Sirice


Sirice
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sirice (homonymie).

Saint SiriceRome vers 320 – † 26 novembre 399, Rome), est le 38e évêque de Rome, Élu en décembre 384, il est le premier qui porte effectivement le titre de pape.

Sommaire

Carrière et élection

Selon la tradition, Sirice naît à Rome et a pour père un dénommé Tiburce. Selon son épitaphe, il est lecteur, puis diacre, sous le pontificat de Libère (352356).

Une lettre de l'empereur Valentinien II au préfet de Rome indique que Sirice est élu pape à l'unanimité à la mort du pape Damase. Il est consacré évêque peu après, probablement le 17 décembre.

Législateur

Son premier acte officiel revêt une portée historique très importante. En effet, Himérius, évêque de Tarragone, avait adressé à Damase une liste de 15 questions portant sur le baptême, la pénitence, l'ordination ou encore le mariage. Fraîchement élu, Sirice lui répond le 23 février 385. Les indications données n'ont rien de révolutionnaire : elles reprennent des dispositions du concile de Nicée (325) ou encore de concile de Sardique (343) (aujourd'hui Sofia en Dacie). Cependant, Sirice les assortit de sanctions.

Pour la première fois un avis de l'évêque de Rome devient une loi pour l'ensemble de l'Église. Cette lettre constitue la première décrétale (lettre pontificale sur des questions de discipline ou de droit canonique) authentique connue. Insensiblement, par cette décrétale le primus inter pares qu'était l'évêque de Rome assume un rôle de souverain pontife. Sirice a pleinement conscience de son autorité sur l'ensemble de l'Église.

Cette décrétale est suivie d'autres missives incitant les évêques d'Afrique à appliquer les canons de deux conciles romains, l'un convoqué par Damase et l'autre par lui-même (386). Le premier canon concerne la consécration de l'évêque et l'obligation de chasteté des clercs. Le second exige une enquête préalable sur les candidats aux ordres. Ainsi s'amorce la législation pontificale.

Contre les hérétiques

Sirice œuvre avec énergie contre les hérétiques, en collaboration avec Ambroise, évêque de Milan. Lors du concile de Capoue (392), il condamne Bonose, évêque de Sardique, qui nie la virginité de Marie. La même année, il condamne lors d'un concile romain le moine Jovinien, qui non seulement nie aussi la virginité de Marie, mais récuse la vie de célibat et de chasteté. Il laisse cependant aux églises locales le soin de sanctionner les deux hérétiques.

À la suite de Damase, il intervient dans la controverse des priscillianistes. Après la mort de l'empereur Maxime en 388, il sanctionne les évêques ayant livré Priscillien et ses compagnons au bras séculier. C'est le cas en particulier d'Ithace, évêque de la cité où avait été exécuté Priscillien. Sirice condamne également Félix, évêque de Trèves, qui soutient Ithace. Enfin, il autorise le retour au sein de l'Église des priscillianistes.

Postérité

Sous son règne est bâtie la basilique Saint-Paul-hors-les-murs, sur la tombe présumée de l'apôtre, sur la via Ostiensis. Sirice la consacre en 390 ; son nom figure sur l'un des piliers ayant survécu à l'incendie de 1823. Il fut, à l'origine, inhumé dans la Catacombe de Priscille, à Rome.

Saint Jérôme évoque dans sa lettre CXXVII son manque de jugement : il lui reproche d'avoir délivré à Rufin d'Aquilée, suspecté d'hérésie, un certificat d'orthodoxie. Au contraire, saint Ambroise loue dans sa lettre XLII son action contre les hérésies. Isidore de Séville le qualifie de clarissimus pontifex (« pontife très illustre »).


Retiré du martyrologe romain, son nom y est réinscrit par Benoît XIV qui écrivit un long mémoire à ce sujet. Liturgiquement il est commémoré le 26 novembre, date anniversaire de sa mort.

Bibliographie

  • (en) « Sirice », dans Catholic Encyclopedia, 1913 ;
  • J. Gaudemet, Les sources du droit de l'Église en Occident du IIe au VIIe siècle, Cerf, coll. « Initiations au christianisme ancien », 1985 ;
  • G. de Senneville-Grare, Philippe Levillain (dir.), Dictionnaire historique de la papauté, Paris, Fayard, 2003 (ISBN 2-213-618577) .

Articles connexes

Précédé par Sirice Suivi par
Damase Ier
Emblem of the Papacy SE.svg
Liste des papes
Anastase Ier



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Sirice de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • sirice — sì·ri·ce s.m. TS entom. insetto del genere Sirice, di grandi e medie dimensioni, simile a un calabrone, con addome nero, azzurro o a strisce gialle e nere | con iniz. maiusc., genere della famiglia dei Siricidi {{line}} {{/line}} DATA: 1936.… …   Dizionario italiano

  • Sirice — (26 novembre) né en 324, pape de 384 à 399, d origine romaine, mort à Rome en 398. Fête le 26 novembre …   Dictionnaire des saints

  • SIRICE — Siricae …   Abbreviations in Latin Inscriptions

  • Sirice (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sirice est un nom propre qui peut désigner : Sommaire 1 Prénom et patronyme 2 Saint(s) …   Wikipédia en Français

  • Bridel, Philippe-Sirice — ▪ Swiss author born Nov. 20, 1757, Begnins, Switz. died May 20, 1845, Montreux  man of letters, known as le doyen Bridel, who advocated an indigenous Swiss literature and tried to awaken a national consciousness in all areas of life. A French… …   Universalium

  • Siricius — Sirice Sirice (Rome vers 320–Rome 399), pape de décembre 384 à sa mort le 26 novembre 399. Selon la tradition, Sirice naît à Rome et a pour père un dénommé Tiburce. Selon son épitaphe, il est lecteur, puis diacre, sous le pontificat de Libère… …   Wikipédia en Français

  • Célibat sacerdotal selon les dogmes de l'Église catholique — La discipline actuelle de l’Église occidentale consistant à n’ordonner que des hommes vierges est contestée pour divers prétextes. Ces contestations ont poussé deux partis opposés à évaluer la nature de la loi du célibat et les motifs qui la sous …   Wikipédia en Français

  • Célibat sacerdotal dans l'Église catholique — Le célibat sacerdotal, dans l Église catholique romaine, est une règle selon laquelle seuls des hommes célibataires peuvent être ordonnés prêtres. Elle est affirmée et justifiée par le canon 277 : « Les clercs sont tenus par l… …   Wikipédia en Français

  • Nom De Règne Des Papes — Lorsqu’à l’issue du conclave le nom du nouveau pape est proclamé à la foule romaine, le cardinal protodiacre à qui revient cette tâche annonce en latin : « Annuntio vobis gaudium magnum : habemus Papam, eminentissimum ac… …   Wikipédia en Français

  • Nom de regne des papes — Nom de règne des papes Lorsqu’à l’issue du conclave le nom du nouveau pape est proclamé à la foule romaine, le cardinal protodiacre à qui revient cette tâche annonce en latin : « Annuntio vobis gaudium magnum : habemus Papam,… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.