Camp de travail


Camp de travail

Un camp de travail est une forme de camp de concentration destinée à la pratique du travail forcé voire de l'esclavage de masse.

Sommaire

Les camps de Goulag (URSS)

Les camps correctionnels de travail du Goulag soviétiques qui ont existé à l'ère stalinienne sont parmi les camps de travail les plus connus dans l'histoire. On y dénombrait plusieurs millions de prisonniers. Situés essentiellement en Sibérie, ils étaient connus pour leurs conditions climatiques extrêmes.

La Première Guerre mondiale

France

Des camps de travail ont été établis à Blangy-sur-Bresle au lieu-dit « Les Tranchées », à Saigneville et dans la forêt de Crécy afin de faire travailler les coolies, paysans chinois exploités sous contrat, pendant la première Guerre Mondiale. Interdits de contacts avec la population française, ils sont sous surveillance de soldats britanniques ou français. Ils seront ensuite envoyés dans les tranchées comme simple ouvriers, les contrats signés avec l'impératrice Cixi interdisant de les utiliser dans le conflit. Plus de 20 000 meurent en Europe, environ 800 sont enterrés au cimetière chinois de Nolette.

La Seconde Guerre mondiale

Allemagne nazie

Buchenwald 1945

Des camps de travail ont été créés par les nazis durant la Seconde Guerre mondiale. Ils étaient à la fois destinés à exploiter la main d'œuvre constituée par les prisonniers, tout en maintenant délibérément ces personnes dans un état de dénuement physique et moral destiné à briser leur volonté et leur santé, l'objectif affiché étant d'en faire mourir un maximum ce qui les rapproche des camps d'extermination.

Des camps de travail forcé étaient réservés aux Juifs avant leur déportation et leur extermination à Auschwitz. Ainsi le Judenlager des Mazures, dans les Ardennes de France et dont tous les Juifs avaient été emmenés de force depuis Anvers (Belgique). Son histoire est arrachée à l'oubli depuis des recherches entamées en 2002. Le travail forcé des jeunes filles a aussi eu lieu dans les Ardennes.

Il existait aussi des camps de travail près des camps de concentration, tel celui de Bobrek près du complexe d'Auschwitz-Birkenau, dont est sortie Simone Veil, où le travail étant accompli à l'intérieur, les conditions de vie étaient moins rudes que dans le camp principal.

Japon shōwa

Selon une étude conjointe de plusieurs historiens dont Zhifen Ju, Mitsuyoshi Himeta, Toru Kibo and Mark Peattie, plus de dix millions de civils chinois furent mobilisés de 1935 à 1945 par la Kōa-in (Agence de développement de l’Asie orientale) pour le travail forcé au Manchukuo[1].

D'autre part, selon des documents retrouvés à la librairie du Congrès des États-Unis on estime qu’à Java, entre quatre et dix millions de romusha (travailleurs manuels) furent forcés de travailler pour les militaires japonais[2]. Près de 270 000 de ces travailleurs javanais furent envoyés vers d’autres régions de la Sphère de coprospérité de la grande Asie orientale. Seuls 52 000 furent finalement rapatriés à Java, ce qui laisse entendre que le taux de mortalité fut de 80 %.

Dans le territoire des actuelles Thaïlande et Birmanie, les Japonais ont aussi utilisé des civils et des prisonniers de guerre, particulièrement des Britanniques, des Australiens et des Indiens, dans des conditions de survie à peine imaginables, pour construire la Voie ferrée de la mort. Ces camps de travail ont été rendus célèbres par l'œuvre de Pierre Boulle, Le Pont de la rivière Kwaï, et plus récemment et de façon plus réaliste dans le film Chungkai, le camp des survivants de David L. Cunningham.

Actuellement

Au XXIe siècle, il existe toujours des camps de travail dans quelques pays, comme la Chine (voir la Liste des laojiaos en République populaire de Chine). Aux États-Unis la pénalisation de la misère pratiquée, alliée au coût de la vie dans les prisons, contraint de nombreux prisonniers à travailler. En France, les bagnes ont été abolis en 1938 ; aujourd'hui le salaire minimum pour les détenus oscille de 44 à 48% du SMIC dont 20% sont encore prélevés.


Notes

Voir aussi

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Camp de travail de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Camp De Travail — Un camp de travail est une forme de camp de concentration destinée à la pratique du travail forcé voire de l esclavage de masse. Sommaire 1 Les camps de goulag russes 2 La Seconde Guerre mondiale 2.1 Allemagne nazie …   Wikipédia en Français

  • Camp de travail — ● Camp de travail lieu de détention où les condamnés sont astreints à des travaux forcés …   Encyclopédie Universelle

  • Camp de travail des prisonniers russes de Bosfagne — 50°29′38″N 6°08′01″E / 50.49389, 6.13361 …   Wikipédia en Français

  • Camp de travail de Masanjia — Traduction à relire Masanjia Labor Camp → …   Wikipédia en Français

  • Trawniki (camp de travail forcé) — 51°07′53″N 23°00′54″E / 51.13139, 23.015 Trawniki (Voïvodie de Lublin) est un terme polys …   Wikipédia en Français

  • Janowska (camp de travail force) — Janowska Janowska était un camp d extermination à Lviv. Source (de) Cet article est partiellement ou en totalité issu d’une traduction de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « KZ Janowska ». Voir aussi Liste des camps de… …   Wikipédia en Français

  • Janowska (camp de travail forcé) — Janowska Janowska était un camp d extermination à Lviv. Source (de) Cet article est partiellement ou en totalité issu d’une traduction de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « KZ Janowska ». Voir aussi Liste des camps de… …   Wikipédia en Français

  • camp — [ kɑ̃ ] n. m. • fin XVe lit de can; forme normanno picarde ou provenç. de champ; lat. campus I ♦ 1 ♦ Zone provisoirement ou en permanence réservée pour les rassemblements de troupes de toutes armes, soit pour des manœuvres, des exercices (camp d… …   Encyclopédie Universelle

  • Camp De Concentration — Entrée du camp de concentration de Struthof. L expression « camp de concentration » fut créée à la fin du XIXe siècle. En effet, l innovation technique du fil de fer barbelé permit de clore de vastes espaces à peu de frais. L …   Wikipédia en Français

  • Camp d'internement — Camp de concentration Entrée du camp de concentration de Struthof. L expression « camp de concentration » fut créée à la fin du XIXe siècle. En effet, l innovation technique du fil de fer barbelé permit de clore de vastes espaces à …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.