Gueuse (sidérurgie)


Gueuse (sidérurgie)
Gueuses de fonte

En sidérurgie, une gueuse est une masse de fonte brute de quelques dizaines de kilos, grossièrement moulée, issue d'un bas ou d'un haut fourneau. A la différence du lingot, il s'agit de fonte de première fusion et coulée à l'air libre. Par extension, la gueuse peut aussi désigner le moule lui-même, en sable ou métallique.

Ses utilisations consistent essentiellement en un demi-produit pour la sidérurgie. Primitivement extraite du bas bourneau ou coulée à la sortie du haut fourneau, la gueuse était ensuite traitée (généralement par puddlage) pour obtenir du fer.

A l'origine, les gueuses étaient coulées directement à la sortie du haut fourneau, en grappe. Le gueusard, une rigole tracée dans le sable, alimentait en fonte liquide des cavités creusées dans le sable. Le procédé de coulée dans le sable, fut inventé par Abraham Darby I[1], qui nomma la fonte coulée ainsi pig iron, la disposition des gueuses et du gueusard ressemblant à une truie allaitant ses gorets[note 1]. Le mot gueuse dérive lui du terme allemand Gieß qui désigne le métal coulé.

Par la suite, avec la mise au point du convertisseur, l'étape intermédiaire de solidification de la fonte avant sa conversion en acier n'est plus devenue nécessaire. La coulée de gueuses s'est alors cantonnée à la production de blocs de fonte. D'une composition chimique connue (et parfois très élaborée), les gueuses sont alors refondues dans des cubilots pour l'obtention de pièces moulées de qualité. Généralement issues de petits hauts fourneaux[note 2], les gueuses sont alors coulées en continu dans des machines ressemblant à des tapis roulants constitués de moules assemblés.


Photos stéréoscopiques prises à Pittsburgh vers 1900 de la coulée de gueuses en continu :


Les gueuses peuvent être aussi utilisées telles qu'elles (lest dans un bateau ou en plongée, musculation, ...)

Notes et références

  • Notes
  1. Depuis, le terme pig iron désigne à la fois la fonte brute de première fusion, à l'état liquide ou solide, et la gueuse elle-même.
  2. La coulée de gueuses peut également être utilisée pour maintenir le haut fourneau à feu quand l'aciérie est indisponible
  • Références
  1. (en) Thomas Southcliffe Ashton, Iron and Steel in the Industrial Revolution, Manchester, Manchester University Press, 1924, 252 p. [lire en ligne], partie Letter from Mrs. Abiah Darby, circa. 1775, p. 249-252 


Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gueuse (sidérurgie) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Brame (sidérurgie) — Pour les articles homonymes, voir Brame. Pile de brames (les lunettes de sécurité donnent l échelle) La brame est un demi produit sidérurgique. C est la matière première utilisée pour la fabrication …   Wikipédia en Français

  • Histoire de la sidérurgie — Histoire de la production de l acier L’histoire de la production de l’acier, comme la plupart des histoires de découvertes et progrès techniques, n’est pas linéaire. On trouve des aciers à divers endroits de la planète au cours de l’histoire. On… …   Wikipédia en Français

  • Fonte brute — La fonte brute est le matériau brut obtenu en sortie de haut fourneau. On distingue la fonte brute qui est une forme de fonte. La fonte brute est un état intermédiaire de la production de l acier, elle contient en général à ce stade des impuretés …   Wikipédia en Français

  • Lingot — Pour le haricot, voir Haricot commun et Mogette. Un lingot est une masse définie d un métal coulée en un bloc solide. Ce métal est alors prêt à être transformé. On parle couramment de lingot pour les métaux précieux (or, argent ou platine). Le… …   Wikipédia en Français

  • Histoire de la production de l'acier — L histoire de la production de l acier, comme la plupart des histoires de découvertes et progrès techniques, n est pas linéaire. On trouve des aciers à divers endroits de la planète au cours de l histoire. Certaines innovations apparaissent sans… …   Wikipédia en Français

  • Histoire De La Production De L'acier — L’histoire de la production de l’acier, comme la plupart des histoires de découvertes et progrès techniques, n’est pas linéaire. On trouve des aciers à divers endroits de la planète au cours de l’histoire. On peut citer par exemple les aciers… …   Wikipédia en Français

  • Histoire de l'acier — Histoire de la production de l acier L’histoire de la production de l’acier, comme la plupart des histoires de découvertes et progrès techniques, n’est pas linéaire. On trouve des aciers à divers endroits de la planète au cours de l’histoire. On… …   Wikipédia en Français

  • fonte — 1. fonte [ fɔ̃t ] n. f. • fer de fonte 1472; lat. pop. °fundita, p. p. de fundere « fondre » I ♦ 1 ♦ Le fait de fondre (II). La fonte des neiges, des glaces (⇒ débâcle) . 2 ♦ Vx Opération qui consiste à fondre les métaux par l action de la… …   Encyclopédie Universelle

  • FONDERIE — La fonderie est un des procédés de formage des métaux. Il consiste à couler un alliage liquide dans un moule reproduisant une pièce donnée (formes extérieures et intérieures). C’est un procédé de formage précis, le plus direct entre la conception …   Encyclopédie Universelle

  • Arvillard — 45° 26′ 32″ N 6° 07′ 14″ E / 45.4422222222, 6.12055555556 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.