotisation de la société y est dénoncée tant dans les totalitarismes hitlériens que dans la démocratie simpliste à l'américaine, sans parler du communisme soviétique, qui n'apparaît qu'en arrière-plan. La politique par catégories et idées toutes faites n'est pas une menace passée, aussi ce livre garde-t-il toute son urgente actualité.

Le roman raconte l'épopée de Iohann Moritz, paysan roumain de Moldavie, qui traverse la Seconde Guerre mondiale comme victime inconsciente de la société arrivée à la 25e heure, quand les individus ne sont plus considérés en tant que tels, mais traités comme membres de catégories ; Iohann Moritz est successivement balotté comme un fêtu de paille entre les Juifs, les Roumains, les Hongrois, les Allemands, et les Américains, chacun le considérant comme élément d'une catégorie à laquelle finalement il n'appartient pas, incapable d'exercer sa liberté d'homme en face d'une société déshumanisée.

«  De toute ma vie, je n'ai désiré que peu de choses : pouvoir travailler, avoir où m'abriter avec ma femme et mes enfants et avoir de quoi manger. C'est à cause de cela que vous m'avez arrêté ? Les Roumains ont envoyé le gendarme pour me réquisitionner -- comme on réquisitionne les choses et les animaux. Je me suis laissé réquisitionner. Mes mains étaient vides et je ne pouvais lutter ni contre le roi ni contre le gendarme qui avait des fusils et des pistolets. Ils ont prétendu que je m'appelle Iacob et non Ion comme m'avait baptisé ma mère. Ils m'ont enfermé avec des juifs dans un camp entouré de barbelés, -- comme pour le bétail -- et m'ont obligé à faire des travaux forcés. Nous avons dû coucher comme le bétail avec tout le troupeau, nous avons dû manger avec tout le troupeau, boire le thé avec tout le troupeau et je m'attendais à être conduit à l'abattoir avec tout le troupeau. Les autres ont dû y aller. Moi je me suis évadé. C'est à cause de cela que vous m'avez arrêté ? Parce que je me suis évadé avant d'être conduit à l'abattoir ? Les Hongrois ont prétendu que je ne m'appelais pas Iacob mais Ion et ils m'ont arrêté parce que j'étais Roumain. Ils m'ont torturé et m'ont fait souffrir. Ensuite ils m'ont vendu aux Allemands. Les Allemands ont prétendu que je ne m'appelais ni Ion ni Iacob, mais Ianos et ils m'ont torturé à nouveau, parce que j'étais Hongrois. Puis un colonel est venu qui m'a dit que je ne m'appelais ni Iacob ni Iankel -- mais Iohann -- et il m'a fait soldat. D'abord il a mesuré ma tête, il a compté mes dents et mis mon sang dans des tubes en verre. Tout cela pour démontrer que j'ai un autre nom que celui dont m'a baptisé ma mère. C'est à cause de cela que vous m'avez arrêté ? Comme soldat, j'ai aidé des prisonniers français à s'évader de prison. C'est pour cela que vous m'avez arrêté ? Lorsque la guerre a pris fin et que j'ai cru que j'aurais, moi aussi, droit à la paix, les Américains sont venus et ils m'ont donné, comme à un seigneur, du chocolat et des aliments de chez eux. Puis, sans dire un mot, ils m'ont mis en prison. Ils m'ont envoyé dans quatorze camps. Comme les bandits les plus redoutables qu'ait jamais connus la terre. Et maintenant je veux moi aussi savoir : pourquoi. »

Œuvres

Voici quelques livres de Virgil Gheorghiu :

  • La Vingt-cinquième Heure (1949)
  • La seconde chance (1952)
  • L'homme qui voyagea seul (1954)
  • Le Peuple des Immortels (1955)
  • Les Sacrifiés du Danube (1957)
  • Saint Jean Bouche d'Or (1957)
  • Les Mendiants de miracles (1958)
  • La Cravache (1960)
  • Perahim (1961)
  • La Maison de Petrodava (1961)
  • La Vie de Mahomet (1963)
  • Les Immortels d' Agapia (1964)
  • La jeunesse du Docteur Luther (1965)
  • De la 25e Heure à l'Heure éternelle (1965)
  • Le Meurtre de Kyralessa (1966)
  • La Tunique de Peau (1966)
  • La Condottiera (1967)
  • Pourquoi m'a-t-on appelé Virgil? (1968)
  • La vie du Patriarche Athénagoras (1969)
  • L'espionne, (1973)
  • Dieu ne reçoit que le dimanche (1975)
  • Les inconnus de Heidelberg, (1977)
  • Le grand exterminateur, (1978)
  • Les amazones du Danube, (1978)
  • Dieu à Paris, (1980)
  • Mémoires: Le témoin de la vingt-cinquième heure,(1986)
  • Portail de la Roumanie Portail de la Roumanie
  • Portail de la littérature Portail de la littérature
Ce document provient de « Virgil Gheorghiu ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Constantin Virgil Gheorghiu de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Constantin Virgil Gheorghiu — (15 de septiembre de 1916 22 de junio 1992, París, Francia), fue un escritor rumano, conocido mayoritariamente por su novela de 1949: La hora 25. Contenido 1 Vida 2 La Hora 25 3 Libros …   Wikipedia Español

  • Constantin Virgil Gheorghiu — (* 15. September 1916 in Valea Albă, Rumänien; † 22. Juni 1992 in Paris) war ein rumänischer Schriftsteller. Nach dem Studium der Philosophie in Bukarest und der protestantischen Theologie in Heidelberg wurde er als rumänischer Ministerialbeamter …   Deutsch Wikipedia

  • Constantin Virgil Gheorghiu — C.V. Gheorghiu Constantin Virgil Gheorghiu (September 15, 1916 – June 22, 1992, Paris, France) was a Romanian writer, best known for his 1949 novel, The 25th Hour. Contents 1 Life …   Wikipedia

  • Virgil gheorghiu (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Constantin Virgil Gheorghiu est un écrivain roumain, auteur notamment du roman La 25e heure. Virgil Gheorghiu est un poète, pianiste et critique musical… …   Wikipédia en Français

  • Virgil Gheorghiu — may refer to: *Constantin Virgil Gheorghiu, novelist *Virgil Gheorghiu (avant garde poet), poet and pianist who was immortalised in the work of Geo Bogza …   Wikipedia

  • Virgil Gheorghiu — Pour les articles homonymes, voir Virgil Gheorghiu (homonymie) et Gheorghiu (homonymie). Virgil Gheorghiu …   Wikipédia en Français

  • Virgil Gheorghiu (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Constantin Virgil Gheorghiu est un écrivain roumain, auteur notamment du roman La 25e heure. Virgil Gheorghiu est un poète, pianiste et critique musical… …   Wikipédia en Français

  • Virgil Gheorgiu — Virgil Gheorghiu Pour les articles homonymes, voir Virgil Gheorghiu (homonymie) et Gheorghiu (homonymie). Constantin Virgil Gheorghiu est un écrivain roumain. Prêtre orthodoxe et fils de prêtre, né le 15 septembre 1916 à Valea Albă, en Moldavie,… …   Wikipédia en Français

  • Gheorghiu — is a Romanian or Greek surname, of Greek language origin. The Romanian name is spelled Gheorghiu . The Greek form Γεωργίου is often Romanized in other ways such as Gheorghiou or Georgiou . The surname is patronymic (Greek genitive), meaning son… …   Wikipedia

  • Gheorghiu — (homonymie) Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Gheorghiu est un nom de famille d origine roumaine porté par les personnes notables suivantes : Angela Gheorghiu est une soprano roumaine …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.