Tourtour


Tourtour

43° 35′ 25″ N 6° 18′ 11″ E / 43.590278, 6.303056

Tourtour
Vue d'ensemble de Tourtour
Vue d'ensemble de Tourtour
Armoiries
Administration
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Var
Arrondissement Draguignan
Canton Salernes
Code commune 83139
Code postal 83690
Maire
Mandat en cours
Pierre Jugy
2008-2014
Intercommunalité sans
Démographie
Population 532 hab. (2007)
Densité 19 hab./km²
Gentilé Tourtourain
Géographie
Coordonnées 43° 35′ 25″ Nord
       6° 18′ 11″ Est
/ 43.590278, 6.303056
Altitudes mini. 375 m — maxi. 904 m
Superficie 28,69 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

St Denis de Tourtour.

Tourtour (Tortor en provençal de norme classique) est une commune française, située dans le département du Var et la région française Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Les habitants sont appelés les « Tourtourains » et « Tourtouraines ».

Sommaire

Géographie

Son implantation sur le haut d'une colline lui vaut son appellation de « Village dans le ciel ». Le village s’est construit sur le passage des eaux de source ; la source principale s’appelle le Saint-Rosaire. Le village a vue imprenable sur tout le moyen Var jusqu'à la montagne Sainte-Victoire.

La commune comporte deux hameaux : celui des Mandins et le « Domaine de Saint-Pierre de Tourtour ».

Le plus important, Saint-Pierre de Tourtour[1], est un ensemble résidentiel intégré dans un site forestier avec un lac artificiel avec plan d'eau d'une superficie de près de 2 hectares, 3 petits étangs, une piscine, des courts de tennis,... créé par Beaumont, inventeur des Issambres. La copropriété du domaine Saint-Pierre est située sur les territoires des communes de Tourtour, au sud, et d'Ampus, au nord, en bordure, de part et d'autre, dans sa partie nord, du chemin départemental n° 51 à 3,5 km à l'Est de Tourtour et à 3,5 km à l'Ouest d'Ampus. Sa superficie d'ensemble est d'environ 136 hectares, dont 92 hectares 38 ares et 1 centiare sur la commune de Tourtour.

Sismicité

Il existe 3 zones de sismicités dans le Var :

  • Zone 0 : Risque négligeable. C'est le cas de bon nombre de communes du littoral varois, ainsi que d'une patie des communes du centre Var. Malgré tout, ces communes ne sont pas à l'abris d'un effet tsunami, lié à un séisme en mer.
  • Zone Ia : Risque très faible. Concerne essentiellement les communes comprises dans une bande allant de la Montagne Sainte-Victoire, au Massif de l'Esterel.
  • Zone Ib : Risque faible. Ce rique le plus élevé du département (qui n'est pas le plus haut de l'évaluation nationale), concerne 21 communes du nord du département.

La commune de Tourtour, est en zone sismique de très faible risque "Ia" [2].

Histoire

La présence du Néolithique est attestée à Tourtour par les nombreux vestiges découverts à Arquinaud (poteries, fonds de cabanes, outils).

A l'âge de Fer, cinq oppidums et un poste de vigie occupaient la vallée de Florieye.

Non loin de la Via Julia Augusta - branchement de la Voie Aurélienne allant de Forum Julii (Fréjus) à Forum Reii (Riez) - les Romains construisirent de nombreux établissements de plaine au quartier Saint Pierre, à l'Evoue, aux Treilles, au Colombier. Leur présence est attestée jusqu'au Ve siècle ap. J.-C., époque des invasions barbares[3].

Après avoir arrêté les Arabes à Poitiers, Charles Martel aurait rencontré les Sarrasins en 739, dans la région de Tourtour. En 973, le comte Guillaume Ier de Provence y remporta une victoire sur les Sarrasins venant de leur base de Fraxinet à l'actuelle Garde Freinet.

Article détaillé : Bataille de Tourtour.

Grâce à l'appui de Bertrand II de Castellane, des Cisterciens de Mazan, dans le Vivarais, appelés par Raymond de Saint-Gilles, comte de Toulouse et marquis de Provence, s'établissent le 14 avril 1136 au quartier de Florieille. Les restes de la Chapelle Notre-Dame de Florielle constituent les derniers vestiges de l’Abbaye de Florièye témoignant de la présence des moines cisterciens. Dix ans plus tard, ces moines se fixent au Thoronet.

En 1235, Raimond Bérenger IV de Provence cède à de Blacas d'Aulps ses droits sur Tourtour et Fox-Amphoux contre la seigneurie de Séranon.

La seigneurie passe ensuite aux Puget avant d'être partagée au XVIIe siècle entre cinq co-seigneurs dont les De La Tour, les Castellane, les Raphaelis et les Fabry.

En 1638, Anne d'Autriche, se rendant en pèlerinage d'action de grâce à Cotignac, s'arrête à Tourtour. A cette occasion deux ormeaux sont plantés sur la place du village.

A la suite du coup d’Etat du président Louis Napoléon Bonaparte, le 2 décembre 1851, la répression de l’insurrection varoise le 10 décembre 1851, à Tourtour et Aups, a été terrible. Comme le rappelle René Merle, les femmes qui s’étaient mobilisées n’ont pas été épargnée[4].

En 1944, deux résistants du maquis du Haut Var sont exécutés par les allemands.

Tourtour est aussi une ville où se sont installés de nombreux artistes, dont Bernard Buffet, peintre français né le 10 juillet 1928 à Paris. Il s'est donné la mort le 4 octobre 1999 dans ce petit village qui présente deux sculptures de l’artiste représentant un scarabée et un papillon[5].

Blasonnement

Blason ville fr Tourtour (Var).svg

Les armoiries de Tourtour se blasonnent ainsi :

D'azur aux deux tours d'argent rangées en fasce, chacune surmontée d'une étoile d'or.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1983 1989 M. Etienne Laurent DVD  
mars 1989 1995 M. Etienne Laurent DVD  
mars 1995 2001 M. Jean Lainé PS  
mars 2001 2008 M. Jean Lainé PS  
mars 2008 2014 M. Pierre Jugy Sans étiquette  
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Historiquement, Tourtour comptait 860 habitants en 1305, et 689 habitants selon le recensement du 21 février 1790[6].

Évolution démographique
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2007
168 260 311 384 472 472 519 533 532
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Étymologie

Issu du mot celtique Tur qui désigne un point culminant. Tourtour est situé sur deux sommets : l’église Saint-Denis à l’est et le vieux château médiéval à l'ouest, ce qui a donné Tör Tör, devenu Tourtour.

Cité au IVe siècle ; Pontus Tortori ; Tortor au XIIe siècle. D'après certains auteurs, le nom du village viendrait des tortures que les Romains infligeaient aux criminels.

Tourisme

  • Les activités de Tourtour sont surtout basées sur le tourisme (hôtellerie, restauration, gîtes). La production d'huile d'olive y perdure. Le moulin à huile a été rénové en 1934 puis de nouveau en 1949. Après son abandon par la coopérative oléicole locale, il est devenu moulin communal, mais a conservé tout son matériel : roue hydraulique, cuve du broyeur. Le moulin, mué par une roue hydraulique, est l'un des derniers du genre en Provence. La salle du moulin est utilisée, entre juin et septembre, en tant que galerie d'exposition d'art.
  • Depuis l'Esplanade une vue imprenable du golfe de Fréjus jusqu'au Mont Ventoux, passant par les Maures, la montagne Sainte-Victoire et le Luberon.
  • Le vieux village : vestiges médiévaux, XIIe siècle au-delà duquel le village s'est développé, au XVIIe siècle, autour d'une place se terminant par un jardin en terrasses; passages voûtés; vieilles maisons provençales; tour de l'Horloge; moulin à huile du XVIIe siècle ; place du village plantée de deux ormeaux (1638) dits de Sully disparus en 1990 et remplacés par deux oliviers centenaires importés du nord de l'Italie.

Monuments et musées

L’église romane Saint-Domnin, dite St Denis de Tourtour avec sa cloche du XVIIIe siècle[7], a d’original sa position dans le village. Isolée auprès du cimetière sur un site perché, elle n’est pas intégrée au tissu urbain. Elle remplace une première église mentionnée dès le Moyen Age ; la date de sa construction n’est pas établie. Des pégaus (petits pichets du XIe au XIIIe siècle) ont été retrouvés dans des sépultures fouillées à proximité permettant de dater la première église. A l’intérieur, un tableau montre l’intervention de l’abbé St Isarn contre le seigneur de Tourtour – Pandulfe - en 1058. Elle a été restaurée en 1874 et 1932[8].

  • Musée municipal des fossiles, créé par Victor Zaneboni, qui a fait don de sa collection à la commune à sa mort. Il présente des ammonites, bélemnites, nautiles, échinodermes, oeufs de dinosaures...
  • Les Châteaux :
    • Le Château de Raphélis : XVIe siècle ; il abrite La Poste et la mairie. L'école communale y était également installée jusqu'en dans les années 1970.
    • Le Château vieux : vestiges et remparts.
    • Le Château Puget : Galerie d'art.
    • Le Château de la Baume : Au nord-est du village, avec chapelle et pigeonnier et une cascade. C'est la dernière demeure de Bernard Buffet et sa femme Annabel.
  • Le pont romain : Enjambant la Florieye de son arche unique, ce pont médiéval est une trace de la via Julia Aurelia sur la route de Saint-Pierre de Tourtour.
  • Le moulin à huile possède trois pressoirs. En période de production, à l'automne, 5 000 litres d'huile sortent de ses cuves, et démontrent l'importance encore vivace de la tradition oléicole dans la région. En période estivale, le moulin abrite des expositions de peintures.

Le patrimoine naturel, la faune et la flore

La commune de Tourtour bénéficie d’un site d’importance communautaire, avec la Zone Natura 2000 (Sources et tufs du Haut Var) et d'une ZNIEFF (Zone Naturelle d'Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique) [9].

Le Domaine des Treilles (chemin des Treilles) a bénéficié d'une protection au titre des monuments historiques par arrêté du 17 juillet 2009. Ont été inscrits sur l'inventaire supplémentaire : la totalité de l'ensemble bâti et paysager correspondant à la zone agricole (1 NC) du plan d'occupation des sols des communes de Tourtour et Flayosc, y compris trois œuvres de Yassilakis Takis intitulées Onze symboles agricoles, ensemble de quatorze sphères et le Jardin des sondes[10].

Annexes

Notes et références

  1. (fr) Site officiel du domaine de Saint-Pierre de Tourtour
  2. (fr) Sismicité du Var sur le site de la préfecture
  3. (fr) « Tourtour notre village », site personnel consacré au village de Tourtour : L'histoire de Tourtour : "La voie romaine"
  4. (fr) René Merle, “L’insurrection varoise de 1851, documents”, Bulletin de l’Association 1851-2001, 2, 1998, p.5-10 L’insurrection varoise de 1851 : Chronologie
  5. (fr)Les deux premières sculptures de Bernard buffet sont exposées au Musée Bernard Buffet au Japon, les deux suivantes dans le square Annabel et Bernard BUFFET de Tourtour
  6. Guy Désirat, Tourtour, Monographie et Vie quotidienne, Nice, Serre Éditeur, Collection Les régionales, août 1997, 335 p. (ISBN 2-86410-269-2)(ISSN 0248-353X2).
    La population pp. 121 à 182
     
  7. (fr) Cloche en bronze décorée d'un petit relief du Calvaire sur le site officiel du ministère français de la Culture (base architecture et patrimoine), archives de la médiathèque de l'architecture et du patrimoine (objets mobiliers) et vue de l’église de Gérard Sauzade, SRA
  8. (fr) Carnet de découverte du Verdon
  9. (fr) Site de la Direction Régionale de l’Environnement, de l'Aménagement et du Logement (DREAL) et Inventaires et protections réglementaires de l'environnement Région Provence Alpes Côte d'Azur
  10. (fr)Liste des immeubles protégés au titre des monuments historiques en 2009 : Communes de Tourtour et Flayosc (JORF n°0084 du 10 avril 2010 p. 6840)

Bibliographie

  • Charles-Laurent Salch, Dictionnaire des châteaux et fortifications de la France au Moyen Âge, Strasbourg, éditions Publitotal, 1978, reprint 1991, 1287 p. (ISBN 2-86535-070-3).
    Une vision d’ensemble de l’architecture castrale. Tourtour : Page 1180
     
  • Guy Désirat, Tourtour, Monographie et Vie quotidienne, Nice, Serre Éditeur, Collection Les régionales, août 1997, 335 p. (ISBN 2-86410-269-2)(ISSN 0248-353X2) 

Voir aussi

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Tourtour de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Tourtour — Tourtour …   Deutsch Wikipedia

  • Tourtour — Tortor País …   Wikipedia Español

  • Tourtour — Infobox Commune de France|nomcommune=Tourtour région=Provence Alpes Côte d Azur département=Var arrondissement=Draguignan canton=Salernes insee=83139 cp=83690 maire= Pierre Jugy mandat=2008 2014 intercomm= longitude=6.303056 latitude=43.590278… …   Wikipedia

  • Saint-Pierre de Tourtour — Tourtour Tourtour Administration Pays France Région Provence Alpes Côte d Azur Département Var Arrondissement Draguignan Canton S …   Wikipédia en Français

  • Bataille De Tourtour — Informations générales Date 973 Lieu Issue Victoire importante des Francs Belligérants Francs Omeyyades …   Wikipédia en Français

  • Bataille de tourtour — Informations générales Date 973 Lieu Issue Victoire importante des Francs Belligérants Francs Omeyyades …   Wikipédia en Français

  • La Bastide De Tourtour — (Туртур,Франция) Категория отеля: 4 звездочный отель Адрес: Au Village, 83690 Тур …   Каталог отелей

  • Bataille de Tourtour — Informations générales Date 973 Lieu Issue Victoire importante des Provencaux Belligérants Provençaux Sarrasins …   Wikipédia en Français

  • Holiday Home Claudette Tourtour — (Туртур,Франция) Категория отеля: 3 звездочный отель Адрес: 83690 Ту …   Каталог отелей

  • Holiday Home Calme Et Vue Panoramique Plein Sud Tourtour — (Туртур,Франция) Категория отеля: 4 звездочный отель …   Каталог отелей


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.