Cognomen


Cognomen

Le cognomen (au pluriel cognomina) est le surnom d'un Romain de l’Antiquité. Après le prénom et le nom de famille (gentilice), il constituait généralement le troisième nom des tria nomina traditionnels du citoyen romain.

Sommaire

Signification du cognomen

Un trait physique ou une origine furent à l'origine des premiers surnoms : Calvus (le chauve), Varus (le boîteux), Verrucosus (qui a une verrue), Flaccus (aux oreilles tombantes), Caecus (l'aveugle), Strabo (le louche), Sabinus (le Sabin), etc. Un exploit militaire pouvait valoir un surnom honorifique : Capitolinus, Torquatus, Coriolanus. Enfin, la truculence romaine et une certaine auto-dérision mirent aussi en usage divers surnoms peu flatteurs : Crassus (le sale), Brutus (l'idiot), Caudex (la bûche - au figuré, l'idiot), Paullus (le chétif), Balbus (le bègue)

Les femmes pouvaient avoir un cognomen, qui suivait leur nom de famille : Secunda, Tertia, Fausta, Maior.

Historique de l’usage

L’usage du cognomen apparaît dans l’épigraphie latine à la fin du IVe siècle av. J.-C., avec P. Cornelius Scapula[1], mais il se limite à l’aristocratie, où il devint d'un usage héréditaire, comme le prénom qui passait de père en fils ainé, ce qui engendra la répétitivité des tria nomina d'une génération à l'autre. On se mit à ajouter un second surnom pour distinguer les individus[2].

En 240 av. J.-C., les consuls prirent un décret qui restreignit la transmission du surnom au seul fils ainé[3]. Le surnom devint représentatif de chaque branche de la gens, comme par exemple chez les Scipions : Africanus, Asiaticus, Nasica.

Dans la seconde moitié du IIe siècle av. J.-C. l’usage du cognomen s’étend à d’autre couches sociales, par imitation de l’aristocratie, jusqu’à se généraliser à toutes les classes sociales libres à la fin de la république. À partir de la fin du IIe siècle av. J.-C., les affranchis récupèrent leur ex-nom d’esclave comme cognomen. En 45 av. J.-C., la Lex Iulia Municipalis impose pour le recensement des citoyens romains l’usage des tria nomina, et donc consacre l’usage général du ‘’cognomen’’ pour tous les Romains libres. L’usage du nom de famille et du cognomen perdure dans la période impériale[2].

Notes

  1. CIL I 2835
  2. a et b Mireille Cébeillac-Gervasoni, Maria Letizia Caldelli, Fausto Zevi, Épigraphie latine, Armand Colin, 2006, (ISBN 2200217749), pp. 66-67
  3. Dion Cassius, Fragments des livres I à XXXVI, CLV

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cognomen de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • cognomen — COGNÓMEN s. v. nume, poreclă, supranume. Trimis de siveco, 18.11.2008. Sursa: Sinonime  cognómen s. n., pl. cognómene Trimis de siveco, 21.01.2008. Sursa: Dicţionar ortografic  COGNÓMEN s.n. Al treilea nume al unei persoane, care arată familia …   Dicționar Român

  • cognomen — ● cognomen nom masculin (latin cognomen) Chez les Romains, surnom donné à l origine à un individu, en souvenir d une action d éclat, ou à cause d une particularité généralement physique (le cognomen est ensuite devenu héréditaire) …   Encyclopédie Universelle

  • Cognomen —   das, s/...mina, im lateinischen Namenssystem der dritte Bestandteil des Gesamtnamens (z. B. Gaius Iulius »Caesar«). Zunächst der Benennung einzelner Personen dienend, wurde das Cognomen später erblich und bezeichnete einzelne Zweige einer… …   Universal-Lexikon

  • cognomen — (Del lat. cognōmen, ĭnis). m. Sobrenombre usado en la antigua Roma para destacar rasgos físicos o acciones de una persona, que se extendía a su familia o gentes afines …   Diccionario de la lengua española

  • Cognomen — Cog*no men, n. [L.: co + (g)nomen name.] 1. The last of the three names of a person among the ancient Romans, denoting his house or family. [1913 Webster] 2. (Eng. Law) A surname. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Cognōmen — (lat.), Zu od. Beiname, s. u. Name; daher Cognominiren, Einem einen Zunamen geben, u. Cognomination, die Ertheilung eines Zu od. Beinamen …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Cognōmen — (lat.), Zuname, s. Name …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Cognomen — Cognōmen (lat.), Familienname, s. Name …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Cognomen — Cognomen, Beiname, bei den Römern der Familienname zum Unterschiede von dem Geschlechte (gens); z.B. in L. Junius Brutus ist Lucius der Personenname, Junius der Name des Geschlechts, Brutus der der Familie; so M. Portius Cato etc …   Herders Conversations-Lexikon

  • Cognomen —    • Cognōmen,          см. Nomen, Имя, II …   Реальный словарь классических древностей

  • cognomen — I noun appelation, appellative, byname, byword, denomination, designation, name, nickname, sobriquet, style II index call (title), sobriquet, term (expression) …   Law dictionary