Grimaldi


Grimaldi

Famille Grimaldi

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grimaldi (homonymie).
Armoiries de la maison Grimaldi

Les Grimaldi sont une famille d’origine génoise qui possède plusieurs branches dont l'une d'entre elle règne sur Monaco.

L’histoire de la maison Grimaldi est inextricablement liée à celles de la République de Gênes et de la principauté de Monaco. Elle descend de Grimaldo, un homme d’État génois de l’époque des premières Croisades, qui devint Consul de Gênes en 1162, 1170 et encore en 1184. Ses innombrables petits-enfants et leurs progénitures menèrent des expéditions maritimes d’envergures sur les eaux de la mer Méditerranée, de la mer Noire et bientôt de la mer du Nord, et s’imposèrent rapidement comme l’une des plus puissantes familles de la Commune de Gênes.

Les Grimaldi craignaient qu’une famille rivale ne vint à rompre le fragile équilibre politique par un coup d’état qui leur aurait imposé un seigneur, comme on a pu le voir dans d’autres villes italiennes. Ils entrèrent dans une alliance guelfe avec la famille Fieschi et défendirent leurs intérêts à la pointe de l’épée. Ayant essuyé un revers sanglant, les Guelfes furent bannis de la cité-état en 1271 et trouvèrent refuge dans leurs forts de Ligurie et en Provence. Fidèles aux Angevins, ils signèrent un traité avec Charles d’Anjou, roi de Naples et comte de Provence, afin de reprendre le contrôle de Gênes et, plus généralement, de se promettre une assistance mutuelle. En 1276, ils acceptèrent une paix négociée sous les auspices du Pape. Ce ne fut cependant qu’une pause qui ne devait pas mettre fin à l’état de guerre civile chronique. Tous les Grimaldi ne rentrèrent pas à Gênes et certains choisirent de s’établir dans leurs fiefs où ils pouvaient plus facilement lever des armées.

En 1299, les Grimaldi et leurs alliés n’hésitèrent pas à lancer des galères à l’attaque du port de Gênes, avant de se retrancher sur la Riviera occidentale. Durant les années suivantes, les Grimaldi allaient adapter leurs alliances aux circonstances, leur permettant ainsi de revenir en force dans les institutions génoises. Cette fois, ce fut le tour de leur rivale, la famille Spinola, d’être bannie de la ville. Durant toute cette période, les partis guelfes et gibelins prirent et abandonnèrent tour à tour le château génois de Monaco qui était parfaitement situé pour lancer des opérations politiques et militaires contre Gênes. Par conséquent, il nous faut considérer la belle histoire de François Grimaldi – qui, en 1297, s’introduisit malicieusement au sein du fort de Monaco habillé en moine franciscain – comme essentiellement anecdotique.

Au début du XIVe siècle, les Catalans harassaient les côtes de Provence et de Ligurie, défiant ainsi la puissance de Gênes et du Roi Robert en Provence. En 1353, une armada de quatre-vingts galères vénitiennes et catalanes se rassembla au large de la Sardaigne pour affronter la flotte de soixante vaisseaux sous le commandement d’Antoine Grimaldi. Seuls dix-neuf galères génoises survécurent à cette sanglante bataille navale. Craignant une invasion ou un blocus de la part des Vénitiens, Gênes se rua pour se mettre sous la protection du seigneur de Milan, écartant à nouveau les Grimaldi du pouvoir.

Plusieurs des plus vieilles branches féodales de la Maison Grimaldi apparurent durant ces nombreux troubles, telles les branches d’Antibes, Bueil, Nice, Puget et Sicile. En 1395, les Grimaldi profitèrent de la discorde à Gênes pour s’emparer de Monaco que ces co-seigneurs dirigèrent collectivement en indivision. On y voit l’origine de la principauté actuelle.

Comme les autres grandes familles génoises, les Grimaldi organisèrent leurs liens familiaux au sein d’une société appelée Albergo. Dans la réforme institutionnelle de 1528, cette ancienne famille seigneuriale devint l’une des vingt-huit alberghi de la République de Gênes. La Maison Grimaldi fournit de nombreux personnages illustres tels que doges, cardinaux, sénéchaux, podestats, ministres, gouverneurs, banquiers et une panoplie d’officiers, chevaliers de Malte et seigneurs féodaux.

D’une grande simplicité, les armes de la Maison Grimaldi sont fuselées d’argent et de gueules, c’est-à-dire des losanges rouges sur fond blanc. Les principales branches se distinguent généralement par leurs tenants et cimiers.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
  • Portail du Moyen Âge Portail du Moyen Âge
  • Portail de Monaco Portail de Monaco
  • Portail de l’Italie Portail de l’Italie
Ce document provient de « Famille Grimaldi ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Grimaldi de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Grimaldi — famille génoise apparue au XIIe s. et dont descendent les princes de Monaco. Guelfe, elle dut s exiler de Gênes, ville gibeline, en 1270. Grimaldi grottes italiennes voisines de Menton, site préhistorique. || PREHIST Type de Grimaldi: Homo… …   Encyclopédie Universelle

  • Grimaldi 1 — (Mortola Superiore,Италия) Категория отеля: Адрес: 18039 Mortola Superiore, Италия …   Каталог отелей

  • Grimaldi 2 — (Mortola Superiore,Италия) Категория отеля: Адрес: 18039 Mortola Superiore, Италия …   Каталог отелей

  • Grimaldi — Le nom est fréquent en Corse (pour le sens, voir Grimal). On le trouve en composition dans le patronyme Grimaldi d Esdra, mais le sens exact du mot Esdra m est inconnu …   Noms de famille

  • Grimaldi — Grimaldi, berühmte, neben den Geschlechtern Doria, Spinola u. Fieschi zu dem ältesten Adel von Genua (s.d. [Gesch.]) gehörige Familie, welche mit den Fieschi an der Spitze der Guelfen stand u. außer anderem großen Grundeigenthum in Frankreich u.… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Grimáldi [1] — Grimáldi, berühmtes genuesisches Adelsgeschlecht, seit dem 12. Jahrh. bestimmt nachweisbar, erlangte im 14. Jahrh. die Herrschaft über Monaco (s. d.) und im 16. Jahrh. die Anerkennung seiner Souveränität. Die auf falsche Urkunden gestützte… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Grimáldi [2] — Grimáldi, 1) Giovanni Francesco, ital. Maler, genannt il Bolognese, geb. 1606 in Bologna, gest. 1680 in Rom, bildete sich in der Schule der Carracci in Bologna zum Landschaftsmaler aus und begab sich später nach Rom, wo ihn Papst Innozenz X. im… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Grimaldi — Grimaldi, Francesco Maria, Mathematiker und Physiker, geb. 2. April 1618 zu Bologna, Lehrer im Jesuitenkollegium das., gest. 28. Dez. 1663; sein Werk: »Physicomathesis de lumine, coloribus etc.« (1665) Grundlage von Newtons Lehre vom Licht …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Grimaldi — Grimaldi, eine der ältesten Familien des genuesischen Adels, gehörte der Partei der Guelfen an u. gab Genua zur Zeit seiner Macht viele Anführer im Kriege, z.B. Antonio G., der 1431 einen großen Sieg über die Venetianer erfocht. Ein G. war auch… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Grimaldi — Fürstliches Wappen der Dynastie Grimaldi von Monaco Die Familie Grimaldi ist ein weitverzweigtes Adelsgeschlecht, das ursprünglich aus Genua stammt und deren wichtigster Zweig heute das Fürstentum Monaco regiert. Inhaltsverzeichni …   Deutsch Wikipedia

  • Grimaldi — House of Grimaldi, Genoese family and rulers of Monaco.Grimaldi may also refer to: * Grimaldi, Calabria, town in Province of Cosenza, Calabria, Italy * Grimaldi (crater), a crater on the Moon * Grimaldi Industri AB, a Swedish holding company *… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.