Sutra du Lotus


Sutra du Lotus

Sūtra du Lotus

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lotus.

Le Sūtra du Lotus est un sûtra très populaire dans le bouddhisme mahāyāna. Constituant important de beaucoup d'écoles mahayanistes, il est le corpus fondamental des écoles bouddhistes T'ien t'ai en Chine, ainsi que Tendai et Nichiren au Japon.

Le titre sanscrit est Saddharmapundarīka-sūtram. Il a été traduit en chinois par Miàofǎ Liánhuā Jīng (妙法蓮華經) , Myobeop Yeonhwa Kyong en coréen et Myōhō Renge Kyō en japonais. Le titre chinois est généralement abrégé en Fǎhuā Jī (法華經), ou Hokkekyō en japonais.

Sommaire

Historique

Le texte apparait pour la première fois plusieurs siècles après la mort du Bouddha. Selon le traducteur Burton Watson, le Sūtra du Lotus pourrait avoir été à l'origine écrit dans un dialecte prâkrit avant d'être plus tard traduit en sanskrit pour lui accorder une plus grande respectabilité.

Bien qu'il y ait probablement eu plusieurs traductions en chinois de ce sûtra, on a conservé la trace de seulement six d'entre elles dont trois ont été conservées. Le Sūtra du Lotus fut d'abord traduit en chinois par Dharmaraksha en 286 avant d'être re-traduit en sept fascicules par Kumārajīva en 406.

La première traduction en français fut faite en 1840 et publiée en 1852, par Eugène Burnouf à partir d'une version sanskrite primitive pourtant postérieure aux versions chinoises. Il fut le premier à le traduire dans une langue occidentale. La première traduction anglaise fut faite en 1884 par Hendrick Kern toujours à partir du texte sanskrit. D'autres traductions anglaises furent faites par Leon Hurvitz, Burton Watson, et d'autres traducteurs à partir du sanskrit ou du chinois.

Certaines sources considèrent que le Sūtra du Lotus possède un prologue et un épilogue et que ceux-ci sont respectivement le Sūtra aux sens infinis (Muryogui Kyō en japonais) et le Sūtra de la méditation sur la dignité de celui qui cherche l'illumination (Fugen Kyō en japonais).

Bibliographie

  • Le Lotus de la Bonne Loi, traduit du sanskrit par Eugène Burnouf (Paris, Imprimerie Nationale, 1852. Réédition : Paris, Adrien Maisonneuve, 1973)
  • The Lotus Sutra, traduit du chinois de Kumārajīva par Burton Watson (Columbia University Press, 1993)
  • Le Sûtra du Lotus, Suivi du Livre des sens incomparables et du Livre de la contemplation de Sage-Universel, traduit du chinois de Kumārajīva par Jean-Noël Robert (Paris, Arthème Fayard, 1997)
  • Le Sûtra du Lotus, version française de la traduction anglaise du chinois de Kumārajīva par Burton Watson (Les Indes savantes, 2007)

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Manuscrits du Sûtra du Lotus à la Bibliothèque Nationale de France

Le lien directe de la version original du soutra du Lotus dans Wikisource :

Sur Archive.org :

Sur un forum en français complet :

Le soutra de la version chinoise :


  • Portail du bouddhisme Portail du bouddhisme
  • Portail de la spiritualité Portail de la spiritualité
Ce document provient de « S%C5%ABtra du Lotus ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Sutra du Lotus de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Sutra du lotus — Sūtra du Lotus Pour les articles homonymes, voir Lotus. Le Sūtra du Lotus est un sûtra très populaire dans le bouddhisme mahāyāna. Constituant important de beaucoup d écoles mahayanistes, il est le corpus fondamental des écoles bouddhistes T ien… …   Wikipédia en Français

  • Sûtra du Lotus — Sūtra du Lotus Pour les articles homonymes, voir Lotus. Le Sūtra du Lotus est un sûtra très populaire dans le bouddhisme mahāyāna. Constituant important de beaucoup d écoles mahayanistes, il est le corpus fondamental des écoles bouddhistes T ien… …   Wikipédia en Français

  • Sūtra du lotus — Pour les articles homonymes, voir Lotus. Le Sūtra du Lotus est un sûtra très populaire dans le bouddhisme mahāyāna. Constituant important de beaucoup d écoles mahayanistes, il est le corpus fondamental des écoles bouddhistes T ien t ai en Chine,… …   Wikipédia en Français

  • Sūtra du Lotus — Commentaire du Sūtra du Lotus datant de 615, copie attribuée au prince japonais Shōtoku. Le Sūtra du Lotus est l appellation simplifiée du Sūtra du Lotus blanc de la Loi merveilleuse, en sanskrit Saddharma pundarīka sūtra, en chinois Miàofǎ… …   Wikipédia en Français

  • Sûtra — Religions Védisme Brahmanisme Hindouisme Ajîvika Jaïnisme …   Wikipédia en Français

  • Sūtra — Sûtra Religions Védisme Brahmanisme Hindouisme Ajîvika Jaïnisme …   Wikipédia en Français

  • Sutra Avatamsaka — Sūtra Avatamsaka Page du Huayanjing (dynastie des Xia occidentaux) Le Sūtra Avatamsaka, Soutra de l ornementation fleurie ou Soutra de la guirlande (de fleurs), (ch. Huáyánjīng 《華嚴經》 ; jap. Kegonkei 華厳経) occupe une place très importante dans …   Wikipédia en Français

  • Sutra de l'Estrade — Sūtra de l’Estrade Le Sūtra de l’estrade du joyau de la loi du sixième patriarche ou Sūtra de l’Estrade est un texte mahāyāna produit en Chine entre le VIIe siècle et le XIIIe siècle par l’école Chan. Il contient une série de discours… …   Wikipédia en Français

  • Sutra de l’Estrade — Sūtra de l’Estrade Le Sūtra de l’estrade du joyau de la loi du sixième patriarche ou Sūtra de l’Estrade est un texte mahāyāna produit en Chine entre le VIIe siècle et le XIIIe siècle par l’école Chan. Il contient une série de discours… …   Wikipédia en Français

  • Sūtra de l'Estrade — Sūtra de l’Estrade Le Sūtra de l’estrade du joyau de la loi du sixième patriarche ou Sūtra de l’Estrade est un texte mahāyāna produit en Chine entre le VIIe siècle et le XIIIe siècle par l’école Chan. Il contient une série de discours… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.