Alain Mongrenier


Alain Mongrenier

Alain Mongrenier, né le 4 octobre 1940, est un peintre contemporain français. Il vit et travaille à Rubempré dans le département de la Somme et la région Picardie.

Sommaire

Repères biographiques

Entré aux Beaux-Arts à 15 ans, Alain Mongrenier s'engage très vite sur le chemin de la peinture. Il n'a que 17 ans quand un galeriste d'Amiens remarque son travail et l'expose, en 1958 [1].

Dans les années 60[2], il découvre l’École de Paris, visite le salon de la Jeune Peinture, rencontre Rebeyrolles et Alberto Giacometti... Autant d'expériences qui le conduisent vers une dimension plus intime de son travail. Au fil de ses recherches, sur plus de 50 ans de créations, Mongrenier construit son œuvre singulière[3].

Sa sensibilité l’inscrit dans le courant expressionniste qui prend sa source chez Goya[4].
Au cœur de sa maison et d’un paysage, la Picardie, il aime travailler sur des papiers ou cartons déjà marqués d’empreintes, avec des matériaux adoptés pour leur souplesse et la rapidité qu’ils lui permettent : acryliques, pigments, pastels[5], craies, encres, stylos billes, crayons[3].

L’intensité qu'il recherche n’est pas dans le spectaculaire, mais le quotidien : objets familiers, tournesols, vélos sous la remise[6], paysages de toits, petites églises de campagne. visages familiers, corps intimes... Tels sont les thèmes qu’il affectionne. Le presque rien. Mais avec une tension qui le porte à créer des espaces concentrés, essentiels[7].

Analyse de l'oeuvre

Une complexité d’aplats de couleur et de traits a remplacé peu à peu l'approche classique. Un mariage du dessin et de la peinture.
Comme dans le travail sur les vélos[6], à la fois jeu complexe de lignes et présences bien concrètes[7].
Ou les objets de l'atelier, harmonies de lignes et d’éclats sourds ou lumineux[8].
Ou encore les variations sur les toits, dont seuls les jeux de lignes et clairs-obscurs créent la profondeur.
Ce dénuement se retrouve dans les vitraux[4] qu'il élabore depuis 1990 : approche sensible bien proche de la démarche spirituelle[9].
Dans ses portraits on devine la nervosité du crayon - ou du stylo - avec ses rythmes, ses pressions[8].
Les autoportraits[1] se risquent encore plus loin, avec une sobriété de lignes et de couleurs pour en accentuer la force expressive.
Pour les nus il a multiplié les écritures visuelles : ligne claire d'où surgit la grâce profonde du corps[7], approches plus effervescentes de fonds rouges[1] où s'étend la chair dorée, légèrement vêtue de blanc. Parfois, seuls le noir et le blanc révèlent toute la sensualité d'un corps, sa solennité troublante[3].

Œuvres choisies

Peintures et dessins

  • Roger Pastel sur papier rouge[10], Acquisition du Musée Antoine Lécuyer de Saint-Quentin, Aisne (Pastels de Quentin de Latour),

Salle d'Art Contemporain du sous-sol, 95x70cm, 1991

Roger, Pastel
Roger par Alain Mongrenier, Pastel sur papier,95x70cm, 1991
  • Jean Dubuffet, tryptique[11], mine de plomb sur papiers juxtaposés, 65x150cm, acquisition du Fonds régional d'art contemporain Picardie, 1979
  • Fresque murale, 5x2m, Polyclinique de Picardie, 1991
  • Saint Eustache, Toits[12], acrylique, 53x50cm, 1986
  • Autoportrait[13], Conté sépia, 85.5x66cm, 2003
  • Nature morte rouge", technique mixte, 63x85cm, 2002
  • Bicyclettes, technique mixte, 90x80cm, 1999

Vitraux

Nature du batiment Lieu Année Caractéristiques
Eglise Saint-Fuscien Somme 2008 Toutes les verrières
Eglise Candas Somme 2007 Vitraux en presque totalité
Chapelle Lycée Saint Paul de Lens Pas de Calais 2006 Totalité des dalles de verre
Chapelle Notre Dame de Pitié Sailly-en-Ostrevent Pas de Calais 2006 Totalité des vitraux
Chapelle Montlambert Pas de Calais 2001 Totalité des vitraux
Eglise Saint Vaast Camon Somme 2001 Vitrail
Eglise classée Berlaimont Nord 1996-98 Vitraux du chœur
Eglise classée Rivière (Pas-de-Calais) Pas de Calais 1994 Vitrail
Eglise classée Liessies Nord 1991 Vitrail
Eglise classée Blérancourt Aisne 1990 Vitrail Saint martin[14]

Quelques Expositions

  • Salle des machines Moulin de Loeuilly, Somme, 2006, 2011
  • Alain Mongrenier, traits pour traits, Musée départemental de la Somme de l'Abbaye de Saint-Riquier, Septembre-Novembre 2003
  • Alain Mongrenier 50 ans de création en l'église de Fieffes-Montrelet, église romane dédiée à des expositions, 2001
  • Peintures et dessins avec les sculptures de Georges Jeanclos, Le prieuré d'Airaines, 12ème saison d'expositions d'envergure nationale, Juin-septembre 1989
  • Alain Mongrenier, Musée départemental de la Somme de l'Abbaye de Saint-Riquier, 1988
  • Galerie Kintz Europe , Bruxelles, 1984

Bibliographie et Sources

  • Christine Debrie, Jean Paris, Pierre Garnier, Alice Petit, Alain Mongrenier, dans son atelier, son oeuvre , Airaines centre d'art et de culture édition, 238x337mm, 206 pages, Novembre 1988
  • Alice Petit, André Alexandre, Jean-François Vasseur, Pierre Foucart, Alain Mongrenier, Traits pour traits, Cap Régions Editions, 250x308mm, 191 pages, Noyon, Aout 2010

Prix et Récompenses

Prix national 1967 de la Fondation de la vocation, unique peintre laureat, parrain et marraine : Louise de Vilmorin et Alex Maguy [15]

Notes et Références

  1. a, b et c Alice Petit, article du livre collectif Alain Mongrenier, dans son atelier, son oeuvre, Airaines centre d'art et de culture édition, Novembre 1988,p.61
  2. 1963, contrat galerie J.C.Bellier, Paris. Prix national de la vocation 1967 unique peintre laureat, parrain Alex Maguy
  3. a, b et c Alice Petit, article du livre Alain Mongrenier, Traits pour traits, Cap Régions Editions, 250x308mm, 191 pages,Noyon, Aout 2010, p.9
  4. a et b Christine Debrie, Catalogue de l'exposition temporaire Alain Mongrenier, édition Musée Antoine Lécuyer, Saint Quentin, 1991
  5. Brigitte des Isles, Autour de Maurice-Quentin De La Tour, Arts Actualités Magazine, Numéro 143 Septembre 2004, p.49
  6. a et b Jean Paris, Alain Mongrenier de l'insécurité du visible, COLOQUIO artes, Revue de la fondation Gulbenkian Lisbonne, 27 ème année Numéro 66 septembre 1985, p.47 à 51
  7. a, b et c Alice Petit, Vers le mouvement, plaquette de l'exposition Traits pour Traits, Musée de l'Abbaye de Saint Riquier, 2003
  8. a et b Christian Germak, Alain Mongrenier, Arts Actualités Magazine, Numéro 79 Octobre 1997, p.32-33
  9. Jean-Louis Avril, Alain Mongrenier, Arts Actualités Magazine, Numéro 40 Novembre 1993, ISSN1146-1276, p. 16-17
  10. , Plaquette du musée Antoine Lecuyer, musée du pastel, Saint Quentin
  11. Frac Picardie, oeuvres acquises
  12. Analyse par Pierre Garnier dans Alain Mongrenier, dans son atelier, son oeuvre, Airaines édition, p.47
  13. Article, Alain Mongrenier Un regard sur l'énigme du visible, La Gazette de l'Hôtel Drouot, Paris, numéro 38 du 5 Novembre 2004 p.219
  14. Au patrimoine européen de Saint Martin, Site : http://www.saintmartindetours.eu/patrimoine/france/picardie/aisne/blerancourt/objets/vitrail-saint-martin3.php
  15. Site officiel de la Fondation de la vocation

Liens externes

Video France 3 , Alain Mongrenier, 50 ans de peinture.


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alain Mongrenier de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Rubempré — 50° 01′ 11″ N 2° 23′ 12″ E / 50.0197, 2.3867 …   Wikipédia en Français

  • Saint-Fuscien — 49° 50′ 18″ N 2° 18′ 56″ E / 49.8383, 2.3156 …   Wikipédia en Français

  • Institut Thomas-More — Création 2004 Personnes clés Charles Millon, Jean Thomas Lesueur Orientation politique Libéral, Droite et c …   Wikipédia en Français

  • Onival — Woignarue Woignarue Pays  Franc …   Wikipédia en Français

  • Woignarue — 50° 06′ 38″ N 1° 29′ 46″ E / 50.1106, 1.4961 …   Wikipédia en Français

  • Championnats de France de patinage artistique 1994 — Infobox compétition sportive Championnats de France de patinage artistique 1994 Généralités Lieu Athis Mons Rouen …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.