Traite de Madrid (1526)

Traite de Madrid (1526)

Traité de Madrid (1526)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Traité de Madrid.

Le traité de Madrid est signé le 14 janvier 1526, par le roi François Ier alors prisonnier de l'empereur Charles Quint suite à la défaite française de Pavie (24 février 1525).

Selon ce traité, François Ier doit

  • céder le duché de Bourgogne et le Charolais
  • renoncer à toute revendication sur Naples, le Milanais, Gênes, Asti, les Flandres et l'Artois
  • épouser Éléonore de Habsbourg, sœur de Charles Quint.
  • restituer le patrimoine (meubles et immeubles) du connétable de Bourbon et de ses partisans, avec un dédommagement complet des pertes qu'ils avaient essuyées par la confiscation.
  • forcer Henri d'Albret (le beau-frère de François Ier) à abandonner ses prétentions à la couronne de Navarre.
  • livrer comme otages à Charles Quint son fils aîné, le dauphin François, ainsi que son second fils le duc d'Orléans (futur Henri II) ou, à la place du dernier, douze des principaux seigneurs du royaume que l'empereur désignerait. Ils ne seraient libérés qu'après ratification des clauses du traité par les parlements.
  • s'engager, sous sa parole d'honneur et par serment, à retourner en Espagne pour y rester prisonnier de l'empereur si tous les articles de ce traité n'étaient appliqués dans les délais stipulés.

Avec ce traité, Charles Quint pense avoir suffisamment humilié et rabaissé son rival pour l'empêcher d'être une menace à l'avenir.

Le traité est rédigé par l'ambassadeur de Charles Quint, Jean Lallemand, et négocié par Jean de Selve, premier président du Parlement de Paris, et l'archevêque François de Tournon, envoyés comme émissaires à Madrid par Louise de Savoie, la mère du roi, pour négocier sa libération.

Mais François Ier, tombé malade pendant son emprisonnement, et ayant peur de sa faiblesse, demande le 16 août 1525 à Gilbert Bayard, notaire et secrétaire du Roi de France, de rédiger un texte selon lequel toutes les concessions faites en vue de retrouver sa liberté seraient considérées comme nulles. Ainsi, à son retour en France après sa libération (le 17 mars 1526), le roi de France peut rejeter le traité.

Sommaire

Notes et références


Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Sources

  • Portail du droit Portail du droit
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
  • Portail de la Renaissance Portail de la Renaissance
Ce document provient de « Trait%C3%A9 de Madrid (1526) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Traite de Madrid (1526) de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Traité de madrid (1526) — Pour les articles homonymes, voir Traité de Madrid. Le traité de Madrid est signé le 14 janvier 1526, par le roi François Ier alors prisonnier de l empereur Charles Quint suite à la défaite française de Pavie (24 février 1525) …   Wikipédia en Français

  • Traité de Madrid (1526) — Pour les articles homonymes, voir Traité de Madrid. Le traité de Madrid est signé le 14 janvier 1526, par le roi François Ier alors prisonnier de l empereur Charles Quint suite à la défaite française de Pavie (24 février 1525) …   Wikipédia en Français

  • Traite de Madrid — Traité de Madrid Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Il existe plusieurs traités de Madrid : Dans le traité de Madrid de 1526, la France de François Ier renonce à ses prétentions en… …   Wikipédia en Français

  • Traité de madrid — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Il existe plusieurs traités de Madrid : Dans le traité de Madrid de 1526, la France de François Ier renonce à ses prétentions en Italie, cède la… …   Wikipédia en Français

  • Traité de Madrid — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Il existe plusieurs traités de Madrid : Dans le traité de Madrid de 1526, la France de François Ier renonce à ses prétentions en Italie, cède la… …   Wikipédia en Français

  • MADRID — Parmi les grandes capitales, Madrid occupe une place assez particulière: elle se situe entre celles qui, favorisées par leur site et les ressources de leur arrière pays, connurent un développement harmonieux et régulier – Rome, Paris, Londres –… …   Encyclopédie Universelle

  • 1526 — Années : 1523 1524 1525  1526  1527 1528 1529 Décennies : 1490 1500 1510  1520  1530 1540 1550 Siècles : XVe siècle  XVIe …   Wikipédia en Français

  • Traité germano-espagnol de 1899 — le Traité germano espagnol de 1899 est un traité signé entre l Empire allemand et l Espagne, le 12 février 1899, par lequel l Espagne vendit à l Allemagne ses dernières possessions des Indes orientales pour la somme de 25 millions de… …   Wikipédia en Français

  • Liste des (traité de) paix — Liste des traités de paix Cet article contient une liste des traités de paix. Tous les traités ne sont pas systématiquement des traités de paix. Un traité d indépendance peut être accordé en dehors de toute relation conflictuelle. Un traité d… …   Wikipédia en Français

  • МАДРИДСКИЙ ДОГОВОР 1526 — заключен 14 янв. 1526 в ходе Итальянских войн 1494 1559 между ими. Свящ. Рим. империи Карлом V и франц. королем Франциском I, плененным после разгрома франц. войск у Павии (1525). М. д., к рому предшествовало перемирие в Толедо (11 авг. 1525),… …   Советская историческая энциклопедия


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»