Abolition des prisons


Abolition des prisons

Abolitionnisme (prison)

L'abolitionnisme est un courant de pensée qui vise la suppression de l'esclavage. Par extension, on utilise le terme pour tous mouvements qui cherchent la suppression d'une institution ou d'une loi. On parle par exemple de l'abolition de la peine de mort, de la torture, du travail, des privilèges, etc.

Cet article concerne les mouvements ou organisations qui prônent l'abolition des prisons.

Sommaire

Critiques de l'institution carcérale

Les abolitionnistes la contestent en trois points :

  • réinsérer, rééduquer : libéré, le délinquant est encore moins apte à vivre avec les autres (phénomène de socialisation carcérale, « prisonisation »)
  • réparer les victimes : la prison est de l'ordre de la vengeance, non de la réparation
  • protéger la société : la prison génère des criminels et devient une sorte d'« école du crime ».

Loïc Wacquant et Thomas Mathiesen firent remarquer dans leurs théories que la prison est génératrice de troubles mentaux graves, les criminels ayant du pouvoir (argent ou pouvoir) vont moins en prison que les autres (injustice) et que les mineurs incarcérés peuvent y cotoyer la grande délinquance.

Historique

Raisonnance politique

Une partie du mouvement abolitionniste appuie sa critique sur une vision révolutionnaire. Selon la conception marxiste ou libertaire, la prison défendrait les intérêts économiques et politiques des classes supérieures.

Le mouvement abolitionniste est donc principalement représenté aujourd'hui dans l'extrême-gauche.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du droit Portail du droit
  • Portail de la politique Portail de la politique
Ce document provient de « Abolitionnisme (prison) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Abolition des prisons de Wikipédia en français (auteurs)