Bel canto


Bel canto
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bel Canto (groupe) et Canto.

Dans la musique classique, le bel canto ou belcanto — en italien, le « beau chant » — désigne un style de chant fondé sur la beauté du timbre et la recherche d'une certaine virtuosité vocalevocalises, ornements, extension de la tessiture, etc. L'origine italienne de cette expression témoigne de l'empreinte durable qu'ont laissée dans ce domaine, les musiciens italiens, chanteurs et compositeurs, dès le XVIIe siècle.

Historique

Dans une acception plus étroite, le bel canto signifie « l'art du chant lyrique », c'est-à-dire, le chant pratiqué à l'opéra depuis le XVIIe siècle, par les voix de solistes. Mise en valeur des capacités vocales des interprètes — souvent, au détriment de l'action scénique —, habileté technique époustouflante et prouesses diverses — trilles, roulades, notes piquées, longues cadences improvisées, etc. —, sont les principales caractéristiques du bel canto, au moins pendant les XVIe et XVIIIe siècles.

On n'a pas manqué de dénoncer les nombreux excès des interprètes du bel canto, souvent plus préoccupés par la mise en valeur de leur technicité personnelle que par la pertinence de leurs interventions sur le plan dramatique, et beaucoup de compositeurs — Gluck, Mozart, Rossini, entre autres — tenteront, avec plus ou moins de bonheur, d'endiguer les « débordements » des castrats et des « primas donnas » — cantatrices de premier plan. Cependant, la virtuosité développée par ces chanteurs a non seulement contribué à faire évoluer la technique du chant dans des genres très éloignés de l'opéra — dans la musique sacrée par exemple —, mais a également stimulé le développement de la technique instrumentale : par exemple, dans le concerto de soliste, genre né au début du XVIIIe siècle, les parties confiées aux solistes ne sont au fond rien d'autre que du « bel canto » adapté à la musique instrumentale.

Dérivé du procédé d'écriture musicale dit de la monodie accompagnée — technique née en même temps que l'opéra, et qui lui est indissociable —, le bel canto est naturellement centré autour de la mélodie : il s'oppose donc au chant polyphonique de la fin du Moyen Âge et de la Renaissance, mais également, au courant musical amorcé au XIXe siècle par certains compositeurs d'opéras, tels que Berlioz, Wagner ou Debussy, pour lesquels les chanteurs, la voix et la musique, devaient être « au service du drame », et non l'inverse. Le XIXe siècle est d'ailleurs habituellement considéré comme la période marquant le début du déclin du bel canto : les derniers témoignages au XXe siècle, semblent être les productions lyriques de compositeurs italiens tels que Leoncavallo, Puccini ou Mascagni[réf. nécessaire]... On peut dire qu'au sens strict, le bel canto désigne la tradition italienne des solistes de l'opéra baroque.

Par une ironie de l'histoire, l'opéra à ses débuts avait été créé pour contrer les excès de la polyphonie de la Renaissance. Le stile rappresentativo de Monteverdi et de ses émules entendait redonner la primauté au drame, la musique devant servir le texte. Il ne fallut que peu de temps à l'opéra — sous l'influence des compositeurs napolitains particulièrement — pour s'éloigner à nouveau de ce programme, bien que dans une direction toute différente, et donner lieu à d'autres excès...

Ses interprètes

Les principaux acteurs du bel canto ont été les castrats, et l'on peut estimer qu'avec la disparition de ceux-ci, au début du XIXe siècle, a disparu aussi l'idéal de beauté et de perfection développé par le bel canto. D'après ce que nous savons aujourd'hui de l'art musical baroque italien, le terme générique "bel canto" est, d'un point de vue historique, musicologique et esthétique un abus de langage en ce qui concerne les œuvres lyriques à partir du second quart du XIXe siècle. L'idéal de beauté, tant dramaturgique que vocal, voulu par le bel canto tend à disparaître au profit d'une expression plus réaliste des émotions, d'un discours musical plus fluide, moins codifié, et par là même plus accessible à la classe montante de la société industrielle, la bourgeoisie, qui préfèrera l'univers plus concret des tourments du romantisme à celui de la féerie baroque désormais désuète du bel canto. On peut estimer que Gioachino Rossini est le dernier représentant du bel canto.[réf. nécessaire] Il est aussi le dernier compositeur à avoir écrit beaucoup de ses rôles d'opera seria pour les voix de castrats.

Rodolfo Celletti, dans son ouvrage Histoire du Bel Canto paru chez Fayard, estime quant à lui que la « Semiramide de Rossini est le dernier ouvrage proprement bel cantiste et signe la fin du bel canto. On peut ajouter l'apparition à Paris à l'occasion du couronnement de Charles X en 1824, d'un dernier avatar du bel canto: Il Viaggio a Reims de Rossini qui déploie dans un ultime feu d'artifice vocal toute la splendeur de l'art baroque poussée au plus haut point de perfection et de virtuosité ».

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bel canto de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bel canto — (Bel Canto) (Italian, beautiful singing ), an Italian musical term, refers to the art and science of vocal technique which originated in Italy during the late seventeenth century and reached its pinnacle in the early part of the nineteenth… …   Wikipedia

  • Bel canto — Saltar a navegación, búsqueda Pauline Viardot Garcia, famosa maestra del bel canto Bel canto (it: canto hermoso) en la ópera es un estilo vocal que se desarrolló en Italia hacia fines del siglo XVIII y comienzos del XIX. Contenido …   Wikipedia Español

  • BEL CANTO — BEL CA Expression italienne («beau chant»). Du XVIIe au XIXe siècle, le bel canto désigne l’ensemble de la technique de l’art vocal classique italien, qui préférait à la clarté du sens des paroles la virtuosité et la plénitude du son, le phrasé,… …   Encyclopédie Universelle

  • Bel canto — (it.) 1 m. Mús. Arte del canto según el estilo de la ópera italiana de los siglos XVII y XVIII. 2 Por extensión, la ópera. * * * bel canto. (Del it. bel canto). m. Arte del canto según determinado estilo de la ópera italiana. * * * Bel canto es… …   Enciclopedia Universal

  • bel canto — /bel kan toh, kahn /; It. /bel kahn taw/, Music. a smooth, cantabile style of singing. [1890 95; < It: lit., fine singing, equiv. to bel (c. BEAU) + canto (see CANTO)] * * * ▪ vocal music Italian“beautiful singing”       style of operatic singing …   Universalium

  • bel\ canto — [ bɛlkɑ̃to ] n. m. inv. • 1895; mots it., « beau chant » ♦ L art du chant selon la tradition de l opéra italien des XVIIe et XVIIIe s. Être amateur de bel canto. Chanteur, chanteuse de bel canto (BEL CANTISTE n. ) …   Encyclopédie Universelle

  • bel canto — (Del it. bel canto). m. Arte del canto según determinado estilo de la ópera italiana …   Diccionario de la lengua española

  • bel canto — bel can|to sb., et (en italiensk sangstil), i sms. bel canto , fx bel canto kor (jf. § 57. Bindestreg.7.a) …   Dansk ordbog

  • bel canto — el canto (b[e^]l k[aum]n t[ o]), n. [It., beautiful singing.] (Music) a cantabile style of operatic singing characterized by purity and evenness of tone, and a precise but brilliant vocal technique displaying ease and agility. [PJC] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • bel canto — [bel΄kän′tō] n. [It, lit., beautiful song] a style of singing characterized by brilliant vocal display and purity of tone …   English World dictionary

  • bel canto — ит. [бэль ка/нто] belcanto [бэлька/нто] бельканто, термин итал. вок. школы букв. прекрасное пение …   Словарь иностранных музыкальных терминов


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.