Louise De Savoie


Louise De Savoie

Louise de Savoie

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Louise de Savoie (homonymie).
Louise de Savoie

Louise de Savoie, née en 1476 à Pont-d'Ain, morte le 22 septembre 1531 à Grez-sur-Loing, princesse de la maison ducale de Savoie, fut la mère de François Ier, le roi emblématique de la Renaissance française.

Sommaire

Biographie

Elle est la fille de Philippe, duc de Savoie, dit sans Terre et de Marguerite de Bourbon. À la mort de sa mère, elle a été confiée à Anne de Beaujeu, fille du roi de France Louis XI, alors régente du royaume et qui aura une influence des plus importantes pour son avenir.

En 1490, à 14 ans, elle épouse Charles de Valois, comte d'Angoulême, dont elle a deux enfants :

Veuve à dix-neuf ans, elle se consacre à l'éducation de ses enfants, aidée par son confesseur, Cristoforo Numai de Forlì. Son unique objectif devient alors de bien préparer son fils, son « César bien aimé » à l'accession au trône, car le roi Louis XII n'a pas de descendant mâle[1].

Elle est titrée duchesse d'Angoulême, duchesse d'Anjou et comtesse du Maine après l'accession de son fils au trône de France à la mort du roi le 1er janvier 1515.

Elle est deux fois régente de France pendant les campagnes italiennes de son fils : en 1515, lorsqu'il partit battre les Suisses à la bataille de Marignan, puis à nouveau en 1525-1526. La régence de Louise de Savoie est de première importance après la capture du roi lors de la bataille de Pavie car, du fait de son expérience, elle peut organiser la continuité du royaume et une contre-offensive diplomatique contre l'empereur Charles Quint. Elle y déploie toute son énergie et s'illustre par ses succès diplomatiques permettant les alliances avec l'Angleterre de Henri VIII et l'empire Ottoman de Soliman le Magnifique, et finalement obtenir la libération du roi François Ier.

Elle a encore l'occasion de s'illustrer en négociant, au nom de son fils, avec Marguerite d'Autriche, gouvernante des Pays-Bas espagnols, tante de Charles Quint, la paix des Dames, signée à Cambrai le 5 août 1529, qui n'est toutefois qu'une accalmie dans l'affrontement entre François Ier et Charles Quint mais qui permet la libération de ses petits-enfants François et Henri (contre la modeste somme de deux millions d'écus d'or).

Elle a une grande influence et sait diriger le royaume selon ses intérêts politiques et familiaux. Ses choix ont marqué durablement la France. Elle ne serait pas étrangère non plus à la trahison du connétable Charles de Bourbon (dont elle récupéra la plupart des terres)[réf. nécessaire] et à l'exécution de Semblançay[réf. nécessaire].

Louise de Savoie meurt de la peste le 22 septembre 1531. Clément Marot la dépeint comme une sainte qui a réformé la cour de France et lui a enfin donné de bonnes mœurs, à tel point que son trépas laisse le pays et la nature sans vie, les nymphes et les dieux accourent et gémissent. Il la dépeint comme évangélique dans sa conception de la vie sociale avec une vision pastorale et traditionnelle de la manière dont on doit se conduire.

Bibliographie

  • P.Henry-Bordeaux, Louise de Savoie, régente et « roi » de France, Paris, 1954.
  • Maurice Zermatten, Louise de Savoie, 1960.

Notes

  1. Lorsque naît le fils d'Anne de Bretagne, tant espéré par cette dernière, et tant redouté par Louise de Savoie, elle écrit:« Il ne pouvoit retarder l'exaltation de mon César, car il avoit faute de vie »

Liens externes

Voir aussi

Précédé par Louise de Savoie Suivi par
François Ier de France duchesse d'Angoulême
1515-1531
Charles de France
  • Portail de la Renaissance Portail de la Renaissance
  • Portail de la Savoie Portail de la Savoie
Ce document provient de « Louise de Savoie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Louise De Savoie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Louise de savoie — Pour les articles homonymes, voir Louise de Savoie (homonymie). Louise de Savoie Louise de Savoie, née en 1476 à …   Wikipédia en Français

  • LOUISE DE SAVOIE — (1476 1531) Fille du remuant duc de Savoie, Philippe, et de Marguerite de Bourbon, Louise de Savoie épouse en 1490 le comte d’Angoulême, Charles de Valois (1460 1496), petit fils de Louis d’Orléans. Anne de Bretagne n’ayant donné le jour qu’à un… …   Encyclopédie Universelle

  • Louise de Savoie — Pour les articles homonymes, voir Louise de Savoie (homonymie). Louise de Savoie …   Wikipédia en Français

  • Louise de savoie (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Louise de Savoie (1462 1503) Louise de Savoie (1476 1531), mère de François Ier de France Louise de Savoie (1629 1692), fille de Victor Amédée Ier de… …   Wikipédia en Français

  • Louise de Savoie (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Louise de Savoie (1462 1503) Louise de Savoie (1476 1531), mère de François Ier de France Louise de Savoie (1629 1692), fille de Victor Amédée Ier de… …   Wikipédia en Français

  • Marie Louise de Savoie — Pour les articles homonymes, voir Marie Louise. Portrait de Marie Louise par Jean Garavaque Marie Louise de Savoie (Marie Louise Gabrielle; 17 septembre  …   Wikipédia en Français

  • Marie-Josèphe-Louise de Savoie — Marie Joséphine de Savoie Marie Joséphine Louise de Savoie, gravure d un artiste inconnu, env. 1775 Marie Joséphine Louise de Savoie est née à Turin le 2 septembre 1753 et morte à Hartwell le 13 novembre 1810. Fille de …   Wikipédia en Français

  • Marie-Louise De Savoie-Carignan — Pour les articles homonymes, voir Lamballe (homonymie). Princesse de Lamballe …   Wikipédia en Français

  • Marie-Louise de Savoie-Carignan — Pour les articles homonymes, voir Lamballe (homonymie). Princesse de Lamballe …   Wikipédia en Français

  • Marie-Louise de Savoie-Carignan, princesse de Lamballe — Marie Louise de Savoie Carignan Pour les articles homonymes, voir Lamballe (homonymie). Princesse de Lamballe …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.