Punition


Punition

Châtiment

Illustration du proverbe « Qui aime bien châtie bien » de Grandville.

Un châtiment est un traitement violent qui est infligé en réponse à une attitude considérée comme répréhensible, immorale ou déplacée. Il consiste à imposer quelque chose de désagréable à une personne dans le but de la rappeler à l'ordre et de la dissuader de conserver ce type d'attitude.

Il est infligé par l'autorité supérieure à l'égard de ceux qu'elle gouverne. Par exemple, par un État avec ses citoyens, une armée avec ses prisonniers, un employeur avec ses employés, un enseignant avec ses élèves, un parent avec ses enfants ou un maître avec son animal de compagnie.

Sommaire

Motivations

Le châtiment (ou juridiquement la sanction) est motivé soit par le désir d'enseigner par la contrainte soit par la volonté de punir. La première motivation est illustrée par l'adage de la langue française « Qui aime bien, châtie bien ». La seconde explique les décisions de condamner un coupable à la peine de mort.

Châtiment corporel et châtiment moral

Il en existe deux grandes familles : corporel et moral. Le premier consiste à marquer le corps du châtié ; le second à placer le châtié dans une situation psychologique pénible.

Le premier peut être une simple marque sans conséquence à long terme telle qu'une gifle mais peut aller jusqu'à l'exécution d'une peine de mort, parfois accompagné d'un supplice en public.

De même, le second peut être une privation légère ou une humiliation grave, par exemple l'obligation pour un prisonnier d'effectuer des actes interdit par sa religion.

Une marque de culture

La perception du châtiment par un groupe social est directement liée à la perception que ce groupe a de la faute et de sa réparation. Le châtiment est généralement gradué en fonction de la faute. C'est cette graduation qui varie selon les cultures et les époques. Elle dépend de la culture et de l'époque. Le châtiment est compris de manière différente par les cultures judéo-chrétiennes, les cutltures arabes et les cultures asiatiques. En Occident, le châtiment a évolué de l'Antiquité au XXIe siècle.

Voir également

Bibliographie

Wiktprintable without text.svg

Voir « châtiment » sur le Wiktionnaire.

  • Michel Foucault, Surveiller et punir, Paris, Gallimard, 1975
Ce document provient de « Ch%C3%A2timent ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Punition de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • punition — [ pynisjɔ̃ ] n. f. • 1250; lat. punitio 1 ♦ Action de punir. « Les crimes dont la punition pouvait être prononcée par l Église » (Huysmans). En punition de ses péchés. 2 ♦ (1356 ) Ce que l on fait subir à l auteur d une simple faute (non d un… …   Encyclopédie Universelle

  • punition — Punition. s. f. v. Chastiment, peine qu on fait souffrir pour quelque faute, pour quelque crime. On luy ordonna pour punition. une faute si legere ne meritoit pas une si grande punition. il faut proportionner la punition aux fautes, aux crimes.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • punition — Punition, Punitio, Coercitio, Animaduersio. Punitions exemplaires, Exempla. O cas digne de grande punition! O facinus animaduertendum! B. ex Ter. Ta punition n est seulement que differée, Praesens quod fuerat malum, in diem abiit. Demander qu on… …   Thresor de la langue françoyse

  • Punition — Pu*ni tion, n. [L. punitio: cf. F. punition. See {Punish}.] Punishment. [R.] Mir. for Mag. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Punition — (v. lat.), die Bestrafung …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Punition — Punition, lat. deutsch, Bestrafung …   Herders Conversations-Lexikon

  • punition — index condemnation (punishment), conviction (finding of guilt), correction (punishment), punishment, reprisal …   Law dictionary

  • punition — (pu ni sion ; en vers, de quatre syllabes) s. f. 1°   Acte par lequel quelqu un punit. •   Lorsqu on les accuse de crimes qualifiés qui méritent la censure et la punition des magistrats, FURETIÈRE 3e factum, t. I, p. 323. •   La punition qu on… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • PUNITION — s. f. Action de punir. La punition des crimes et des délits appartient aux juges criminels. Il est peu usité en ce sens.  Il signifie plus ordinairement, Châtiment, peine qu on fait souffrir pour quelque faute, pour quelque crime. Une faute si… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • PUNITION — n. f. Action de punir. La punition des crimes et des délits appartient aux juges criminels. Il signifie aussi Châtiment, peine qu’on fait subir pour quelque faute, pour quelque crime. Une faute si légère ne méritait pas une si grande punition. On …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • punition — pyüˈnishən noun ( s) Etymology: Middle English punicion, from Middle French punition, from Latin punition , punitio, from punitus (past participle of punire) + ion , io ion more at punish : punishment smarting from her latest punition Rosamond… …   Useful english dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.