Berge


Berge
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berge (homonymie).

La berge (ou rive) est le bord en surplomb (relevé ou escarpé) d'un cours d'eau, ou d'une pièce d'eau fermée (étang, lac). Les berges sont dites naturelles ou artificielles. Le Dictionnaire de l'Académie Française de 1798 ajoute qu'il peut aussi s'agir du bord relevé ou escarpé d'un chemin ou d'un fossé.

C'est aussi le nom qui était autrefois donné à une espèce de « chaloupe étroite », dont on se servait sur quelques rivières, selon le Dictionnaire de L'Académie française de 1762.

La berge est l'interface eau-terre d'une pièce d'eau ou d'un cours d'eau
Boudins en fibre de coco pour le maintien des berges, origine Pays-Bas.
Mise en place des boudins de renforcement en fibre de coco pour la restauration des berges. Parc Jean-Jacques-Rousseau, Mars 2011
La berge est généralement celle du lit mineur, mais en hiver, en saison des pluies ou lors d'inondation, les limites du cours d'eau peuvent fortement varier.
La berge est un écotone dont les limites sont parfois imprécises
L'artificialisation des berges est un puissant facteur de fragmentation écopaysagère et de régression ou disparition d'espèces sur des linéaires plus ou moins important de cours d'eau (ici, à Albertville).
Dans les cours d'eau totalement artificialisés, les berges n'existent plus
Chemin de berge
La gestion de la berge influence fortement le paysage et ses fonctions. Une fauche trop fréquente et sans enlèvement, l'absence de ripisylve et de pâturage appauvrissent le milieu. Une gestion écologique et donc différenciée permet de restaurer une fonction de corridor biologique et d'abri pour les espèces.
L'urbanisation et la périrubanisation sont de puissantes causes d'artificialisation des berges
La passe à poissons rétablit une certaine continuité linéaire, mais les berges artificielles ne permettent pas ici d'échanges transversaux avec l'environnement
Conserver une zone d'expansion de crue enherbée et/ou boisée sur les berges des cours d'eau torrentueux limiterait beaucoup les dégâts, sans éliminer totalement l'érosion des berges qui est un phénomène normal (divagation du cours d'eau et écologiquement nécessaire à la biodiversité)

Sommaire

Étymologie

Du Latin populaire Barica

Typologie

Les berges ont dans la nature un tracé qui évolue dans le temps, que l'Homme cherche à stabiliser. Les berges sont naturellement sensibles à l'érosion hydrique (qui peut être très exacerbée par le batillage des bateaux, par l'usage de désherbants sur les berges, par l'action d'espèces (introduites telles que l'écrevisse américaine, le rat musqué ou le Ragondin introduits en Europe. Le bétail qui descend à l'eau pour boire ou traverser peut aussi endommager les berges fragiles, de même que les pêcheurs ou les promeneurs, en situation de surfréquentation.
Pour ces raisons, elles sont souvent stabilisées et/ou artificialisées.

Les berges fluviales et de canaux sont parfois longées d'un chemin de halage autrefois utilisé pour tirer les bateaux ou péniches.

Les berges couvertes de forêts ou densément boisées sur une longueur significative sont dites ripisylves. Elles constituent des écosystèmes particuliers devenus rares, où le niveau d'eau peut fortement fluctuer (forêts alluviales inondables). Si les berges d'un cours d'eau sont entièrement boisées et que la canopée est jointive, on parle alors de « Forêt-galerie ».

Écologie

Les berges naturelles sont des écotones et en tant que telle abritent des espèces des milieux aquatiques, des milieux adjacents et des espèces rivulaires (dont par exemple l'écrevisse, la musaraigne aquatique, la bergeronnette ou le martin pêcheur qui y creuse son nid). C'est le long des berges d'étang ou de mares que viennent pondre les grenouilles, crapauds et salamandres.

Les berges ont dans la nature une fonction importante de « corridor biologique » et parfois de « zone tampon ». L'artificialisation des berges et notamment les berges de béton ou palplanches posent de graves problèmes d'écologie du paysage, car outre qu'elles perdent leur fonction de corridor biologique, elles ne permettent plus les échanges normaux terre-cours d'eau ou lac, et il est fréquent que les animaux qui tombent ou descendent dans l'eau ne puissent plus remonter.

Les berges peuvent être protégées de certaines pollutions (pesticides, engrais) par des bandes enherbées sur la berge même, ou sur le bassin versant, perpendiculairement à la pente.

On appelle ripisylve l'écosystème forestier d'une berge.

Remarque : Dans la nature (dans l'hémisphère nord), le castor, là où il a survécu, joue un rôle particulier et important en conservant localement des berges éclairées et en augmentant le stockage de l'eau par ses barrages. Les mots bief, Beuvry, la Beuvrière font par exemple allusion à l'ancien nom français du castor : « Bièvre ».

Voir aussi


Galerie d'illustrations

Quelques types de berges..

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Berge de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Berge — Berge …   Deutsch Wörterbuch

  • Berge — steht für: Gestein, in das ein Bergwerk getrieben wird (siehe Gebirge (Bergbau)) oder das bei der Bodenschatzgewinnung als Abfallprodukt anfällt (siehe Bergematerial) Berge (Zeitschrift) für Alpinismus Fort Berge, ehemaliges Bauwerk in Magdeburg… …   Deutsch Wikipedia

  • Berge — may refer to the following locations:*Berge an Athenian colony in Thrace, north of Amphipolis *Berge, Vest Agder in Mandal municipality, Vest Agder, Norway *Berge, Teruel, a municipality in Teruel Province, Aragon, Spain *in Germany: **Berge,… …   Wikipedia

  • Berge — Saltar a navegación, búsqueda Berge Bandera …   Wikipedia Español

  • Bergé — bezeichnet: Pierre Bergé (eigentlich Pierre Vital Georges Bergé), französischer Unternehmer und Philanthrop Pierre Bergé (Physiker), französischer Physiker Bergé (Automarke), ehemaliger französischer Automobilhersteller D …   Deutsch Wikipedia

  • berge — 1. (bèr j ) s. f. 1°   Bord relevé, escarpé, d une rivière, d un fossé, d un chemin. 2°   Terme de marine. Certains rochers élevés à pic sur l eau. HISTORIQUE    XIVe s. •   Le quel [bateau] il menerent aux berches [remparts] de la forteresse, DU …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Berge [2] — Berge, Benediktinerkloster, s. Kloster Berge …   Kleines Konversations-Lexikon

  • berge — BERGE. s. f. Bord relevé ou escarpé d une rivière, d un chemin, d un fossé. Les berges de cette rivière sont très élevées.Berge, est aussi Une espèce de chaloupe étroite, dont on se sert sur quelques rivières …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Berge [1] — Berge (Bergmittel, Bergart), unhaltiges Gestein, s. Bergbau, S. 666, und Aufbereitung …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Berge [2] — Berge, früher Dorf im preuß. Regbez. Frankfurt, seit 1897 in Forst einverleibt …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Berge — Berge, im Bergbau, s. Berg, S. 692 …   Lexikon der gesamten Technik