Ordre impérial et militaire de Saint-Georges


Ordre impérial et militaire de Saint-Georges
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ordre de Saint-Georges (homonymie).
Insignes de première classe de l’ordre de Saint-Georges.

L’ordre impérial et militaire de Saint-Georges, martyr et victorieux (en russe : Императорский Военный орден Святого Великомученика и Победоносца Георгия) est un ordre honorifique russe qui récompense exclusivement les mérites militaires. Il est institué par Catherine II, en 1789 pour récompenser officiers et soldats. Supprimé par Lénine, en 1918, il fut réinstauré en 1994 par Boris Eltsine. Aujourd'hui, c'est une des décorations russes les plus prestigieuses. Il comporte quatre classes et ses couleurs distinctives sont l'orange rayé de trois bandes noires. La première classe est la plus haute distinction de l'Ordre. Elle peut être accompagnée de la Croix de Saint-Georges.

Sommaire

Insignes

Ruban de l'Ordre de Saint-Georges

La décoration de l’ordre de Saint-Georges devait être portée au-dessus des Ordres inférieurs (c'est-à-dire au-dessus de toutes les autres décorations, mise à part celle de l'ordre de Saint-André). L'ordre est composé de trois insignes :

  • La Croix : il s'agit d'une croix pattée en émail blanc avec un disque central comprenant une image de saint Georges sur son cheval, terrassant un dragon. Portée sur une gaine par la première classe, sur un collier par les deuxième et troisième classes, et sur un ruban par la quatrième classe.

La Croix de quatrième classe, en argent, portée sur la poitrine, avec ruban sans nœud, était decernée par l'Empereur de Russie, en témoignage de son admiration, par les hauts faits de l'Armée Française au cours de la Grande Guerre (1914 à 1916)

  • L'Étoile: il s'agit d'une étoile d'or à quatre pointes, avec le code de saint Georges au centre, entouré par la devise de l'Ordre « Pour le courage et le service ». Portée à gauche sur la poitrine par les première et deuxième classes.
  • Le Ruban: orange avec trois rayures noires, appelé communément le "Ruban géorgien". Il symbolise le feu et la poudre : les "couleurs de la gloire militaire" russe, et on pense qu'elles ont pour origine les couleurs d'origine du blason de l'Empire russe (aigle noir sur fond d'or).

Croix de Batailles

Comme continuation de l'Ordre, des Croix furent données pour des personnalités qui ont se sont distingués lors de batailles sans pour autant être décorées par la Croix de St-Georges ou de St-Vladimir.

Ochakov Cross Russia.jpg Izmail Cross Russia.jpg Prague Cross Russia.jpg Eylau Cross Russia.jpg Bazarjik Cross Russia.jpg
Croix d'Otcharov avant
Pour le service et le courage,
l'avers Prise d'Otchakov le 6 décembre 1788.
Croix d'Izmaïl,
recto Pour son courage impeccable et
l'avers Prise d'Izmaïl le 11 décembre 1790.
Croix de Prague avant:
Pour l'effort et le courage et
l'avers prise de Prague le 27 octobre 1794.
Croix de Preuzich-Eylaud, Pour l'effort et le courage, avers Eylau 27 juillet 1807. Croix de Bazardjike, prise de la forteresse par Kamenski sur le devant Pour un grand courage,
l'avers Bazardjike 22 mai 1810.


Autre utilisation des couleurs

Le ruban de la médaille pour la victoire sur l'Allemagne dans la grande guerre patriotique de 1941-45 reprend les couleurs de l'ordre de Saint-Georges. Chaque année la veille du 9 mai, des milliers des rubans sont distribués gratuitement dans les rues de Moscou[1].

Voir aussi

Notes et références

  1. Je me souviens ! Je suis fier !, Le Courrier de Russie


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ordre impérial et militaire de Saint-Georges de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ordre de Saint-Georges — Insignes de première classe de l’ordre de Saint Georges. L’ordre impérial et militaire de Saint Georges, martyr et victorieux (en russe : Императорский Военный орден Святого Великомученика и Победоносца Георгия) est un ordre honorifique… …   Wikipédia en Français

  • Ordre de Saint-Georges (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. L’ordre sacré et militaire constantinien de Saint Georges : un ordre dynastique équestre dont les origines remonteraient, selon la tradition, à… …   Wikipédia en Français

  • Ordre impérial de Léopold — Pour les articles homonymes, voir Ordre de Léopold (homonymie).  Ne doit pas être confondu avec Ordre de Léopold. Ordre de Léopold …   Wikipédia en Français

  • Ordre sacré et militaire constantinien de Saint-Georges — Pour les articles homonymes, voir Ordre de Saint Georges (homonymie). Ordre sacré et militaire constantinien de Saint Georges Croix de l ordre constantini …   Wikipédia en Français

  • Ordre de Saint-Georges de Carinthie — Pour les articles homonymes, voir Ordre de Saint Georges (homonymie). L’ordre de Saint Georges de Carinthie (Ordo militaris Sancti Georgii) est un ordre militaire fondé par l empereur Frédéric III et approuvé par le pape Paul II,1er janvier… …   Wikipédia en Français

  • Croix de Saint Georges — Ordre de Saint Georges Insignes de première classe de l’ordre de Saint Georges. L’ordre impérial et militaire de Saint Georges, martyr et victorieux (en russe : Императорский Военный орден Святого Великомученика и Победоносца Георгия) est un …   Wikipédia en Français

  • Jacques-François Grout de Saint-Georges — Cet article concerne l officier de marine. Pour la figure de l émancipation des esclaves, voir Chevalier de Saint George. Jacques François Grout Seigneur de Saint Georges Surnom Chevalier de Saint Georges[1] …   Wikipédia en Français

  • Prytanée militaire de Saint-Cyr — Prytanée national militaire 47° 42′ 01″ N 0° 04′ 31″ W / 47.700290, 0.075257 …   Wikipédia en Français

  • Ecole speciale militaire de Saint-Cyr — École spéciale militaire de Saint Cyr École spéciale militaire de Saint Cyr Saint Cyriens Période 1er mai 1802 Pays …   Wikipédia en Français

  • Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr — École spéciale militaire de Saint Cyr École spéciale militaire de Saint Cyr Saint Cyriens Période 1er mai 1802 Pays …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.