Frère Gérard


Frère Gérard
Gerard Tum, fondateur de l’ordre de Saint-Jean de Jerusalem, gravure par Laurent Cars, c. 1725

Frère Gérard ou Pierre-Gérard de Martigues (vers 1040 à Martigues3 septembre 1120) est le fondateur de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem. Appelé souvent par erreur Gérard Tenque ou Tum, Tune, ou encore Thom. Cette confusion vient d'une erreur de traduction de Pierre-Joseph de Haitze qui traduit des textes latins, entre autres, pour l'écriture de son Histoire de la vie et du culte du bienheureux Gérard Tenque, fondateur de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem. Il aurait appelé le frère Gérard, Gérard Tenque : « Fr. Gerardus tunc Hospitalis praefectus cum a Christianis duce Godefredo Hyerusalem capta est anno domini MLXXXIX » où tunc doit se traduire par « à l'époque » : « Frère Gérard, à l'époque administrateur des Hospitaliers ... » et non « Frère Gérard Tenque, administrateur des Hospitaliers ... ». C'est Ferdinand de Hellwald qui a relevé l'erreur de traduction en 1885[1].

Il soignait les malades à l'hôpital de Jérusalem que des marchands d'Amalfi avaient construit, et ses premiers compagnons dans l'ordre qu'il fonde seront les aides des malades, impressionnés par son engagement et sa foi[2]. C'est le pape Pascal II qui fait ensuite de Gérard le fondateur et chef de l'ordre des Hospitaliers dans une bulle datant de 1113[2].

Le Frère Gérard est considéré comme bienheureux par l’Église catholique.

Notes et références

  1. B. Galimard Flavigny (2006) p. 20
  2. a et b Eugène Harot, Essai d'armorial des Grands-Maîtres de l'Ordre de Saint Jean de Jérusalem, Rome, Collegio Araldico, 1911 (disponible sur Wikisource).

Bibliographie

  • Bernard Galimard Flavigny (2006) Histoire de l'ordre de Malte, Perrin, Paris


Précédé par Frère Gérard Suivi par
-
Supérieur de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem
10991120
Pierre de Barcelone

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Frère Gérard de Wikipédia en français (auteurs)