Recepteur de la ryanodine

Recepteur de la ryanodine

Récepteur de la ryanodine

Les récepteurs de la ryanodine constituent une classe de canal calcique dans diverses formes de muscles.

Ces récepteurs doivent leur nom à la ryanodine, un alcaloïde végétal, pour laquelle ils ont de l'affinité.

Physiologie

L'ion calcium est le principal modulateur endogène du récepteur de la ryanodine. En effet, sans calcium, ce récepteur ne peut pas avoir son effet maximal voire ne peut pas être activé.

Les récepteurs de la ryanodine vont médier la sortie de calcium du réticulum sarcoplasmique, étape essentiel dans la contraction musculaire.

Les récepteurs de la ryanodine sont des analogue des récepteurs de l', ils stimulent la sortie de Ca2+ vers le cytosol lors de la reconnaissance de Ca2+ sur sa face cytosolique, provoquant ainsi un rétrocontrole positif qui provoquera un afflux encore plus important d'ion calcium dans le cytosol.

les RyR (récepteurs de la ryanodine) sont particulièrement important dans les neurones et les muscles squelettiques. Dans les cellules cardiaque et pancréatique, un autre second messager (ADP-ribose cyclique) intervient dans l'activation du récepteur. Dans le muscle squelettique, le récepteur peut aussi être activé par l'AMPc.

La localisation spatiale et temporelle de l'activité du Ca2+ dans le cytosol est aussi appelée vague calcique.

Rôle dans les maladies

Liens externes

  • Portail de la médecine Portail de la médecine
Ce document provient de « R%C3%A9cepteur de la ryanodine ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Recepteur de la ryanodine de Wikipédia en français (auteurs)


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»