Coloni


Coloni
Coloni.gif

Coloni est une écurie de sport automobile italienne qui a notamment disputé de 1987 à 1991 le championnat du monde de Formule 1. L'écurie a décroché 21 qualifications en Grand Prix mais n'a jamais réussi à inscrire de point en championnat du monde. Le meilleur résultat est une 8e place (Tarquini au Canada 1988) et la meilleure qualification une 15e place sur la grille (Moreno au Portugal 1989).

Historique

La Coloni FC188B de 1988 de Roberto Moreno à Donington en 2008

Enzo Coloni débute en championnat de Formule 1 en 1987 avec l'ambition de faire aussi bien que l'autre Enzo, pas Ferrari bien sûr, mais Osella. La démonstration est loin d'être flagrante, ni en 1987, ni l'année suivante. Coloni n'a jamais eu les moyens financiers pour développer la FC 187 dont le châssis était trop lourd pour le V8 Cosworth. En 9 Grand Prix disputés (sur FC 187,FC 188 et FC 188B), Gabriele Tarquini n'obtient qu'une 8e place au Grand Prix du Canada 1988 comme meilleur résultat.

Coloni a déjà remporté le championnat d'Italie de Formule 3, et ne veut pas rester sur ces déceptions. Pour 1989, il débauche Christian Vanderpleyn de chez AGS pour qu'il crée la FC 189, motorisée par un Cosworth V8 DFR. Vanderpleyn amène dans ses valises le pilote brésilien Roberto Moreno, rencontré chez AGS et qui vient de passer l'année 1988 en tant que pilote essayeur chez Ferrari. La saison semble dès lors devoir être meilleure que les campagnes précédentes, mais Coloni commet l'erreur d'engager une seconde voiture pour Pierre-Henri Raphanel alors qu'il n'obtient pas la fourniture gratuite de ses pneumatiques Pirelli. Le budget développement se trouve alors considérablement grêvé par cette dépense imprévue et jamais l'équipe ne sera en mesure de se sortir de l'épreuve des pré-qualifications.

En 1990, à la surprise générale, Coloni repart en campagne, qui plus est associé avec le constructeur Subaru qui vient de prendre 51% de participation dans l'écurie. Subaru n'est pas en mesure de développer un moteur de F1 dès l'entâme du championnat et sous-traite alors un Flat 12 à Motori Moderni, l'officine de Carlo Chiti, Subaru pensant concevoir un V12 dans le courant de la saison. Bertrand Gachot est recruté à la place de Moreno parti chez EuroBrun et les Pirelli sont remplacés par des GoodYear. Coloni, conscient de son péché d'orgueil de l'année passée n'engage qu'une seule voiture, la FC 189B. La première partie de la saison est une catastrophe, Gachot n'arrive jamais à se pré-qualifier. Subaru, conscient de s'être fourvoyé au sein de cette association et ne voulant pas ruiner sa réputation sportive en devenir, jette l'éponge et Coloni retrouve le V8 Cosworth (la monoplace devient alors FC 189C). Gachot réussit à se pré-qualifier aux Grands Prix de Belgique et d'Italie, mais les qualifications restent un écueil insurmontable.

En 1991, Gachot part chez Jordan Grand Prix tandis que Coloni lance la C4, une évolution mineure de la piètre FC 189C et recrute le pilote portugais Pedro Chaves fils du directeur de la fédération portugaise de sport automobile. Chaves amène avec lui les deniers des grandes entreprises portugaises (Vins Mateus et Pétrole Galp). Toutefois le budget de l'écurie est comparable à celui d'une écurie moyenne en Formule 3000. Il ne faut pas s'attendre donc à une saison mirobolante. Ni Chaves, ni l'illustre inconnu japonais Hattori qui le remplace lors des deux derniers Grands Prix de l'écurie ne parviendront à qualifier la monoplace. Coloni, exsangue, cède avant la fin de la saison son équipe au fantasque créateur de mode italien Andrea Sassetti.

Sassetti souhaite se servir de la F1 comme vitrine publicitaire pour son entreprise. S'il conserve Enzo Coloni comme directeur technique, il rebaptise l'écurie Andrea Moda. Sassetti pense pouvoir disputer la saison 1992 avec les châssis Coloni C4. Mais la FISA lui rappelle qu'en tant que nouvelle équipe engagée, Andrea Moda doit présenter un châssis inédit. Dès ses débuts, l'écurie se trouve donc confrontée à des problèmes financiers et de développement imprévus et insurmontables : elle ne bouclera pas l'ensemble de la saison puis disparaîtra définitivement.

Début 2006, Le Fisichella Motor Sport, écurie fondée par le pilote de Formule 1 Giancarlo Fisichella en 2005 pour participer au championnat d'Italie de Formule 3000 diversifie son activité en rachetant l'écurie Coloni qui était engagée en GP2 Series. En GP2, l'équipe italienne court sous le nom de FMS International. Depuis 2010, l'écurie recourt sous son nom originel Scuderia Coloni. L'écurie appartient à Paolo Coloni, ancien pilote et fils d'Enzo Coloni qui dirige l'écurie sur le terrain.

Résultats en championnat du monde de Formule 1

Saison Écurie Châssis Moteur Pneus Pilotes Qualifications Points inscrits Classement
1987 Coloni Racing FC 187 Cosworth V8 Goodyear Drapeau de l'Italie Nicola Larini 1 0 n.c.
1988 Coloni Racing FC 188
FC 188B
Cosworth V8 Goodyear Drapeau de l'Italie Gabriele Tarquini 8 0 n.c.
1989 Coloni F1 Team FC 188B
FC 189
Cosworth V8 Pirelli Drapeau du Brésil Roberto Moreno
Drapeau de l'Italie Enrico Bertaggia
Drapeau de la France Pierre-Henri Raphanel
12 0 n.c.
1990 Coloni Racing FC 189B
FC 189C
Motori Moderni-Subaru
12 à plat
Cosworth V8
Pirelli Drapeau de la France Bertrand Gachot 0 0 n.c.
1991 Coloni Racing C4 Cosworth V8 Goodyear Drapeau du Portugal Pedro Chaves
Drapeau du Japon Naoki Hattori
0 0 n.c.

Lien externe

(en) Coloni sur F1 Rejects


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Coloni de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Coloni — Enzo Coloni Racing Systems База …   Википедия

  • Coloni C4 — Category Formula One Constructor Coloni Designer(s) Christian Vanderpleyn Technical specifications Chassis carbon fibre monocoque …   Wikipedia

  • Coloni C3 — Coloni C3/C3B/C3C …   Википедия

  • Coloni C4 — Coloni C4 …   Википедия

  • Coloni — steht für: Coloni Motorsport, italienischer Rennstall Coloni (Formel 1), Formel 1 Engagement dieses Rennstalls Coloni ist der Familienname von: Michel Louis Coloni (* 1927), Alterzbischof von Dijon Diese S …   Deutsch Wikipedia

  • COLONI — vicorum incolae, πάροικοι, apud Recentiores, licet non omnino essent servi, adscriptitii tamen ac servilis conditionis fuêre, culturae agrorum ad certa loca addicti, Unde, apud Bignonium, p. 197. 201. 202. ubi variae Formulae prostant, diserte… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Colōni — (lat.), Mehrzahl von Colonus (s.d.); C. ecclesiarum, Bauern, die zur Bestellung der Kirchenäcker verpflichtet sind …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Coloni C3 — Roberto Morenos Coloni C3 von 1989 (Grafik) Der Coloni C3 war ein Formel 1 Rennwagen des italienischen Teams Coloni, der 1989 eingesetzt wurde. Es war das letzte Auto, mit dem Coloni an einem Formel 1 Rennen teilnahm. Der C3 bildete die Grundlage …   Deutsch Wikipedia

  • Coloni C4 — Nahezu ohne Sponsoraufkleber: Der Coloni C4. Der Coloni C4 war ein Formel 1 Rennwagen des italienischen Teams Coloni, der 1991 zu 15 Großen Preisen gemeldet wurde. Er war das erfolgloseste Fahrzeug des Jahres, da es wegen regelmäßiger… …   Deutsch Wikipedia

  • Coloni — The word coloni can mean more than one thing: it is the short name of Enzo Coloni Racing Car Systems, or Coloni Motorsport it is the plural of colonus, a type of Roman tenant farmer sharecroppers This disambiguation page lists articles associated …   Wikipedia