Tabloid


Tabloid

Presse people

La presse people, presse à scandale, presse à sensations ou presse de caniveau, est une catégorie de publications traitant de l'actualité et de la vie privée des personnes publiques, essentiellement au moyen de reportages photographiques accompagnés de titres accrocheurs et de textes succincts.

On parle parfois de tabloïd par analogie au format du papier, ces journaux étant généralement imprimés dans ce format réduit (41 x 29 cm).

La presse people est principalement composée de magazines hebdomadaires, comme c'est le cas en France. Dans les pays anglo-saxons, la presse quotidienne populaire, dite tabloid, est souvent associée à la presse people. Une partie de ces photos peut être fournie par des paparazzi.

Depuis la fin des années 1990, le phénomène a pris de l'ampleur, au point qu'on parle d'une « peoplisation » des autres catégories de la presse. En France, les magazines de la presse de télévision, mais aussi certains quotidiens d'information générale (Le Parisien, France Soir, Metro, 20 minutes), accordent de plus en plus de place à l'actualité des célébrités.

En français et dans ce contexte, le terme « People » est un faux anglicisme, en anglais on parle de celebrities (célébrités).

Sommaire

Historique

Le premier exemplaire du Mercure galant, paru en 1672, promettait déjà que « les curieux des nouvelles et les provinciaux et les étrangers qui n'ont aucune connaissance de plusieurs personnes d'une grande naissance ou d’un grand mérite dont ils entendent souvent parler apprendront dans ce volume, et dans les suivants, par où ils sont recommandables et ce qui fait estimer[1]. »

La presse people tire son origine des premières rubriques mondaines apparues dans les quotidiens généralistes, comme L'Illustration ou Excelsior, à la fin du XIXe siècle. Ces rubriques, sans illustration, détaillaient principalement les visites officielles des monarques ou la liste des nobles participant à un gala de bienfaisance. Le but affiché reste toutefois purement informatif[2].

Dans les années 1930, le genre trouve un nouveau souffle par l'intermédiaire de la presse cinématographique et des journaux féminins. Les articles sont agrémentés de photographies mais s'immiscent encore rarement dans la vie privée[2].

Au XXIème siècle, la presse People a des tirages toujours plus élevés, ce qui participe à la destruction progressive de la vie privée, et est à l'origine de nombreux scandales. Une curiosité plus ou moins malsaine à l'égard des personnalités politiques y apparaît depuis 2007 alors que la classe politique jouissait auparavant d'un certain respect de la part de cette presse.

En France

Diffusion

En 2007, sept hebdomadaires français étaient considérés comme faisant partie de la presse people par l'Office de justification de la diffusion (OJD).

Légende du tableau : pour la colonne Éditeur, le cas échéant, le nom du groupe propriétaire est précisé entre parenthèses. Pour la colonne Diffusion, les chiffres correspondent à la diffusion France payée en 2005 (source OJD).

Titre Éditeur (groupe) Diffusion (2007)
France Dimanche Hachette Filipacchi Médias 700 320
Voici Prisma Presse 4 510 500
Closer Emap France (Mondadori) 3 600 000
Ici Paris Hachette Filipacchi Médias 1 100 000
Public Hachette Filipacchi Médias 2 950 000
Gala Prisma Presse 1 507 000
Point de vue L'Express-Expansion (Roularta) 213 299

Ces sept titres totalisent ainsi 2,6 millions d'exemplaires vendus chaque semaine en moyenne en France. Un huitième titre est venu s'ajouter à cette liste, puisque le 29 juin 2006, la filiale française du groupe allemand Bauer a lancé Bon Week, un hebdomadaire présenté comme un « féminin-people ». L'objectif de ventes était fixé à 680 000 exemplaires, mais le nouveau magazine ne semble pas encore être parvenu à dépasser les 300 000.

Paris Match

Connu pour ses couvertures accrocheuses, l'hebdomadaire Paris Match (714 679 exemplaires par semaine de diffusion France payée en 2005), est répertorié dans la catégorie « Actualité générale » par l'OJD. Si Paris Match traite abondamment de sujets politique, société ou culture, le magazine a traditionnellement toujours consacré une large place à la vie privée des célébrités, notamment en couverture. En cela, il a d'ailleurs été un précurseur, étant même devenu une référence internationale en termes de publication de reportages photographiques de paparazzi dès les années soixante.

De par ses ambitions et sa position dominante sur le marché, Paris Match reste le seul magazine francophone à pouvoir débourser 50 000 ou 100 000 euros pour un sujet paparazzi particulièrement "vendeur", ses concurrents français ne dépassant que rarement les 30 000 euros. Ainsi, si Paris Match n'est que partiellement un magazine people, il demeure une référence incontestée sur le créneau de l'actualité des célébrités.

Autres médias liés à la presse people

Au Royaume-Uni

Un tabloïd est un support de presse relevant de la presse dite people ou de la presse à sensation : grandes photographies, gros titres, journalisme superficiel.

Initialement, le tabloïd est un supplément non journalier d'un quotidien publié au format tabloïd c'est-à-dire en demi-format (le mot est dérivé du mot français tablette (1926)).

Liste de tabloïds britanniques

Aux États-Unis

Presse hebdomadaire

Aux États-Unis, les titres de la presse people sont regroupés sous l'appellation « Celebrity magazines ». Les principaux titres sont les hebdomadaires People [1], Us Weekly [2], In Touch Weekly [3], Star et The National Enquirer. En 2004, ces celebrity magazines ont représenté, à eux seuls, un tiers des ventes en kiosque de la presse américaine, avec un chiffre d'affaires de 783 millions de dollars. Sur le même marché, se trouvent des titres davantage destinés à un lectorat féminin, comme O (magazine créé par Oprah Winfrey), Weight Watchers, Cosmogirl, Real Simple et Woman's World.

Presse quotidienne

Aux Celebrity magazines sont parfois associés une partie de la presse quotidienne populaire dite « tabloid press » qui tire son nom de son format d'impression tabloïd (généralement 597 mm x 375 mm). Critiquée pour sa mise en page et son ton racoleur, elle est également désignée par le terme péjoratif de « gutter press » (littéralement « presse de trottoir »), l'équivalent en français de « presse de caniveau ».

Les deux principaux quotidiens tabloïd des États-Unis d'Amérique sont le New York Daily News [4] (795 153 exemplaires de diffusion en mars 2006), qui appartient au milliardaire Mortimer Zuckerman, et le New York Post [5] (691 420 exemplaires), propriété de la News Corporation du milliardaire australien Rupert Murdoch.

Les autres grands tabloïds sont le Philadelphia Daily News [6], le Chicago Sun-Times [7], le Rocky Mountain News [8] de Denver et Newsday [9] à New York.

En Espagne

Le magazine hebdomadaire ¡Hola!, propriété de l'éditeur espagnol Eduardo Sanchez Junco est décliné au Royaume-Uni (sous le nom de Hello!), aux Émirats arabes unis, en Turquie, en Russie, en Thaïlande et en Grèce. Il a également été adapté en France sous le nom de Ohla ! de 1998 à 2004.

En Finlande

Notes et références

  1. « Le Mercure galant », dans {{{périodique}}}, vol. 1, 1672, p. 7-8 
  2. a  et b Erwan Serveau, Les ancêtres de la presse people , Antiquités Brocante, n°110, juillet-août 2007, p. 174-181.

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe


  • Portail de la presse écrite Portail de la presse écrite
Ce document provient de « Presse people ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Tabloid de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • tabloïd — ou tabloïde [ tablɔid ] n. m. • 1893; angl. tabloïd (nom déposé, 1884) ♦ Anglic. 1 ♦ Pharm. Rare ⇒ comprimé. 2 ♦ (1955) Quotidien de demi format. Par ext. Périodique de petit format. En appos. Format tabloïd. Publication tabloïd. ● tabloïd ou… …   Encyclopédie Universelle

  • tabloid — TABLOÍD, Ă, tabloizi, de, adj. (Despre publicaţii) Cu formatul de dimensiuni reduse faţă de cel obişnuit. – Din engl. tabloid, fr. tabloïde. Trimis de LauraGellner, 23.06.2004. Sursa: DEX 98  tabloíd s.n., adj. m., pl.tabloízi; …   Dicționar Român

  • Tabloid — Tab loid (t[a^]b loid), a. 1. Compressed or condensed, as into a tabloid; administrated in or as in tabloids, or small condensed bits; as, a tabloid form of imparting information. [Webster 1913 Suppl.] 2. of or pertaining to a tabloid newspaper… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • tabloid — (n.) 1884, small tablet of medicine, trademark name (by Burroughs, Wellcome and Co.) for compressed or concentrated chemicals and drugs, formed from TABLET (Cf. tablet) + Greek derived suffix OID (Cf. oid). By 1898, it was being used figuratively …   Etymology dictionary

  • tabloid — {{/stl 13}}{{stl 8}}rz. mnż I, D. u, Mc tabloididzie {{/stl 8}}{{stl 7}} pismo o mniejszym formacie z wielkimi ilustracjami, krzykliwymi tytułami, epatujące czytelnika sensacyjnymi wiadomościami : {{/stl 7}}{{stl 10}}Gdy zaś mają do wyboru… …   Langenscheidt Polski wyjaśnień

  • tabloid — [tab′loid΄] n. [ TABL(ET) + OID: orig. a trademark for a medicine tablet] 1. a size of newspaper page, about 14 inches high by 12 inches wide, half the size of a standard page: cf. BROADSHEET (sense 2) 2. a newspaper using such a page size, esp.… …   English World dictionary

  • Tabloid — Tab loid, n. [A table mark.] 1. A compressed portion of one or more drugs or chemicals, or of food, etc. [Webster 1913 Suppl.] 2. a newspaper with pages about half the size of a standard sized newspaper, especially one that has relatively short… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • tablòīd — m 〈G tabloída〉 novine koje izvješćuju slikom i jednostavnim tekstom, ob. o tračevima, senzacionalističkim događajima i crnoj kronici ✧ {{001f}}engl. ← lat …   Veliki rječnik hrvatskoga jezika

  • tabloid — / tæblɔid/, it. /ta blɔid/ s. ingl. [in origine, marchio di fabbrica, comp. di tabl(et ) tavoletta e oid oide ], usato in ital. al masch. 1. (farm.) [preparazione farmaceutica in forma di piccola tavola: t. masticabili contro l acidità ]… …   Enciclopedia Italiana

  • tabloid TV — tabloid T V noun uncount television programs intended to be exciting or shocking …   Usage of the words and phrases in modern English

  • tabloid — → tabloide …   Diccionario panhispánico de dudas


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.