Concerto pour orchestre (Bartók)


Concerto pour orchestre (Bartók)

Concerto pour orchestre de Bartók

Sommaire

Histoire

Composition

En 1940, Béla Bartók, fuyant le nazisme arrive aux États-Unis. Il n’y est pas heureux, n’appréciant pas le pays, se trouvant face à de sérieuses difficultés financières et, surtout, supportant mal l’éloignement de son pays. Dès fin 1942, une leucémie est diagnostiquée ; il doit alors renoncer à ses concerts.

Alors qu’il refuse l’aide financière de ses amis, la Société des auteurs américains le prend en charge et, grâce au chef d’orchestre Serge Koussevitzky, lui commande une nouvelle œuvre, le Concerto pour orchestre, auquel il travaille d’août à octobre 1943. La première a lieu au Carnegie Hall de New-York le 1er décembre 1944 par l'orchestre symphonique de Boston, il écrit : « …l'exécution était excellente. Koussevitzky est très enthousiaste au sujet du morceau, et indique que c'est « le meilleur morceau orchestral des 25 dernières années” ».

Analyse

Le terme de concerto implique depuis le XVIIIe siècle un instrument soliste avec l’orchestre l’accompagnant. Mais on peut porter au crédit de Béla Bartók d’avoir inventé un modèle avec ce Concerto pour orchestre. Ici, chaque groupe est traité de façon concertante faisant montre de sa virtuosité : dans le fugato du premier mouvement (cuivres), le thème principal du dernier mouvement (cordes) ou le second mouvement dans lequel les paires d’instruments s’échangent consécutivement les passages brillants (tout d’abord, après une introduction de caisse claire, deux bassons goguenards à la sixte, puis deux hautbois caqueteurs à la tierce, deux clarinettes volubiles à la septième, deux flûtes claires et transparentes à la quinte, et enfin deux trompettes bouchées, qui nasillent à la seconde).

Béla Bartók nota à propos du Concerto pour orchestre: « L’atmosphère générale de l’ouvrage – mis à part le deuxième mouvement – présente une graduelle progression allant de l’austérité du premier mouvement et du lugubre chant de mort du troisième vers l’affirmation de la vitalité du dernier… »

Quant à Ernest Ansermet, il a dit du Final qu’ « il court à la coda, une coda vertigineuse : comme un grand coup de vent, des vagues de cordes aux couleurs phosphorescentes semblent emporter des bribes de la fugue jusqu’à ce que le thème de celle-ci éclate dans toute sa grandeur aux cuivres »[1]

Orchestration

  • 3 flûtes (3è=piccolo), 3 hautbois (3è=cor anglais), 3 clarinettes (3è=clarinette basse), 3 bassons (3è=contrebasson); 4 cors, 3 trompettes, 3 trombones, 1 tuba
  • timbales et percussion (cymbales, tam-tam, triangle, grosse caisse, caisse claire
  • 2 harpes
  • cordes

Mouvements

  1. Introduzione. Andante Non Troppo
  2. Giuoco Delle Coppie. Allegretto Scherzando
  3. Elegia. Andante Non Troppo
  4. Intermezzo Interrotto. Allegretto
  5. Finale. Pesante, Presto

Durée d'exécution

38 minutes

Discographie

La première version est celle de Serge Koussevitzky en 1944 (enregistrement d'un concert radiophonique fait moins d'un mois après la création de l'œuvre). En 2007, il existe plus d'une soixantaine d'enregistrements du concerto[2].

Les références (seuls y sont cités les enregistrements primés[3]):

Autres enregistrements notables :

Liens externes

Histoire de l'oeuvre par Radio France

Notes et références

  1. Ansermet, E, Les Fondements de la musique dans la conscience humaine, et autres écrits, Robert Laffont, 1989.
  2. Friédérich S, Le concerto pour orchestre de Bartók, Classica-Repertoire, octobre 2007, p70-73
  3. Biojout JP, F Pascal, Guide des CD récompensés, Bleu nuit éditeurs
  • Portail de la musique classique Portail de la musique classique
Ce document provient de « Concerto pour orchestre de Bart%C3%B3k ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Concerto pour orchestre (Bartók) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Concerto pour alto (Bartók) — Le concerto pour alto Sz. 120, BB 128 de Béla Bartók fut composé en juillet août 1945, à Saranac Lake dans l état de New York, alors que le compositeur était en phase terminale d une leucémie. Il s agit d une commande de l altiste William… …   Wikipédia en Français

  • Concerto Pour Orchestre De Bartók — Sommaire 1 Histoire 1.1 Composition 2 Analyse 2.1 Orchestration 2.2 Mouvements …   Wikipédia en Français

  • Concerto pour orchestre de Bartok — Concerto pour orchestre de Bartók Sommaire 1 Histoire 1.1 Composition 2 Analyse 2.1 Orchestration 2.2 Mouvements …   Wikipédia en Français

  • Concerto pour orchestre de bartók — Sommaire 1 Histoire 1.1 Composition 2 Analyse 2.1 Orchestration 2.2 Mouvements …   Wikipédia en Français

  • Concerto Pour Orchestre — Même si un concerto est normalement une pièce musicale pour un ou plusieurs instruments accompagnés d’un orchestre, plusieurs compositeurs ont écrit des œuvres au titre apparemment contradictoire de concerto pour orchestre. Ce titre a été choisi… …   Wikipédia en Français

  • Concerto pour orchestre de Bartók — Le Concerto pour orchestre de Béla Bartók est une œuvre composée en 1943. Sommaire 1 Histoire 1.1 Composition 2 Analyse 2.1 Orchestration …   Wikipédia en Français

  • Concerto pour orchestre — Même si un concerto est normalement une pièce musicale pour un ou plusieurs instruments accompagnés d’un orchestre, plusieurs compositeurs ont écrit des œuvres au titre apparemment contradictoire de concerto pour orchestre. Ce titre a été choisi… …   Wikipédia en Français

  • Concerto pour violon nº 2 de Bartók — Concerto pour violon n° 2 Genre Concerto Nb. de mouvements 3 Musique Béla Bartok Durée approximative trente neuf minutes Dates de composition 1937 1938 Dédicataire Zoltan Székely …   Wikipédia en Français

  • Concerto pour piano n° 3 de Bartók — Le Concerto pour piano n° 3 de Bartok, Sz 119 est un concerto pour piano et orchestre de Béla Bartók. Dernier des concertos pour piano, il est écrit par le compositeur en 1945. Sommaire 1 Contexte biographique 2 Orchestration 3 Forme …   Wikipédia en Français

  • Concerto pour piano n° 2 de Bartók — Le Concerto pour piano n° 2 de Bartok Sz 95, BB 101 (1930 1931) est un concerto pour piano et orchestre de Béla Bartók. Composition des plus accessibles du compositeur, il reste un des concerti de piano les plus difficiles du répertoire. Son… …   Wikipédia en Français