Une Famille en or


Une Famille en or

Une famille en or

Une famille en or
LogoUFEO.jpg
Genre Jeu télévisé
Présenté par Patrick Roy (1990-1992)
Bernard Montiel
(1992-1994 et 1997-1998)
Laurent Cabrol (1994-1997)
Pascal Brunner (1998-1999)
Christophe Dechavanne (2007-...)
Pays France France
Langue(s) Français
Production
Producteur(s) Coyote / FremantleMedia
Durée 33 minutes
Diffusion
Diffusé sur TF1
Période de diffusion 8 Juillet 1990 - janvier 1999
21 mai 2007 - aujourd'hui
Public conseillé Familial
Liens externes
Site Web officiel

Une famille en or est un jeu télévisé diffusé sur TF1 de 1990 à 1999. Sa diffusion a repris sur cette même chaîne le 21 mai 2007, avec pour présentateur Christophe Dechavanne.
Depuis son retour à l'antenne, l'émission a connu trois saisons :
- du lundi au vendredi à 18h10 du 21 mai au 22 juin 2007, puis du lundi au samedi à 19h05 du 25 juin au 31 août 2007
- tous les jours à 19h05 du 30 juin au 29 août 2008
- du lundi au vendredi à 18h05 du 27 avril au 19 juin 2009, puis à 19h05 du 22 juin au 24 juillet 2009.

Sommaire

Histoire du jeu

Le 8 juillet 1990 à 18h10[1], TF1 lance un nouveau jeu appelé Une Famille en Or, dans le but de concurrencer Questions pour un champion, lancé deux ans plus tôt. Le jeu vient du concept de Family Feud et de Family Fortunes.

Le jeu est d'abord présenté par Patrick Roy, et rassemble vite près de 7 000 000 de fidèles. Toutefois, le 17 novembre 1992 à 18h, Patrick Roy est souffrant ; il quitte la chaîne. Le 18 février 1993, Patrick Roy meurt d'un cancer à l'âge de 40 ans. Il est aussitôt remplacé jusqu'en 1994 par Bernard Montiel.

Laurent Cabrol prend ensuite le relais pour animer le jeu en milieu d'après-midi pendant trois ans, jusqu'en 1997 (le jeu avait été décliné en 1996 en version enfants, Des Copains en Or animé par Alexandre Delpérier, le mercredi après-midi). Bernard Montiel reprend sa place en 1997. À cette occasion, le décor est changé et quelque semaines plus tard la musique du générique change avec la même musique mais en plus rythmé (l'émission est alors diffusée à 11h30) jusqu'en juillet 1998. Il est remplacé par l'animateur de Fa Si La Chanter Pascal Brunner, qui maintient le jeu, en perte d'audience, pendant encore six mois. L'émission est finalement arrêtée en janvier 1999, après avoir été repoussée au fur et à mesure dans des cases horaires de plus en plus confidentielles.

Une famille en or revient sur les écrans français à l'été 2006, lors du Marathon des jeux télé présenté par Nagui et Pascal Sellem sur France 2 à deux reprises.

Sa diffusion a repris sur TF1 le 21 mai 2007, après l'interruption temporaire du jeu 1 contre 100. Il a été diffusé du lundi au vendredi à 18h15 avec comme présentateur Christophe Dechavanne. Le jeu s'est vu apporter quelques changements, avec l'introduction des duels, une nouvelle musique plus moderne (Fonkt composée par Christian Laffitte et David Fauci) et un changement de décor (les panneaux de réponse à plaquettes, le grand tableau à LED et le bouton-poussoir à lumière en dégradé ont été remplacés par des éléments plus modernes). Ce décor est identique à celui de la version tunisienne ahna Hakka.

Pendant la période de diffusion de la première saison de Secret Story à l'été 2007, l'émission a été diffusée le week-end à 19h05.

Une autre saison a eu lieu du 30 juin au 29 août 2008 où le jeu a été diffusé tous les jours à 19 h 05.

Le jeu est revenu sur TF1 à partir du 27 avril 2009 à 18 h 15, en remplacement de A prendre ou à laisser[2]. Il est également rediffusé le lendemain à 11 h 15 (l'émission du vendredi soir est rediffusée le lundi). Du 22 juin au 24 juillet, l'émission est reprise à 19h00 pour laisser place à la 3ème saison de Secret Story[3].

Audiences

La nouvelle version du jeu depuis 2007 ne cessera de battre ses records d'audience comme le mercredi 16 juillet 2008 avec 3 625 000 téléspectateurs soit 35,9 % de parts de marché[4], ou encore le lundi 18 mai 2009 avec 2 786 000 téléspectateurs, soit 23,7 % de parts d'audience[5].

Le 30 juin 2009, un nouveau record d'audience est battu avec 4 099 000 et 28,8 % de part de marché[6].

Principe du jeu

Deux familles s'affrontent au cours de ce jeu. Chaque famille est composée de cinq membres, dont un capitaine. Le but du jeu est de répondre à des questions ouvertes posées à un panel de Français sondés composés de 100 personnes afin de remporter une somme pouvant s'élever jusqu' à 100 000 €.

Le jeu, depuis 2007, s'organise en quatre manches selon la structure suivante :

  • 1er manche
  • 2e manche
  • Duel
  • 3e manche
  • Duel (si le premier n'a pas été gagné)
  • 4e manche (les points sont triplés)
  • Finale

Entre 1990 et 1999, il fallait dépasser 300 points pour aller en finale. En plus des manches classiques, il y avait une manche double et une manche triple.

Déroulement d'une manche

Lors de la première manche, les capitaines des deux équipes sont convoqués au centre du plateau, chacun s'installant devant un bouton-poussoir. Le présentateur pose alors une question ouverte et attend les 6 ou 7 réponses les plus souvent données par le panel. Pour la 2eme manche, il y a 6 ou 7 réponses à trouver ; dans la 3eme manche, 5 ou 6 réponses ; et dans la 4eme manche, 5 réponses toujours ; on remarque que le nombre de réponses diminue au fil des manches.

Exemple : « Que perd-on fréquemment ? »

Le candidat le plus rapide à appuyer sur son bouton-poussoir prend la main et propose une réponse. Si celle-ci n'est pas la plus citée par le panel, la main passe à l'autre candidat, qui doit tenter de proposer une réponse qui ait été donnée par un plus grand nombre de personnes que la première. La personne ayant donné la réponse la plus fréquemment donnée par le panel fait prendre la main à sa famille. En cas d'égalité, c'est le premier qui a appuyé sur son bouton-poussoir qui fait prendre la main à sa famille.

Chaque membre de sa famille dispose à son tour de 3 secondes pour énoncer une autre proposition. Si toutes les réponses attendues ont été données, la famille remporte la manche et engrange 1 point pour chaque pourcentage correspondant aux réponses attendues.

Lorsqu'une bonne réponse a été trouvée, on entend un "ding" similaire au ring de boxe.

Exemple : Si les 7 réponses attendues ont été respectivement données par 39, 13, 10, 9, 7, 5 et 3 % des Français, alors la famille remportera 39 + 13 + 10 + 9 + 7 + 5 + 3 = 86 points.

La famille n'a droit qu'à deux erreurs (soit proposer une réponse ne figurant pas dans les réponses attendues, déjà énoncée ou similaire ; soit ne pas répondre dans les 3 secondes), et chaque erreur est signalée par une croix accompagnée d'un bip sonore. A la troisième erreur (au bout de trois croix), la main passe à l'autre famille. Les membres doivent se concerter et se mettre d'accord sur une proposition (au moment où la famille qui avait pris la main commet deux erreurs afin de bien préparer l'autre famille), et c'est le capitaine de l'autre famille qui doit décider de la réponse dans les 3 secondes imparties.

Si la réponse énoncée par l'autre famille est attendue, alors cette famille remporte un point par point de pourcentage correspondant aux réponses énoncées (celles de la famille qui avait commis trois erreurs et celle de l'autre famille à qui la main venait d'être passée). En revanche, si elle ne l'est pas, c'est la famille qui avait la main en premier qui marque la totalité des points correspondant aux réponses que celle-ci avait énoncées (dans ce dernier cas, la croix s'affiche alors du côté de l'autre famille à qui la main venait d'être passée).

Pour les manches suivantes, ce ne sont pas les capitaines qui jouent mais d'autres membres de la famille.

Lors de la quatrième manche, les points comptent triple, si bien que la famille qui remporte cette manche remporte la partie dans la plupart des cas.

A l'issue des quatre manches, la famille ayant engrangé le plus de points passe en finale. Chaque point marqué lui rapporte 10€. Dans l'ancienne version, il fallait dépasser 300 points à l'aide de manches classiques, de manche double et de manches triple c'est-à-dire que le nombre de manches était infini.

Les duels

Un duel est proposé durant la partie après la deuxième manche. Lors de ce duel, des cadeaux familiaux sont à gagner. Cette épreuve est une des nouveautés de la version 2007 et n'est présente qu'en France.

En 2007 et 2008, l'animateur énonce une question dans la catégorie des "Monsieur et Madame... ont un fils/une fille". Les candidats ont alors 30 secondes pour deviner la réponse. Si un candidat veut prendre la main, il doit se précipiter au centre du plateau, appuyer sur le bouton-poussoir et donner sa réponse ; si celle-ci est bonne et donnée dans le temps imparti, alors sa famille remporte les cadeaux. Si elle ne l'est pas, il doit retourner derrière son pupitre afin qu'un autre membre de sa famille puisse se précipiter pour répondre.

En 2009, le duel est un "à peu presque" : une expression, un titre de chanson, de film... dont les mots sont remplacés par des synonymes ou des contraires. Les candidats ont 15 secondes pour deviner la réponse. Les candidats ne doivent plus se précipiter sur le bouton-poussoir au centre du plateau, les familles ont chacune un bouton-poussoir sur leur pupitre.

Si aucune famille n'a gagné le premier duel, un second est alors organisé, après la troisième manche.

Remarque : Grâce à ce changement de jeu dans ce duel en 2009, les candidats trouvent souvent la bonne réponse du premier coup et remportent ainsi directement les cadeaux familiaux.

La finale

Pour la finale, un membre de la famille gagnante se place au centre du plateau tandis qu'un autre membre est isolé. Cinq questions sont posées au premier, auxquelles il devra répondre en moins de 20 secondes (il peut néanmoins passer une question s'il ne trouve pas la réponse, auquel cas elle reviendra s'il reste du temps). A noter que le chronomètre ne sera déclenché à la fin de l'énoncé de la première question. Puis c'est au tour du second de répondre aux mêmes questions, cette fois en moins de 25 secondes, car il ne peut répéter les réponses déjà énoncées par son coéquipier (le plus souvent, c'est une top réponse énoncée par le premier coéquipier qui est répétée) ; s'il répète la même réponse, le bip qui servait à prévenir les erreurs dans les manches le signale (dans l'ancienne version, il sifflait deux fois), et le second coéquipier devra alors énoncer une autre proposition à la même question.

Pendant que le premier coéquipier répond aux questions, le second est obligé d'aller se cacher dans une salle et aura les yeux bandés et un casque aux oreilles avec de la musique, de façon à ne ni voir ni entendre les réponses du premier coéquipier, afin de ne pas l'influencer et qu'il ne désavantage la famille. L'animateur lui annoncera le score qu'a marqué le premier coéquipier. C'est pour cette raison qu'a été instauré dans les règles de la finale, un chronomètre plus long pour le second coéquipier, et cela lui permet de proposer également n'importe quelle réponse. Simplement, elle ne doit strictement pas être identique, et permettra au candidat de réfléchir à une autre réponse.

Anecdote : Dans cette nouvelle version, le second coéquipier choisi qui participe à la finale, entend de la musique pendant que le premier joue la finale. A son retour sur le plateau, des images du second coéquipier en train de danser avec la musique dans le casque sont diffusées sur l'écran central, ce qui n'était pas le cas dans l'ancienne version.

Une fois les réponses données, on vérifie le nombre de points qui leur sont attribués (1 point par point de pourcentage) (évidemment, s'il n'y a pas de réponse à une question, le compteur affichera automatiquement 0 point). Les dix réponses cumulées doivent totaliser au moins 200 points pour que la famille remporte la finale et les 5000 € de bonus. Ce bonus peut augmenter en fonction du nombre de top réponses données, c'est-à-dire de réponses les plus plébiscitées par le panel :

  • 1 top réponse donne droit à 10 000 €
  • 2 tops réponses donnent droit à 20 000 €
  • 3 tops réponses donnent droit à 30 000 €
  • 4 tops réponses donnent droit à 40 000 €
  • 5 tops réponses donnent droit à 100 000 €

Si jamais la famille n'a pas atteint les 200 points, elle perd la finale sans pour autant perdre ses gains. Elle a la possibilité de revenir à la prochaine émission, mais si elle perd face à l'autre famille, elle perd tous ses gains. Elle n'a droit qu'à 3 participations maximum. Une famille qui a remporté les 100 000 € n'a, en revanche, pas le droit de revenir à l'émission suivante pour gagner plus d'argent.

Lorsqu'une famille remporte la finale avec moins de 5 tops réponses (40 000 euros de bonus ou 30 000 euros par exemple), celle-ci peut encore décider de revenir à l'émission suivante et de remettre les gains en jeu, mais le risque de perte de gains étant important, celle-ci a toujours décidé de partir avec ses gains accumulés.

Auparavant, les finalistes rejouaient la partie après mais avaient la certitude de repartir avec leurs gains mais ne gagnaient que 30 000 F en cas de victoire. En cas d'échec le score obtenu par les deux membres était multiplié par 50.

Dans la déclinaison Des copains en or, les vainqueurs remportaient un super cadeau, ou un cadeau de consolation en cas d'échec.

Changements d'habillages entre les deux versions d'Une famille en or

Il y a beaucoup de changements remarquables au niveau de l'habillage entre les deux versions d'Une famille en or :

  • Le changement de générique (la version 2007 est un remix de la chanson "We are family").
  • Le bouton-poussoir à lumière en dégradé a été remplacé par un simple bouton-poussoir en boîte refermant une lumière.
  • Les panneaux à plaquettes des réponses et le tableau à LED, tous mobiles, et le compteur des points auparavant situé en haut du mur en face, ont été remplacés par un écran LCD exerçant ces trois fonctions. Par ailleurs, les deux autres compteurs à LED des points de chaque famille ont été remplacé par deux écrans LCD installés sur les pupitres des deux familles.
  • Les trois croix représentant les erreurs dans les manches pour une famille :
    • Elles étaient autrefois affichées en bas au centre de l'écran à l'antenne, encadrées par un listel rouge rectangulaire, et ne comprenaient pas de tableau des erreurs (1 croix s'affichait pour la première erreur, 2 pour la seconde, 3 pour la troisième, tout simplement) ; ainsi que la croix seule qui signalait l'erreur de l'autre famille (à noter que dans la version de Pascal Brunner, les croix n'avaient plus de listel et étaient devenues bleues) ;
    • En 2007, les trois croix s'affichaient en bas à droite de l'écran (là où la caméra diffuse la famille qui avait pris la main et le tableau des réponses) à l'antenne, comprennent désormais un tableau, sont désormais entourées par un cercle blanc à fond grisé (en 2007, l'affichage de la croix s'effectuait en apparaissant dépassant sa fente en gros plan pour se rétrécir afin de se positionner dans celle-ci dans le tableau) (le bip d'erreur est désormais suivi d'un "tam" au moment où la croix se positionne dans le tableau);
    • Dès 2008, les croix apparaissent directement sur l'écran du tableau des réponses, et se placent en haut de l'écran dans le tableau des erreurs fourni du côté de la famille qui a pris la main (en haut du tableau des réponses à gauche ou à droite du score de la manche), ainsi que la croix qui s'affiche du côté de l'autre famille qui s'est trompée à son tour (du côté opposé au tableau des trois croix).
  • Le bip d'erreur de la nouvelle version a été transposé d'un demi-ton plus haut pour signaler une réponse nulle en finale (en juillet et août 2007), et pour signaler les erreurs dans les 4 manches depuis 2008 lorsque qu'une croix apparaît sur le tableau des réponses (le "tam" qui le suit s'adapte alors à la transposition du bip"), car il provenait de l'écran central. Il n'a jamais été transposé de 1990 à 1999, lorsque Christophe Dechavanne l'utilise pour prévenir les candidats, lorsque le second coéquipier choisi répète la même réponse que le premier en finale, ou lorsque la famille se trompe dans le duel de type "A peu presque" en 2009.
  • En finale, pour le premier coéquipier, on voyait à l'antenne le candidat choisi et le présentateur poser les questions pour les deux versions. Pour le second coéquipier, on voyait auparavant à l'antenne, le tableau à LED qui affiche à la gauche et à la droite, on voyait le candidat et le public pouvait voir les réponses du premier candidat ; Aujourd'hui, on voit à l'écran les réponses du premier candidat qui cette fois-ci ne sont pas affichées sur le plateau.
  • En finale, si le second coéquipier choisi répète la même réponse que le premier, le bip d'erreur sifflait deux fois avant (il était en fait scindé en deux temps dans la même durée pour éviter la confusion avec ce même bip qui servait autrefois de gong pour cette phase de jeu) ; aujourd'hui, c'est le même bip comme pour prévenir les erreurs dans les manches.
  • En finale, au déclenchement du chronomètre, un autre bip le signalait ; lors du gong, le bip d'erreur se faisait également entendre. Aujourd'hui, il n'y a plus de bip au déclenchement du chronomètre (juste le son du mouvement de l'affichage), et le gong est représenté par un autre signal sonore, qui est très proche d'un son du jeu 1 contre 100.
  • En finale, une réponse rapportant des points était signalée par le bip du déclenchement du chronomètre, et si la réponse ne rapportait aucun point, le bip d'erreur se faisait une nouvelle fois entendre (idem pour l'année 2007). Depuis 2008, il est remplacé par la sonnette de bonne réponse dans les manches, quelle que soit la valeur de la réponse donnée, et s'il n'y a pas de top réponse énoncée à une question, le "tam" se fait entendre. En 2009, une réponse nulle est signalée par un autre "tam" plus bruyant.
  • En finale, les top réponses étaient autrefois données après la finale dans l'ancienne version et en 2007, et à cette date, lorsqu'une famille atteint les 200 points, le décompte des top réponses est effectué à ce moment-là. Depuis 2008, le décompte des top réponses s'effectue au moment de la vérification des réponses du second coéquipier, afin de mieux montrer ce que la famille aurait pu remporter en cas de victoire.

Les animateurs

  1. Patrick Roy (du 8 juillet 1990- novembre 1992)
  2. Bernard Montiel (novembre 1992-debut 1994 et mi 1997-été 1998)
  3. Laurent Cabrol (debut 1994-mi 1997)
  4. Pascal Brunner (été 1998-janvier 1999)
  5. Alexandre Delpérier, animateur de la version pour enfants Des Copains en Or en 1996
  6. Christophe Dechavanne (mai 2007-)

Les voix off

  1. Jean-Pierre Descombes (1990-1999) voix emblématique du jeu
  2. Pierre Mike Nicolas, voix de la version pour enfants Des Copains en Or en 1996-1997 et intérim de Jean Pierre Descombes dans une famille en or en 1997 lors de sa tournée en France

Anecdotes

  • Les Inconnus ont parodié l'émission dans un de leurs sketches intitulé Une famille en plomb.
  • Il existe également un épisode de la saison 1 du dessin animé Un jour de plus sur cette émission rebaptisée Une famille en fer.
  • La libre-antenne d'NRJ Sans Interdit a mis en place un jeu parodique durant la diffusion de l'émission : La famille de la loose.
  • En 1991, alors présenté par Patrick Roy, le jeu a été victime d'un canular de Patrick Sébastien : il interpréta un candidat jaloux et violent pour les besoins de l'émission Le Grand Bluff, avec des comédiens mais face à de vrais candidats.
  • Depuis la version 2007, le slogan de cette émission est Être une famille c'est bien, mais une famille en or, c'est mieux !
  • Dans cette nouvelle version, Christophe Dechavanne prévient les candidats pour les mauvaises réponses en leur faisant entendre le bip d'erreur en avant-première, ou si en finale, le second coéquipier choisi répète la même réponse que le premier à une même question, sous les tournures de phrases suivantes : "Si vous me donnez une mauvaise réponse ..." ou "Si vous me donnez une réponse identique, vous entendrez OU ça fera OU vous aurez BIP !". Il s'agit d'éviter de surprendre les candidats qui doivent vérifier leurs réponses sur le tableau.

Notes et références

Lien interne

Lien externe

  • Portail des jeux télévisés Portail des jeux télévisés
Ce document provient de « Une famille en or ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Une Famille en or de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Une famille en or — Logo depuis 2007 Titre original Family Feud Genre Jeu télévisé Présentation Christophe Dechavanne …   Wikipédia en Français

  • Une famille — Épisode de Stargate Universe Titre original Gauntlet Numéro d’épisode Saison 2 Épisode 20 Réalisation Andy Mikita Scénario Joseph Mallozzi et Paul Mullie Diffusion …   Wikipédia en Français

  • Une famille 2 en 1 — Pour les articles homonymes, voir Yours, Mine and Ours. Les tiens, les miens, les nôtres (Yours, Mine and Ours) est un film américain réalisé par Raja Gosnell, sorti en 2005. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche …   Wikipédia en Français

  • Une famille formidable — Genre Série de comédie / romantique Créateur(s) Joëlle Miquel, Laurent Vachaud, Ève Deboise, Alain Layrac Musique Turk Mauro Lacrima Blue (générique) Serge Franklin (série) Pays d’origine …   Wikipédia en Français

  • Une famille formidable : épisodes — Une famille formidable Une famille formidable Genre Série de comédie / romantique Créateur(s) Laurent Vachaud, Ève Deboise, Alain Layrac Pays d’origine  France Chaîne d’origine TF1 …   Wikipédia en Français

  • Une famille preque parfaite — Une famille presque parfaite Une famille presque parfaite Titre original Still Standing Genre Sitcom Créateur(s) Diane Burroughs Joey Gutierrez Pays d’origine  États Unis …   Wikipédia en Français

  • Une famille presque parfaite — Titre original Still Standing Genre Sitcom Créateur(s) Diane Burroughs Joey Gutierrez Pays d’origine   …   Wikipédia en Français

  • Une famille très moderne — Données clés Titre original The Switch Réalisation Josh Gordon Will Speck Scénario Allan Loeb Acteurs principaux Jennifer Aniston Jason Bateman Jeff Goldblum Juliette Lewis …   Wikipédia en Français

  • Une famille parfaite (La Treizième Dimension) — Pour les articles homonymes, voir Une famille parfaite. Une famille parfaite (Upgrade) est le quatorzième épisode de La Treizième Dimension. Il fut diffusé aux États Unis le 30 octobre 2002. Synopsis Annie, une femme au foyer déprimée,… …   Wikipédia en Français

  • Une famille parfaite (Twilight Zone) — Une famille parfaite (La Treizième Dimension) Pour les articles homonymes, voir Une famille parfaite. Une famille parfaite (Upgrade) est le quatorzième épisode de La Treizième Dimension. Il fut diffusé aux États Unis le 30 octobre 2002 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.