Stropha


Stropha

Strophicus

Chant grégorien
Gregorian chant.gif
Plain-chant
Neumes
(1) Punctum - Virga (2) Clivis - Podatus (3) Scandicus - Climacus - Torculus - Porrectus

♦ Spéciaux: Bivirga - Quilisma - Salicus - Stropha - Trigon - Pressus - Oriscus

♦ Transformés: Liquescence

Neume composé

Modalité grégorienne
Répertoire grégorien
Articles sur la musique sacrée

Le strophicus est un neume utilisé en chant grégorien. En notation cursive, il a la forme d’un petit crochet, qui a la même origine que l’apostrophe moderne.

Il y a lieu de croire qu’il indique une très petite variation de hauteur, peut-être inférieure au demi-ton.

Le strophicus ne se rencontre jamais sur une syllabe isolée. Il entre parfois dans la composition d’autres neumes. Le strophicus apparaît:

  • Le plus souvent, par groupes de deux (distropha) ou trois (tristropha).
  • A la fin d’un neume, pour le prolonger sur la même note (c'est la forme oriscus).
  • Avant une distropha, généralement à la tierce inférieure.

Interprétation

Distropha et tristropha correspondent à une répétition de la même note, respectivement de deux et de trois fois. Cette répétition est légère et rapide. La distropha ne doit pas être interprétée comme un punctum de durée double, les deux notes doivent se faire sentir.

Ces neumes sont interprétés de nos jours sans variation de hauteur, mais à l’origine il est probable qu’ils ont indiqué une petite modulation entre chaque note, donnant l’effet d’un léger trémolo.
Ces deux neumes sont toujours émis au dessus du demi-ton, sur un Do ou un Fa, ce qui suggère que la répercussion portait sur ce même demi-ton.

Tristrophae et trilles.png

La notation cursive Tristrophae St Gall.png suggère que ces deux neumes sont répercutés sur chaque note (deux ou trois), par un certain effet vocal. Cet effet n'est pas un accent de durée, qui serait inaudible (et incompatible avec un neume léger). Les seules actions possibles pour marquer la répercussion sont des variations dans l'intensité (attaque) et éventuellement dans la hauteur (léger "fluage" de la voix, ou portando).

Tristropha

La notation de Laon Tristrophae Laon.png transcrit presque toujours le dernier strophicus par un trait plus long (le "copeau"), mais pas toujours. Inversement, la notation de St Gall mentionne parfois un épisème Distrophae épisémé.png sur le dernier strophicus. Cette répartition suggère que le dernier strophicus tend à être plus long que les précédents.

La liquescence est marquée sur les graphies cursives des tristrophae, que ce soit par St Gall Tristrophae liquescente St Gall.png ou par Laon Tristrophae liquescente Laon.png mais cette indication n'est jamais reprise par les notations carrées.

Distropha préfixe

Contrairement à la tristopha, qui peut se rencontrer seule sur une syllabe, la distropha n'est jamais isolée. Elle se trouve toujours dans un neume composé, en position préfixe, ou éventuellement infixe, mais pratiquement jamais en finale (pour un contre-exemple, voir l'Alléluia du premier dimanche de l'Avent, ou sur la troisième syllabe la distropha est en position suffixe).

Ce caractère essentiellement préfixe de la distropha suggère que le « copeau » de la notation de Laon marque réellement un tractulus précédé par une distropha préfixe. De ce point de vue, la tristropha ne serait alors qu'un cas particulier de la distropha, où le groupe préfixé est réduit à une seule note à l'unisson.

C'est également le caractère préfixe de la distropha qui permet de la distinguer de la bivirga: quand une syllabe isolée porte deux notes à l'unisson, il s'agit d'une bivirga, non d'une distropha.

Ce document provient de « Strophicus ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Stropha de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Stropha — St. Galler Neumen, geschrieben zwischen 922 und 926 n. Chr. Neumen (von griechisch νεύμα, deutsch „Wink“) werden graphische Zeichen, Figuren und Symbole genannt, die seit dem 9. Jahrhundert zur Notation der melodischen Gestalt und der… …   Deutsch Wikipedia

  • strophic — stroph·ic || strÉ‘fɪk / strÉ’f adj. of or pertaining to a strophe …   English contemporary dictionary

  • Episem — Das Episem ist in der Gregorianik ein Dehnungszeichen, das als waagerechter oder senkrechter Strich unter, über oder an die entsprechende Neume beziehungsweise Neumengruppe gesetzt wird. Im Gegensatz zu Ikten, die auch als vertikale Episeme… …   Deutsch Wikipedia

  • STROPHE — Originellement liée à la tragédie grecque dont elle désigne un moment, la strophe est un ensemble de vers reliés entre eux selon un schéma rythmique préétabli et/ou selon un système de rimes. Elle est encadrée par des lignes de blancs ou des… …   Encyclopédie Universelle

  • Strophe — Absatz; Vers; Gedichtabschnitt * * * Stro|phe [ ʃtro:fə], die; , n: [in gleicher Form sich wiederholender] Abschnitt eines Liedes oder Gedichtes, der aus mehreren rhythmisch gegliederten und oft sich reimenden Versen besteht: kurze, lange,… …   Universal-Lexikon

  • Estrofa — (Del lat. stropha < gr. strophe, estrofa que canta el coro.) ► sustantivo femenino 1 POESÍA Cada una de las partes de que consta un poema, formadas por el mismo número de versos. 2 LITERATURA, TEATRO Primera de las tres partes en que se divide …   Enciclopedia Universal

  • strofă — STRÓFĂ, strofe, s.f. Ansamblu unitar dintr o poezie format din mai multe versuri legate înre ele prin elemente prozodice (măsură, ritm, rimă). ♦ (În tragedia greacă antică) Arie în versuri pe care o cânta o parte a corului, în timp ce evolua… …   Dicționar Român

  • Einzeltonneume — Einzeltonneumen sind Neumen des Gregorianischen Chorals, die aus einem einzigen Ton beliebiger Tonhöhe bestehen. Gruppenneumen, die aus zwei oder drei Einzeltönen zusammengesetzt sind, werden als Doppeltonneumen und Dreifachtonneumen bezeichnet.… …   Deutsch Wikipedia

  • Neume — Chant grégorien Plain chant Neumes (1) Punctum Virga (2) Clivis Podatus (3) …   Wikipédia en Français

  • Neumes — Neume Chant grégorien Plain chant Neumes (1) Punctum Virga (2) Clivis Podatus (3) Scandicus Climacus …   Wikipédia en Français