SN1


SN1

La SN1 (pour substitution nucléophile monomoléculaire) est un mécanisme réactionnel en chimie organique. C'est un mécanisme limite, au sens où des réactions chimiques « naturelles » usant de ce type de mécanisme ne se font jamais entièrement selon ce mécanisme, mais à un certain pourcentage. Le mécanisme limite « opposé » est la SN2. Dans tout l'article le terme GP veut dire "groupe partant".

Sommaire

Cinétique

La cinétique de la réaction est de type v = k[R-GP]. Ce type de réaction est dit monomoléculaire, car l'étape cinétiquement limitante dans le mécanisme réactionnel ne fait intervenir qu'une seule molécule du côté des réactifs, donc que la cinétique de la réaction, dans l'approximation de l'étape cinétiquement limitante (déterminante), ne dépend que de la concentration de cette espèce.

  • [R-GP] représente la concentration en substrat en mol.L-1
  • v représente la vitesse de la réaction de substitution nucléophile. Elle s'exprime en mol.s-1.
  • k est la constante de vitesse; son unité se déduit de celle des 2 autres termes: elle s'exprime donc L.s-1.

Mécanisme

La réaction se fait en deux étapes.

1ère étape

Le groupe partant GP réagit sur lui-même. La liaison R-GP se rompt pour donner un carbocation R+ et un ion GP-. C'est une réaction très lente et déterminante pour la cinétique de la réaction.

Exemple avec 3-chloro-3-ethylpentane: ici c'est le groupe Cl qui joue le rôle de groupe partant. Les lobes en bleu représentent l'orbitale p vacante.

Carbocation formation sans carbone asymétrique2.JPG

2ème étape

Le nucléophile Nu- réagit immédiatement (étape rapide) avec le carbocation juste après sa formation. Le nucléophile peut attaquer le carbocation, qui est de géométrie trigonale plane, en dessous ou au-dessus du plan.

Susbtitution deuxième étape sans carbone asymétrique.JPG

Avec l'exemple précédent, le produit est le même quel que soit le côté attaqué car le 3-chloro-3-ethylpentane est une molécule achirale.

Stéréochimie

Lors d'une SN1, dans le cas où le réactif principal est une molécule chirale, il y a formation d'un mélange racémique (50% de produit de configuration S + 50% de produit de configuration R).

La première étape est identique que la molécule soit chirale ou non. C'est lors de la seconde étape que la configuration du réactif entre en jeu. En effet, avec un réactif chiral, le nucléophile peut attaquer le carbocation formé à deux endroits différents. Statistiquement il y autant de chance que le nucléophile se place sur un côté plutôt qu'un autre d'où la formation d'autant de composé R que de composé S.

Exemple avec le (S)-3-chloro-méthylhexane :

1ère étape

Le chlore réagit sur lui-même pour former l'ion chlorure et un carbocation (étape cinétiquement limitante).

2ème étape

SN1Stereochemistry-fr.png

  • Première possibilité:

Le nucléophile ici joué par I- attaque le carbocation, qui forme un plan trigonal, par la gauche. Le composé formé est de configuration R.

  • Deuxième possibilité:

Le nucléophile I- attaque le carbocation par la droite. Le composé formé est de configuration S.

Influence de quelques facteurs

Classe de R

Expérimentalement, on observe , lors d'un mécanisme SN1, que la vitesse augmente quand on passe des composés primaires, aux secondaires, puis aux tertiaires. L'influence de R est donc totalement opposée à celle dans le mécanisme de SN2. On peut ainsi schématiser la réactivité:

RIII-GP > RII-GP > RI-GP ( > : réagit plus vite que)

Cet ordre peut être interprété par une stabilité croissante de l’intermédiaire réactionnel (carbocation dans le cas d'une SN à partir d'un halogénoalcane), donc de la diminution de l'énergie d'activation , ainsi, une augmentation de la constante de vitesse de l'étape de formation de cet intermédiaire réactionnel qui détermine la vitesse de la réaction. (On peut schématiser ceci par le fait que plus l’intermédiaire réactionnel est stable, plus il est "facile" de le former, donc plus la réaction est rapide, cf le postulat de Hammond)

Réactif nucléophile

La "force" du nucléophile, sa concentration ou sa taille, n'ont pas d'influence sur la vitesse de réaction, puisqu'il n'intervient pas dans l'étape cinétiquement limitante. Il n'a donc, en théorie, aucune influence sur la vitesse de la réaction.

Polarité du solvant

L'intermédiaire réactionnel est un ion (carbocation dans le cas de l'halogénoalcane en tant que réactif). Il est donc stabilisé par un solvant polaire, alors que le réactif initial ne l'est quasiment pas, de par sa globale neutralité électrique. Donc la vitesse de la réaction augmente avec la polarité du solvant pour un mécanisme de type SN1.

Nature du nucléofuge (groupe partant, GP)

La liaison R-GP se rompt d'autant plus facilement qu'elle est polarisable. Pour cela il faut qu'elle soit la plus longue possible. Dans le cadre d'une SN1 sur un halogénoalcane, la vitesse augmente donc de R-F à R-I.

Concurrence

Cette réaction est en concurrence avec l'autre substitution nucléophile (SN2), mais aussi avec les réactions d'éliminations, en particulier la réaction d'élimination monomoléculaire (E1), dont les conditions de réalisation sont proches.

Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article SN1 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • SN1 — Seaman First Class (Governmental » Military) …   Abbreviations dictionary

  • SN1 reaction — The SN1 reaction is a substitution reaction in organic chemistry. SN stands for nucleophilic substitution and the 1 represents the fact that the rate determining step is unimolecular [ L. G. Wade, Jr., Organic Chemistry , 6th ed.,… …   Wikipedia

  • SN1 reaction — noun a unimolecular nucleophilic substitution reaction See Also: SN2 reaction …   Wiktionary

  • Sanok SN1 — Санок СН1 Санок СН1 в городе Краков (Польша) Выпускался, гг. 1955 1962 …   Википедия

  • Substitution nucléophile monomoléculaire — SN1 La substitution nucléophile monomoléculaire, ou communément appelée SN1 est un mécanisme réactionnel en chimie organique. C est en fait un mécanisme limite, au sens où des réactions chimiques « naturelles » usant de ce type de… …   Wikipédia en Français

  • Реакции нуклеофильного замещения — (англ. nucleophilic substitution reaction)  реакции замещения, в которых атаку осуществляет нуклеофил  реагент, несущий неподеленную электронную пару.[1] Уходящая группа в реакциях нуклеофильного замещения называется нуклеофуг. Все …   Википедия

  • Ингольд, Кристофер Кельк — В Википедии есть статьи о других людях с такой фамилией, см. Ингольд. Кристофер Ингольд Cristopher Ingold …   Википедия

  • Nucleophilic substitution — In organic and inorganic chemistry, nucleophilic substitution is a fundamental class of reactions in which an electron nucleophile selectively bonds with or attacks the positive or partially positive charge of an atom or a group of atoms called… …   Wikipedia

  • Arrow pushing — or electron pushing is a technique used to describe the progression of organic chemistry reaction mechanisms.[1] In using arrow pushing, curved arrows or curly arrows are superimposed over the structural formulae of reactants in a chemical… …   Wikipedia

  • Nucleophile Angriffe — Die nukleophile Substitution ist ein wichtiger Reaktionstypus in der organischen Chemie. Hierbei reagiert ein Nukleophil in Form einer Lewis Base (Elektronenpaardonator) mit einer organischen Verbindung vom Typ R–X (R bezeichnet einen Alkyl oder… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.