Vipere aspic


Vipere aspic

Vipère aspic

Comment lire une taxobox
Vipère aspic
 Vipera aspis
Vipera aspis
Classification classique
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Ordre Squamata
Sous-ordre Serpentes
Infra-ordre Alethinophidia
Famille Viperidae
Sous-famille Viperinae
Genre Vipera
Nom binominal
Vipera aspis
(Linnaeus, 1758)
Répartition géographique
Vipera aspis dis.png
Statut de conservation IUCN :

LC  : Préoccupation mineure
Schéma montrant le risque d'extinction sur le classement de l'IUCN.

Wikispecies-logo.svg Retrouvez ce taxon sur Wikispecies

Commons-logo.svg D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons
Parcourez la biologie sur Wikipédia :
AlphaHelixSection (blue).svg
Symbole-faune.png
Salmobandeau.jpg
PCN-icone.png
Icone botanique01.png
P agriculture.png
Patates.jpg
Extracted pink rose.png

La vipère aspic (Vipera aspis) est une espèce de serpent de la famille des Viperidae. C'est une espèce venimeuse.

Sommaire

Description

C'est un serpent au corps épais, à la tête nettement définie, aux yeux à pupille verticale. Les écailles du corps montrent une arête longitudinale. Le dessin des marques dorsales est variable mais forme le plus souvent une bande en zig-zag brun foncé ou noire. Elle mesure environ 70 cm.

Bien qu'elle affectionne les zones sèches, il lui arrive, cependant très rarement, de plonger dans l'eau (cours d'eau lent, mare…) où l'on peut la voir nager en maintenant sa tête bien dressée hors de l'eau.

Elle se rencontre en Europe de l'Ouest, surtout en France, Suisse et Italie. Sur les versants sud (adret) très pierreux, et facilement à 25°C ou plus, l'aspic est visible surtout lorsqu'on se promène seul (à plusieurs, nous émettons davantage de vibrations qui les font fuir).

Dans les Alpes, on peut rencontrer deux variantes de vipère aspic : l'V. a. atra (couleur grise) et la V. a. francisciredi (couleur marron jaune orangée, que les gens surnomment vipère rouge). Ces deux types de vipères ont été observés sur les versants les plus méridionaux du massif de la Chartreuse (vers le site de la Bastille, au dessus de Grenoble).

Identification

Les critères suivants ne sont valables que pour l'identification des serpents endémiques à la France.

En France, la vipère aspic est la plus commune des vipères. Le genre Vipera est facilement identifiable grâce à ses nombreuses petites écailles sur la tête (au contraire des couleuvres qui ont 9 grosses écailles sur la tête). L'espèce V. aspis est quant à elle reconnaissable à son écaille nasale proéminente ainsi qu'à ses deux rangs d'écailles suboculaires.

Venin

Comme les autres vipéridés cette espèce est venimeuse. Elle possède des glandes à venin reliées à des crochets canaliculés qui permettent d'injecter le venin profondément dans les tissus de la proie (petits mammifères, oisillons…). Au repos ces crochets sont couchés vers l'arrière dans des replis cutanées à l'intérieur de la bouche.

La vipère aspic n'est pas un animal agressif. Elle n'attaque que pour chasser ses proies ou si elle se sent menacée. Elle se met alors en forme de S et projette ses crochets en avant pour mordre. En principe son venin n'est pas suffisant pour tuer un homme adulte. La morsure, rarement mortelle, peut provoquer des maladies car le poison entraîne des douleurs, des vomissements, des œdèmes, allant jusqu'à la syncope [1],[2]. Le sérum anti-venin, autrefois abondamment utilisé pour traiter les morsures d'aspic n'est aujourd'hui utilisé qu'avec parcimonie, en effet, le risque de développer une allergie au sérum est plus important que celui de décéder d'une morsure de vipère.

En cas de morsure, surtout ne jamais faire de garrot ni courir. Se rendre à l'hôpital le plus proche dans le calme le plus complet. Si un dispositif d'aspiration de venin est à portée de main ne pas hésiter à l'utiliser tout de suite après la morsure (une utilisation tardive étant inefficace).

On dénombre toutefois en moyenne un mort par an en France des suites d'une morsure de vipère aspic.

À noter qu'il existe une sous-espèce de vipère aspic, la vipère de Zinniker (Vipera aspis zinnikeri), endémique du Gers et des Pyrénées, dont le venin, de couleur blanche, est neurotoxique et serait deux fois et demi à quatre fois plus toxique que celui de la vipère aspic classique (en sachant que cette comparaison est très arbitraire car les modes d'action des toxines considérées sont très différents. Il faudrait une étude sur les quantités réellement injectées par chaque individu et les faire corréler avec leurs DL50) [3],[4].

En Afrique du Nord, et tout particulièrement en Égypte, le terme Aspic est employé pour désigner une espèce de cobra (Naja haje).

Sous-espèces

La classification reconnaît les sous-espèces suivantes :

  • Vipera aspis aspis (Linnaeus, 1758) - principalement France, mais aussi Allemagne (sud), Suisse (ouest) et Italie (nord)
  • Vipera aspis atra (Meisner, 1820) - Suisse, nord de l'Italie et sud-est de la France
  • Vipera aspis francisciredi (Laurenti, 1768) - centre de l'Italie
  • Vipera aspis hugyi (Schinz, 1833) - sud de l'Italie
  • Vipera aspis zinnikeri Kramer, 1958 - Pyrénées (Gascogne, Andorre, Espagne)

Remarque

Il faut préciser qu'en France le serpent que l'on peut généralement voir nager la tête hors de l'eau et éventuellement plonger est la couleuvre vipérine (Natrix maura) ressemblant beaucoup à une vipère, ou la couleuvre à collier (Natrix natrix), parfaitement inoffensives toutes les deux. Quoi qu'il en soit les vipères européennes ont toutes les pupilles fendues verticalement, alors que celles des couleuvres sont toujours rondes.

Notes et références

Liens externes

Site de référence taxinomiques :

  • Portail de la zoologie Portail de la zoologie
Ce document provient de « Vip%C3%A8re aspic ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Vipere aspic de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Vipère aspic — Pour les articles homonymes, voir Aspic et ASPIC. Vipère aspic …   Wikipédia en Français

  • vipère — [ vipɛr ] n. f. • 1314; lat. vipera → guivre, vouivre 1 ♦ Serpent à tête triangulaire aplatie (vipéridés), à deux dents ou crochets à venin, ovovivipare, qui vit dans les terrains broussailleux et ensoleillés. Vipère péliade. Vipère aspic, des… …   Encyclopédie Universelle

  • Vipere d'Orsini — Vipère d Orsini Vipère d Orsini …   Wikipédia en Français

  • aspic — 1. aspic [ aspik ] n. m. • 1429; aspis 1121; lat. aspis 1 ♦ Vipère des montagnes (vipéridés), vivant en Europe. ♢ Aspic d Égypte, de Cléopâtre : serpent venimeux d Afrique et du Moyen Orient (élapidés). ⇒ naja. 2 ♦ Fig., littér. Une langue d… …   Encyclopédie Universelle

  • Aspic — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. En gastronomie, l aspic est un plat en gelée, notamment un œuf en gelée. L aspic d anguille est un plat traditionnel anglais ; en zoologie : la… …   Wikipédia en Français

  • Vipere — Viperinae « Vipère » redirige ici. Pour les autres significations, voir Vipère (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Vipère — Viperinae « Vipère » redirige ici. Pour les autres significations, voir Vipère (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Vipère d'Orsini — Vipère d Orsini …   Wikipédia en Français

  • Vipère de Séoane — Vipera se …   Wikipédia en Français

  • Vipere berus — Vipère berus Vipère berus …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.