Sirop d'erable


Sirop d'erable

Sirop d'érable

Sirop d'érable du Canada

Le sirop d'érable est un sirop produit à partir de la sève brute ou « eau d'érable » du début du printemps concentrée par ébullition. La sève brute est distincte de la sève élaborée ou sève d'érable qui arrive en fin de printemps et qui produit un sirop d'un goût tout autre. Le sirop d'érable est produit dans les forêts du nord-est de l'Amérique du Nord (Ontario, Maritimes, Québec et Vermont principalement) et se vend aujourd'hui partout dans le monde.

La technique était déjà en partie maîtrisée par les populations indigènes du Canada lors de l'arrivée des Européens. On s'en servait en particulier comme aliment tonique, au printemps. De nombreuses légendes amérindiennes mettent en scène le sirop d'érable[1].

Sommaire

Fabrication

Parmi les nombreuses espèces d'érables, trois sont principalement utilisées pour la production de sirop d'érable : l'érable noir (Acer nigrum) et l'érable à sucre (Acer saccharinum) mais aussi l'érable rouge (Acer rubrum) dans une moindre proportion.

Le sirop d'érable est majoritairement produit au Canada - 83% de la récolte mondiale - particulièrement dans la province de Québec (75% de la production mondiale), avec une plus faible production en Ontario et au Nouveau-Brunswick. Il est aussi produit dans certains États des États-Unis d'Amérique.

Récolte de l'eau d'érable

Goutte d'eau d'érable

Les acériculteurs collectent l'eau d'érable à la fin de l'hiver ou au début du printemps, suivant les régions, lorsqu'il reste de la neige au sol et que des nuits de gel sont suivies par des jours de dégel. Une entaille (dans la version traditionnelle) permet de récupérer l'eau d'érable, liquide qui contient environ 2% à 3% de sucre. Ce sucre (essentiellement du saccharose) [2]provient des racines de l'arbre. Au printemps, il monte par dessous l'écorce - le xylème - dans la totalité de l'arbre afin de fournir l'énergie suffisante pour relancer son métabolisme.

L'eau d'érable (ou sève brute) est différente de la sève élaborée. Celle-ci, nettement plus chargée en minéraux et molécules organiques complexes, ne remonte par les racines que lorsque le métabolisme de l'arbre est relancé. L'arrivée de la sève et de son goût amer marque la fin de la récolte d'eau d'érable.

On ne récolte jamais l'eau d'un érable dont le tronc fait moins de 20 cm de diamètre. La règle générale est donc d'attendre jusqu'à 45 ans après la plantation d'un érable avant de commencer à récolter son eau. Cependant, un érable à sucre peut vivre jusqu'à 300 ans, voire davantage. Il peut donc donner de l'eau à chaque printemps pendant un grand nombre d'années.

Évaporation

Exploitation traditionnelle et artisanale de l'eau de l'érable

C'est uniquement après l'évaporation que l'eau devient plus consistante et donne naissance au sirop d'érable. Il faut entre 35 et 40 litres d'eau d'érable pour obtenir un litre de sirop.

Il est important de n'évaporer ni trop, ni trop peu. Car, si le sirop est trop dense, il va cristalliser. Et, s'il est trop liquide, il risque de fermenter. La température idéale à donner au sirop d'érable est de 3,5 °C de plus que la température d'ébullition de l'eau, par exemple, à 101,3 kPa, l'eau bouillant à 100 °C, le sirop sera prêt lorsqu'il atteindra 103,5 °C. Il faut adapter ces valeurs à celle de la pression atmosphérique du lieu (altitude) et du moment. On peut aussi mesurer la densité du produit fini à l'aide d'un hydrotherme ou d'un réfractomètre. La densité doit correspondre à 66 degrés Brix au minimum. Dans la pratique industrielle, la technique de l'osmose inverse permet une première étape de concentration pour une dépense énergétique moindre.

Le sirop d'érable est ensuite classé par teinte : d'extra clair à foncé. Plus le sirop est clair, meilleure est la classe, mais moins le goût est prononcé. Le sirop le plus fin est produit en mi-saison. Pendant longtemps, la préférence est allée vers un sirop d'érable qui soit le plus clair possible. Jusqu'au XVIIIe siècle, le sirop d'érable était principalement consommé directement par les producteurs ou par leurs proches. À l'époque, il était pour ces personnes plus difficile et plus cher d'obtenir du sucre de canne que du sirop d'érable. On cherchait à obtenir un sucre d'érable qui se rapproche le plus possible du sucre de canne. Aujourd'hui, certains reviennent à des sirops plus colorés car ils ont un goût plus prononcé.

Les différentes qualités de sirop et d'eau d'érable influent sur le processus, généralement réalisé à la cabane à sucre.

Classification

Différentes catégories de sirop d'érable.

Les acériculteurs classent le sirop d'érable en cinq catégories :

  • Extra clair : AA
  • Clair : A
  • Moyen : B
  • Ambré : C
  • Foncé : D

Composition

Produits dérivés

Plus on réduit par évaporation le sirop, plus on obtient un produit consistant.

  • La tire d'érable est constituée de sirop, chauffé jusqu'à avoir une consistance beaucoup plus ferme. Traditionnellement, on la dépose chaude sur de la neige, qui la fait refroidir, pour la déguster molle enroulée autour d'un bâton. Une fois refroidie, beaucoup plus dense, elle se vend aussi en pot et se mange à la cuillère.
  • Le beurre d'érable, sorte de fondant qui peut être utilisé comme pâte à tartiner. Le beurre d'érable ne contient pas de matière grasse, que du sucre.
  • Le sucre mou, moulé en pains, coulé en cornets ou en bonbons.
  • Le sucre dur (appelé sucre d'érable), aussi moulé en pains ou en bonbons.

Utilisations culinaires

Les gaufres accompagnés de sirop d'érable
  • Accompagnement sur des crêpes ou des gaufres.
  • Dans de nombreuses recettes (ex. : fèves au lard).
  • Dans le yogourt nature, à la place de fruits.
  • En croquettes dans la crème glacée (vanille, ...).
  • Pour cuire certaines viandes, dont le porc, le jambon ou les côtes levées.
  • Boisson alcoolisée à base de sirop d'érable (vin, mousseux, apéritifs).
  • Etc.

Conseils

  • Des cristaux de saccharose peuvent précipiter dans le sirop. Ce phénomène s'explique par un déséquilibre entre la quantité de sucre et d'eau contenue dans le sirop. Pour remédier à la situation, une solution consiste à chauffer le sirop en bain-marie jusqu'à ce que les cristaux soient dissous.
  • Lorsqu'on profite de la saison des sucres pour faire provision de sirop d'érable, il peut être conservé au réfrigérateur ou au congélateur jusqu'au prochain printemps. Une fois la boîte de conserve ouverte, le contenu peut être transféré dans un récipient muni d'un couvercle hermétique.
  • L'apparition de pellicules blanchâtres (moisissures) à la surface peut être supprimée en passant le sirop à travers un coton à fromage et en l'amenant à ébullition ; une utilisation rapide est ensuite nécessaire.

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Portail du Québec Portail du Québec
  • Portail du Canada Portail du Canada
  • Portail de l’alimentation et de la gastronomie Portail de l’alimentation et de la gastronomie
Ce document provient de « Sirop d%27%C3%A9rable ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Sirop d'erable de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Sirop d'érable — Sirop d’érable du Québec Le sirop d érable est un sirop produit à partir de la sève brute ou « eau d érable » du début du printemps concentrée par ébullition. La sève brute est distincte de la sève élaborée ou sève d érable qui arrive… …   Wikipédia en Français

  • Maladie Du Sirop D'érable — Autre nom {{{Autre nom}}} Référence MIM …   Wikipédia en Français

  • Maladie du sirop d'erable — Maladie du sirop d érable Maladie du sirop d érable Autre nom {{{Autre nom}}} Référence MIM …   Wikipédia en Français

  • Maladie du sirop d'érable — Référence MIM 248600 Transmission Récessive Chromosome 19q13.1 q13.2 6p22 p21 1p31 7q31 q32 Gène BCKDHA BCKDHB DBT GCSL …   Wikipédia en Français

  • sirop — [ siro ] n. m. • v. 1175; lat. médiév. syrupus, sirupus, de l ar. sarab « boisson » 1 ♦ Solution de sucre dans de l eau (pure ou additionnée de diverses substances), dans du jus de fruit. Sirop de sucre, de fruits. Sirop de framboise, de… …   Encyclopédie Universelle

  • érable — [ erabl ] n. m. • 1265; bas lat. acerabulus, du lat. acer « érable », et p. ê. gaul. abolo « sorbier » ♦ Grand arbre à feuilles lobées et pétiolées (acéracées), dont le fruit est muni d une longue aile membraneuse. Le feuillage rouge des érables… …   Encyclopédie Universelle

  • Erable a sucre — Érable à sucre Érable à sucre …   Wikipédia en Français

  • Érable a sucre — Érable à sucre Érable à sucre …   Wikipédia en Français

  • Sirop de bouleau — d Alaska Le sirop de bouleau est un sirop obtenu à partir de la sève du bouleau (Betula) de la même manière que le sirop d érable. La sève du bouleau contenant moins de sucres (de 0,5 à 2% de glucide) que celle de l érable, l évaporation est plus …   Wikipédia en Français

  • Erable rouge — Érable rouge Érable rouge …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.