Cockney


Cockney
L'église St Mary-le-bow sur Cheapside.

Le terme cockney désigne les Londoniens issus de la classe ouvrière et habitant l'est de la ville, ainsi que leur argot. Selon la tradition, ce mot qualifie, au sens strict, ceux qui pouvaient entendre sonner les cloches de Bow, c'est-à-dire les cloches de l'église St Mary-le-Bow. Celles-ci furent muettes de la Seconde Guerre mondiale jusqu'en 1961.

Sommaire

Origine du mot

Le mot cockney fut employé pour la première fois au début du XVIIe siècle par Samuel Rowlands dans sa satire The Letting of Humours Blood in the Head-Vaine où il fait référence à un « Bow-Bell Cockney ».

Selon le dictionnaire Webster's New Universal Unabridged Dictionary, le mot cockney pourrait dériver de l'expression française « Pays de Cocagne », expression que les Normands utilisaient pour désigner Londres, lieu d'oisiveté et de luxe. Une autre étymologie possible est celle de l'expression formée à partir de cock (coq) et egg (œuf), désignant un œuf mal formé (1362), puis au sens figuré une personne ignorant les coutumes locales (1521).

La région recouverte par le terme cockney, au sens indiqué dans l'introduction, a varié au fur et à mesure.

Le parler cockney

L'accent

Le cockney désigne aussi la façon de parler des Cockneys. C'est un accent très populaire en ce sens qu'il dénote une classe sociale basse. Les caractéristiques du cockney speech sont les suivantes :

Tout d'abord, on retrouve des composants régionaux qui dénotent le sud et le sud-est:

  • les a sont prononcés graves et longs avant les consonnes affriquées: grass [grɑ:ss], gaff [gɑ:f], etc.
  • l'accent est non-rhotique, c'est-à-dire que les R finals ne se prononcent qu'à la liaison, comme en anglais standard.
    • winner [wɪnə], the winner is [ðəwɪnəʁɪs].
    • door [do:], door opening [do:ʁəʊpnɪŋ]
  • Le R silencieux peut venir se prononcer là où il n'est pas écrit. data=dater
    • data [deɪtə], data analysis [deɪtəʁənælɪsɪs] → Il s'agit d'un "r" de liaison entre deux voyelles.

Au niveau des consonnes, on retrouve certains similitudes avec l'accent français:

  • th sourd θ se prononce souvent comme f. Exemple : breath, prononcé [bref]
  • th sonore ð se prononce souvent comme v. Exemple : breathe prononcé [bri:v]
  • Le h initial tombe fréquemment. head prononcé [ed]

Ces réalisations peuvent se retrouver dans d'autres accents régionaux.

Il y a cependant deux détails qui indiquent infailliblement un parler de Londres :

  • Le l final ou précédant une consonne est réduit à un dark L très marqué, proche d'un [o] ou d'un [ʊ]. milk se prononcera [mɪok].
  • Le goat split est un phénomène complexe qui affecte l'ouverture de la diphtongue /əʊ/, la faisant se rapprocher de /aʊ/. Ainsi, know tendra vers now, tandis que le [aʊ] de now sera aplati en un [a:]. Cette ouverture est une division (split) du phonème car il ne l'affecte pas toujours : ainsi on pourra assister à la différenciation de deux homophones, par exemple holy et wholly qui se réaliseront respectivement [həʊli] et [hɑʊli]. (sans considérer la chute du h, cf supra.)
  • Les voyelles longues sont diphtonguées. Exemple : fleece, prononcé [fleɪs]

Les diphtongues fermantes ont également une distribution particulière en anglais de Londres, encore plus marquée en Cockney :

  • /eɪ/ ~> /aɪ/
  • /aɪ/ ~> /ɑɪ/ ; /ɔɪ/
  • /ɔɪ/ ~> /oɪ/

C'est ce que l'on appelle le diphthong shift. Ainsi, bee bay buy boy se prononcera [bi: beɪ baɪ bɔɪ] en anglais standard, et [beɪ baɪ bɑɪ boɪ] en Cockney. Ce décalage des diphtongues se retrouve aussi dans d'autres accents, notamment le Brummie (Birmingham).

  • L'ouverture de la voyelle [ʌ] est sensible.

London se prononcera [landn].

  • Le O long a tendance à se fermer.

Door sera réalisé plus proche de [do:] que du [dɔ:] standard.

  • Parfois, la voyelle de lot se fermera.

On peut l'entendre dans certains mots, comme cloth [clo:f] et stop [sto:p].

Cette consonne [ʔ] correspondant à l'attaque d'une voyelle vient remplacer le t en position médiane ou finale. Butter se dira [baʔə], mate [maɪʔ]. Ceci n'est pas typique de Londres mais dénote un parler des classes populaires. Tony Blair a pu être critiqué pour essayer d'émailler son discours de coups de glotte dans un but purement démagogique.

Le rhyming slang

Les personnes parlant cockney utilisent volontiers le cockney rhyming slang, qui est un argot aux expressions imagées. Comme son nom l'indique, cet argot se base sur des rimes, mais ces rimes sont sous-entendues dans la pratique: l'idée de départ est de faire correspondre à tout mot une paire de mots avec laquelle il rime, puis de supprimer le second mot de la paire dans le langage parlé. Ex: stairs rimera avec apples and pears, et on dira donc apples pour dire escaliers. De même phone rimera avec dog and bone et dog voudra dire téléphone.

En pratique, le cockney n'utilise pas le rhyming slang à foison. Aussi sa surutilisation est souvent révélatrice d'une contrefaçon de l'accent, ce qu'on appelle parfois le mockney, adopté par nombre d'acteurs, de chanteurs, etc.

L'accent cockney et le rhyming slang sont également très présents en Australie, beaucoup d'Australiens anglo-saxons descendant directement des Cockneys.

Cockneys célèbres

Personnalités

Fictions

  • Eliza Doolittle, dans Pygmalion de George Bernard Shaw, aussi dans My Fair Lady de George Cukor ;
  • Dans le film Austin Powers dans Goldmember, Austin et son père, alors entourés d'Américaines, décident d'utiliser le parler argot d'autrefois, c'est-à-dire le cockney, pour que celles-ci ne puissent divulguer ce qu'ils vont se dire. Le dialogue qui s'ensuit devient en effet incompréhensible pour les Américaines comme pour le public ;
  • Jack Dawkins ou The Artful Dodger dans Oliver Twist de Charles Dickens ;
  • Tim Roth dans Lie to me
  • Lauren Socha dans le rôle de kelly dans la série TV fantastique sur la jeunesse anglaise "Misfits" ;

Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cockney de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cockney — ist als ein Spottname für die Bürger von London geprägt worden und eine Bezeichnung für ihren englischen Dialekt geworden. Im engeren Sinne bezeichnet man als Cockneys jedoch nur jene Menschen, die in Hörweite der Glocken der Kirche St Mary le… …   Deutsch Wikipedia

  • cockney — [ kɔknɛ ] n. et adj. • 1750 « Londonien »; mot angl. cocken ey, pour cocken egg « œuf de coq », sobriquet du Londonien ♦ Londonien caractérisé par son langage populaire (celui de l East End). Les cockneys. N. m. (1933) Ce langage. « Une fille des …   Encyclopédie Universelle

  • Cockney — UK [ˈkɒknɪ] / US [ˈkɑknɪ] or Cockney UK / US noun Word forms cockney : singular cockney plural cockneys 1) [countable] someone born in the east end (= eastern central part) of London, especially a working class person 2) [uncountable] a type of… …   English dictionary

  • cockney — UK [ˈkɒknɪ] / US [ˈkɑknɪ] or Cockney UK / US noun Word forms cockney : singular cockney plural cockneys 1) [countable] someone born in the east end (= eastern central part) of London, especially a working class person 2) [uncountable] a type of… …   English dictionary

  • Cockney — Cock ney (k[o^]k n[y^]), n.; pl. {Cockneys} ( n[i^]z). [OE. cocknay, cokenay, a spoiled child, effeminate person, an egg; prob. orig. a cock s egg, a small imperfect egg; OE. cok cock + nay, neye, for ey egg (cf. {Newt}), AS. [ae]g. See 1st… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Cockney — (engl., spr. Kacknih), Spitzname der Londoner Spießbürger, welche nie aufs Land gekommen sind. Der Name soll von einem Londoner herrühren, welcher, als er, zum ersten Male auf das Land gekommen, einen Hahn krähen hörte, meinte, der Hahn wiehere… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Cockney — Cock ney, a. Of or relating to, or like, cockneys. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Cockney — (engl., spr. kócknĭ), alter Spitzname für die untern Klassen von London, die das Anlaut h fälschlich auslassen oder anfügen. Das Wort begegnet seit Chaucers Zeit (cokenei, »Hennenei«, vgl. Murrays »Dictionary«) und bezeichnet ursprünglich einen… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Cockney — (spr. nĭ), alter Spitzname der Londoner, wahrscheinlich nach dem Land of Cockeign (Pays de Cocagne, s. Cuccagna), mit welchem London wegen seines Luxus verglichen wurde …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Cockney — (Kockni), Spitzname der alten Londoner, welche niemals außerhalb der Stadt gewesen; die Ableitung des Namens ist unsicher …   Herders Conversations-Lexikon

  • cockney — c.1600, usually said to be from rare M.E. cokenei, cokeney spoiled child, milksop (late 14c.), originally cokene ey cock s egg (mid 14c.). Most likely disentangling of the etymology is to start from O.E. cocena cock s egg genitive plural of coc… …   Etymology dictionary